France

Nous rassemblons ici des messages, articles, histoires et références d’initiatives d’Economie Solidaire en réponse à la crise pandémique Covid19 et à ses conséquences dans toute l’Europe, afin de partager et d’échanger les expériences et les efforts des réseaux membres et d’autres organisations. Si vous souhaitez contribuer, veuillez écrire à : info@ripess.eu

Message de Jason Nardi, Délégué général de RIPESS Europe:

“Jamais comme aujourd’hui nous ne pourrons dire que nous sommes tous dans le même bateau sur une mer déchaînée. La crise de la pandémie du Coronavirus se propage largement dans le monde entier, avec un impact qui est à bien des égards imprévisible et sans discrimination, même si malheureusement ce sont toujours les personnes les plus vulnérables qui souffrent le plus. La crise climatique et environnementale est également mondiale, mais elle nous affecte de différentes manières. La somme des deux et les conséquences économiques et sociales qui se produisent déjà et qui se profilent à l’horizon sont potentiellement énormes.

Enquête – Participation citoyenne et crise, après le COVID-19

La crise sanitaire COVID-19 a bouleversé le mode de vie de la population et interroge sur son anticipation et sa gestion. Plus largement, les interrogations portent sur toute crise grave qui touche la société. Cela appelle des recherches approfondies sur la conduite de l’action publique et l’implication que peuvent avoir les citoyen(ne)s dans de tels contextes.

Afin d’identifier de façon précise vos ressentis ou éventuelles attentes en matière d’anticipation et de gestion de crises de type sanitaire mais aussi économique, sociale, financière ou environnementale, nous vous invitons à remplir le présent questionnaire.

TRIBUNE Covid-19 : l’impératif coopératif et solidaire

Les crises se succèdent à un rythme effréné

“En un temps court, nos sociétés ont été amenées à faire face à une succession de crises majeures que l’on songe à la crise financière internationale de 2008, à la crise sociale et démocratique des gilets jaunes depuis 2018, à la crise écologique qu’incarnent le changement climatique et l’effondrement de la biodiversité. L’arrivée et la diffusion mondiale du coronavirus fin 2019 et les réponses qui ont été fournies ont cette fois provoqué une crise multidimensionnelle sans précédent.

L’économie sociale et solidaire, un acteur discret de réponse à ces crises

Une partie de l’économie pourtant, fait de ces appels, là-bas ponctuels, le cœur structurel de son organisation et de son activité du quotidien. Crise ou pas crise, les initiatives solidaires, l’économie sociale et solidaire, les communs interrogent le sens de ce qu’ils réalisent, orientent leurs productions vers des activités d’utilité sociale, qui répondent à des besoins écologiques et sociaux, fondent leurs décisions sur des principes égalitaires, font de la solidarité et de la coopération la grammaire de leur dynamique.”

Extrait de la lettre de Nicolas Schmit, Commissaire à l’emploi et aux droits sociaux (Commission Européenne) à l’attention du gouvernement français

“La pandémie de COVID-19 a provoqué une crise profonde. L’étendue de ses conséquences n’affecte pas seulement la santé, mais aussi, de façon plus générale, l’économie et la société. Il nous faut lutter efficacement contre cette crise afin d’éviter tout risque de divergence supplémentaire, qui minerait la cohésion sociale et présenterait, à terme, un risque pour nos démocraties et pour le projet européen.

Cette crise appelle donc une réponse forte, appelée à déboucher sur de solides progrès économiques et sociaux. Plus que jamais, nous devons poursuivre l’objectif de la lutte contre les inégalités et mettre en place un modèle économique et social inclusif et résilient, fondé sur les valeurs de coopération, de solidarité et de responsabilité, c’est-à-dire sur une économie au service de l’humain.

[…] En conclusion, je vous prie instamment de veiller à ce que les organisations de l’économie sociale disposent des moyens et du soutien nécessaires pour jouer pleinement leur rôle crucial dans la gestion et la résolution de la crise actuelle.
L’économie sociale présente des atouts uniques pour nous aider à faire face ensemble aux dimensions sanitaire et sociale de la crise et pour nous aider à en sortir grâce à un modèle économique et social inclusif, durable et résilient.”

