Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
450
582
597
598
93
Actu
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
AG2019
AG2019
Assemblée Génerale
Campagne
Convergence
Edito
Editorial
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
GA2018
International
International @fr
Mediterranée
Membres
nc
Newsletter
Point de vue
Politiques publiques
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
Le printemps démocratique de la Pologne : la lutte commence ici
Poland demo guardian

Article du Guardian, par Christian Davies, 30 janvier 2019

Quand Anna Gryta et Elżbieta Wąs ont lancé une campagne locale pour préserver une place publique dans le sud-est de la Pologne, elles n’avaient aucune idée que cela en ferait de puissants symboles du renouveau démocratique. Mais presque 10 ans après leur succès à Lubartów, les sœurs sont devenues des figures de proue pour des milliers de Polonais déterminés à assurer la gouvernance propre et démocratique qui leur avait été promise après l’effondrement du communisme il y a 30 ans.
C’est une révélation surprenante. Ces dernières années, la Pologne est devenue un symbole du populisme nationaliste, le parti au pouvoir, le parti Law and Justice, défiant les normes démocratiques européennes par ses attaques contre les médias et les tribunaux. Mais loin des feux de la rampe, il y a un mouvement populaire florissant contre les failles de la culture démocratique du pays dont se nourrissent les populistes. Des groupes restreints d’activistes civiques remportent succès après succès dans tout le pays sur une vaste gamme de questions différentes – de l’éducation sexuelle à la qualité de l’air et à la primauté du droit, des pistes cyclables et des espaces publics à la transparence et à la participation aux processus décisionnels locaux.
Lire l’article ici (en anglais).

Construire une économie sociale et solidaire en Europe Centrale et de l’Est

[Par Karolína Silná, Ředitelka| Directrice Ekumenické Akademii]

Lors du Congrès européen d’économie sociale et solidaire “UniverSSE”, co-organisé par le RIPESS et tenu à Athènes en juin 2017, la nécessité de plaider pour une économie qui réponde aux besoins de toutes les personnes les traitant comme des citoyen.nes et des détenteurs de droits au lieu de les traiter simplement comme des consommateur.trices ou des parties prenantes, a été soulignée ainsi que la formation continue des compétences pratiques en économie sociale et solidaire (ES), non seulement sur comment créer une entreprise sociale et d’autres initiatives en ESS, mais aussi comment développer et innover et comment gérer les activités dans la durée dans la perspective du long terme. Il pourrait s’agir de créer un marché alternatif, un écosystème d’entreprises durables – d’une manière horizontale (chaîne d’approvisionnement durable) et verticale (approche intersectorielle). En outre, les compétences en matière de construction communautaire, les actions de plaidoyer ainsi que la campagne et la communication des valeurs de l’Economie Sociale et Solidaire sont essentielles.

Il s’agissait d’une impulsion pour développer un projet qui faciliterait la diffusion des activités d’ESS en fournissant des connaissances, des qualifications et des compétences, avec un accent régional particulier sur l’Europe centrale et de l’Est. Le projet commun du RIPESS Europe et d’organisations de la République tchèque, de la Slovaquie, de la Pologne et de l’Autriche s’intitule “Construire une économie sociale et solidaire” et a gagné l’appel 2018 du programme Erasmus + de l’UE. Le projet débutera en octobre 2018 et l’objectif principal est de créer un programme européen de formation informelle et innovante de 4 modules sur différents aspects de l’économie sociale et solidaire. Les matériels pédagogiques et les outils de formation seront produits dans les langues des pays concernés ainsi qu’en anglais, afin de les rendre accessibles à un public plus large. Une partie importante du projet consiste également à développer la coopération et la mise en réseau au niveau régional et européen lors de différents événements.

Les partenaires du projet représentent différentes formes de soutien à l’économie sociale et solidaire et à l’entreprenariat, placées dans des contextes différents et rassembleront des pratiques et expériences très innovantes.

Les partenaires du projet sont :RIPESS Europe, Ecumenical Academy (République tchèque), Coopérative alimentaire Dobrze (Pologne), Utopia (Slovaquie), Katholische Sozialakademie Österreichs (Autriche)

 

Aller à la barre d’outils