Contribution du Mouvement pour l’Economie Solidaire France à la sortie de crise COVID-19

Cette contribution du Conseil d’administration du Mouvement pour l’Economie Solidaire France a été rédigée par Patricia Colers (UFISC) et Josette Combes, Co-Présidentes du MES France, Bérénice Dondeyne, MES Occitanie, Luc de Larminat (Opale, CNAR Culture), Alexane Hérédia (administratrice) et Bruno Lasnier (délégué national), en réponse à la Saisine du Conseil Supérieur de l’ESS par le Haut-Commissaire à l’ESS et à l’Innovation Sociale en vue de préparer le plan ESS de sortie de crise COVID-19

La crise que génère la pandémie COVID-19 questionne de manière drastique nos modèles socio-économiques et bouscule les illusions d’une croissance infinie, en capacité de prévenir une telle catastrophe sanitaire comme de prendre soin de la société ici et maintenant. Bien au contraire, cette pandémie révèle de manière accrue les inégalités sociales, l’inadaptation des infrastructures publiques à répondre aux besoins essentiels, la faiblesse des politiques publiques arc-boutées sur les restrictions budgétaires et non sur l’intérêt pour toutes et tous. Dans les moments de grandes crises économiques et sociales, se pose toujours, de manière fondamentale la question de l’intérêt général.

Les réponses sont multiples et dans leurs déploiements, l’économie sociale et solidaire a une grande place à tenir comme modèle de société, mais avec l’exigence que l’Etat prenne pleinement ses responsabilités en tant que garant de l’intérêt général. Les propositions suivantes vont dans ce sens : elles allient responsabilité publique, implication de la société civile et orientation vers une économie engagée pour une transition écologique, soit une résolution de crise, porteuse de solutions pour un avenir commun, plus juste et solidaire.

Le Mouvement pour l’Economie Solidaire adresse aujourd’hui aux pouvoirs publics une série de 19 propositions organisées autour de 3 grandes thématiques :

  • – des mesures d’urgence pour les structures de l’ESS,
  • – le renforcement des protections sociales et des droits humains
  • – vers une transition écologique et solidaire.

CRISE DU COVID-19 : ÉDITO DE MAHEL COPPEY, PRÉSIDENTE DU RTES

Au-delà de l’urgence, cependant, il ne faut pas s’interdire de prendre un peu de recul et de prendre le temps, surtout, dès maintenant d’envisager, de réinventer l’avenir. Quels seront les principaux enseignements de la crise du Coronavirus ?

Le premier enseignement, c’est que dans cette épreuve nous savons désormais qu’il est possible, en quelques semaines, de suspendre simultanément et partout dans le monde un système économique dont on nous disait jusqu’ici qu’il était impossible à ralentir ou à réorienter, et ce malgré un consensus plus ou moins général sur les mutations nécessaires à mener au regard des enjeux climatiques. 

L’électrochoc du Covid-19 serait-il finalement salutaire ? Il nous contraint en tout cas à revenir à nos fondamentaux, à comprendre qu’on est en train de changer d’ère, et qu’on ne peut pas continuer nos modes de vie sans les mettre en lien avec la limite des ressources planétaires et le défi climatique et environnemental. Le temps du gaspillage et de l’accumulation est terminé.

J’espère que cette crise achèvera de tous nous convaincre de l’absurdité d’un monde passé et dépassé. Celui-là même qui n’en finit pas d’épuiser les travailleurs, les travailleuses et les ressources de la planète. Bruno Latour nous dit « Cette pandémie, par le vide qu’elle crée, nous offre l’opportunité d’atterrir, de réfléchir à la guérison du monde et de faire advenir ce qui n’est pas encore avéré. Dans les pertes qu’elle génère et le gouffre (social, économique, financier, etc.) qu’elle crée se trouvent les conditions d’un profond renouveau. »

La dernière des choses à faire serait donc recommencer tout à l’identique, comme avant… non, ce n’était pas « mieux avant ».

Prenons le temps dans cette urgence, profitons du confinement pour tout réinterroger, nos habitudes alimentaires, nos modes de production, et le trop plein de nos sociétés de consommation. Le chantier est immense et passionnant. Il s’agit d’écrire ensemble la suite du monde.

La bonne nouvelle, c’est que cette « suite du monde » a déjà démarré et depuis longtemps avec l’économie sociale et solidaire.  Les questions de l’utilité sociale et écologique sont au cœur de l’ESS.

Le monde d’après-demain de Jean-Louis Laville et Michèle Riot-Sarcey

Symptôme des dysfonctionnements de tous ordres, dus à l’exploitation excessive de la nature et des hommes, la pandémie actuelle est suffisamment grave pour nous inciter à réfléchir collectivement sur le devenir des sociétés. Partout dans le monde, de récentes insurrections ont traduit l’exaspération montante tandis que les alertes des scientifiques, par leurs appels à la désobéissance civile, montraient l’urgence d’un changement planétaire.

En Europe, malgré les dénonciations des salarié·es, les grèves longues, à répétition, malgré les contre-propositions des organisations syndicales, des médecins, des infirmier·ères, malgré les menaces de démissions des différents responsables, la lutte contre les politiques de démantèlement des services publics a été perdue. Toutes ces demandes pourtant réalistes se sont heurtées à une fin de non-recevoir de la part des pouvoirs, au nom de la compétition internationale. Et plutôt que le débat public, les gouvernements de la plupart des pays ont choisi de réprimer des mouvements de protestation.

Réserve civique – Face à l’épidémie de Covid-19, le Gouvernement français appelle à la mobilisation générale des solidarités.

Cet espace d’engagement est ouvert à tous. Que l’on soit bénévole dans l’âme, habitué depuis toujours des missions associatives. Ou que l’on ait à cœur, pour la première fois, de donner un peu de temps et d’énergie. Parce que cette guerre sanitaire est sans précédent, parce qu’elle nous concerne toutes et tous et parce que nous voulons la gagner. Ensemble. #jeveuxaider”

Communiqué de presse du MIRAMAP, mouvement inter-régional des AMAP

” La crise sanitaire et le confinement que nous traversons nous incitent tous actuellement à nous interroger sur le sens de la vie, le rapport au travail, nos besoins fondamentaux dont notre alimentation.
Nous nous rendons compte que nos systèmes économiques, agricoles, alimentaires et de loisirs mondialisés nous entraînent dans une insécurité grandissante. A l’heure des crises, chacun ressent le besoin de sécurité ; revenir à une échelle locale, compréhensible par tous pourrait le permettre.
Le système des AMAP redonne du sens à nos vies déboussolées. Il a essaimé rapidement car il est ouvert aux autres, créatif, solidaire et collectif. “

Covid-entraide France – Face à la pandémie, retournons la “stratégie de choc” en déferlante de solidarité!

“Depuis une semaine la France est entrée dans une nouvelle réalité vertigineuse. Le Covid-19 n’est plus une « petite grippe », selon nos gouvernants, mais la “pire crise sanitaire depuis un siècle”. Un choc intime qui nous fait trembler pour nos proches et toutes les personnes particulièrement fragiles. Une secousse géopolitique qui fait s’effondrer la mondialisation néolibérale comme un château de cartes. 2019 avait été une année d’incendies ravageurs en Australie, Amazonie et ailleurs, et d’immenses soulèvements populaires. 2020 a d’ores et déjà les traits d’une paralysie totale, une crise systémique majeure.”

Le Labo de l’ESS – Vivre et résister

“Dans l’après Coronavirus, nous, ESS, et acteurs des transformations, disposerons de la légitimité de ceux qui ont mis en cause depuis longtemps l’hyper financiarisation, l’hyper consommation, l’hyper compétition, la mondialisation non régulée etc. Notre devoir demain ne sera pas de dire « nous avions raison, on vous l’avait bien dit » mais de répondre présents sur les voies et moyens de faire autrement.”

Nouvelles mesures pour les structures de l’ESS

Mesures lancées par le Haut-Commissariat à l’ESS, appels à projets, questionnaires, initiatives solidaires etc. Retrouvez ici toutes les actualités de l’ESS liées à la crise du COVID19 pendant toute la durée de la crise.

Message de l’UFISC, Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles : Mobilisation et coopération – art et culture contre le Covid-19

“Le caractère exceptionnel de la crise que nous vivons, son ampleur, les incertitudes et la détresse qu’elle engendre, l’impact considérable à court mais également à moyen terme, nous engagent, chacun·e à notre endroit, à œuvrer collectivement, en faisant de la solidarité la pierre angulaire de nos engagements. Si la disparité des situations appelle à la recherche bienveillante et concertée de solutions adaptées aux cas particuliers, celles-ci ne peuvent toutefois pas faire l’économie d’une vision systémique et cohérente. Nous réaffirmons que c’est collectivement et en synergie que nous pourrons assurer la protection des droits sociaux des professionnel·le·s comme de l’ensemble des activités des structures de création, de production ou de diffusion. La solidarité ne peut pas être une option.”

L’insoutenable légèreté du capitalisme vis-à-vis de notre santé, par Eva Illouz

Eva Illouz, intellectuelle et universitaire israélienne spécialisée dans la sociologie des sentiments et de la culture, photographiée le 13 janvier 2019 à Paris par Mathieu Zazzo

TRIBUNE. Dans ce texte brillant, qui souligne le lien étroit entre santé et économie, la grande sociologue franco-israélienne analyse la crise planétaire du coronavirus. Elle dénonce « l’imposture » du néolibéralisme qui, privant l’Etat de ses ressources, a sacrifié le monde dont il se nourrit.

“Le coronavirus est un événement planétaire d’une magnitude que nous peinons à saisir, non seulement en raison de son échelle mondiale, non seulement en raison de la rapidité de la contamination, mais aussi parce que les institutions dont nous n’avions jamais questionné le colossal pouvoir ont été mises à genoux en l’espace de quelques semaines. L’univers archaïque des épidémies dévastatrices a brutalement fait irruption dans le monde aseptisé et avancé de la puissance nucléaire, de la chirurgie laser et de la technologie virtuelle. Même en temps de guerre, les cinémas et les bars underground continuaient de fonctionner ; or ici, les villes animées d’Europe que nous aimons sont devenues de sinistres villes fantômes, leurs habitants forcés de se terrer chez eux. Comme l’écrivit Albert Camus dans « la Peste », « tous ces changements, dans un sens, étaient si extraordinaires et s’étaient accomplis si rapidement, qu’il n’était pas facile de les considérer comme normaux et durables. »

Appel au référencement d’initiatives COVID-19 par le Carrefour des innovations sociales

Territoires engagés : #TousMobilisés contre le coronavirus

“Face à la crise du COVID-19, notre communauté du Carrefour des innovations sociales s’engage pour développer l’entraide dans le cadre du programme Territoires Engagés. Partout en France, des collectivités, des associations, des entreprises innovent et se mobilisent pour répondre aux besoins des territoires, apporter de l’aide aux populations fragiles et lutter ensemble contre le coronavirus. Le besoin de référencement des initiatives n’a jamais été aussi grand. Participons ensemble à cette grande chaîne de solidarité. Facilitons l’essaimage et la diffusion des bonnes pratiques. Référencez vos initiatives face à la crise sur le Carrefour des innovations sociales en remplissant ce formulaire.”

Informations COVID-19 et Questionnaire du Mouvement pour l’Economie Solidaire (MES France)

Acteur.rice.s et entreprises de l’Économie Solidaire, la crise du COVID-19 nous amène à vous solliciter pour évaluer les problèmes et besoins que vous rencontrez actuellement.Merci de remplir notre questionnaire en ligne :
Questionnaire COVID-19 Mouvement pour l’Economie Solidaire

Ce questionnaire est aussi une occasion de nous faire remonter vos propositions, idées, innovations pour organiser des systèmes de coopération et de solidarités plus résilients et plus robustes sur vos territoires.

Vers les beaux jours de la solidarité et de la démocratie ? Par Jean-Louis Laville

La notion de solidarité qui était un peu négligée est maintenant au cœur du débat. Ce retour en force signale tout d’abord l’échec de ce discours qui se présentait comme moderniste et qui promettait le remplacement de la solidarité par la philanthropie. En réalité la philanthropie n’est pas du tout à la hauteur des enjeux auxquels nous sommes confrontés, et surtout elle se nourrit de l’augmentation des inégalités, or se sont justement ces injustices qui sont devenues encore plus insupportables.

Et plus à venir!

This post is also available in / aussi en: Anglais Espagnol