Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
450
582
597
598
93
Actu
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
AG2019
AG2019
Assemblée Génerale
Campagne
Convergence
cooperation
Edito
Editorial
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
GA2018
International
International @fr
Mediterranée
Membres
nc
Newsletter
Point de vue
Politiques publiques
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
Ressources de mai 2020 (en collaboration avec socioeco.org)

En ces temps troublés, et comme le mois dernier, Coronavirus oblige, mous vous invitons à lire les documents sous le mot-clé #COVID-19 avec des articles d’analyse sur le monde d’après la crise et sur la solidarité pendant la crise sanitaire. Par exemple :

  • La contribution du Mouvement pour l’Economie Solidaire France à la sortie de crise COVID-19, 2020 [lire]
  • El café, el cacao y el coronavirus, con Hans Perk, Director Regional de Oikocredit para África, 28 abril de 2020 [lire]
  • Corona and the Commons, Michel Bauwens, 2020 [lire]

Plusieurs enregistrements de webinaires ou des vidéos sur comment différentes composantes de l’ESS répondent à la crise sont aussi en ligne sur ce même mot-clé.

Mais on peut relever aussi d’autres thématiques:

  • La note d’analyse de Denis STOKKINK : Green deal et économie sociale : enjeux et perspectives, 2020 [lire]
  • Le projet TACITE : Vers une transition ordinaire. Retour sur les trois universités éphémères du programme Travail Autonome, Coopération, Innovations Sociales pour la Transition Ecologique (TACITE), Emmanuelle Besançon, Catherine Bodet, Philippe Chemla, Nicolas Chochoy, Geneviève Fontaine, Noémie De Grenier, Thomas Lamarche, Jennifer Saniossian, 2020 [lire]

ou encore:

  • The Future is Public Towards Democratic Ownership of Public Services, by Satoko Kishimoto, Lavinia Steinfort, Nara Petrovic, A TNI Publication 2020 [lire]

Résumé : La résistance à la privatisation s’est transformée en une puissante force de changement. La (re)municipalisation fait référence à la récupération de la propriété publique des services ainsi qu’à la création de nouveaux services publics. Ces dernières années, nos recherches ont permis d’identifier plus de 1 400 cas de (re)municipalisation réussis, impliquant plus de 2 400 villes dans 58 pays du monde.

et

l’édition spéciale version numérique de SocialAlter: Pour un tournant radical. Présentation du projet ici.

Ressources d’avril 2020 (en collaboration avec socioeco.org)
Socioeco

En ces temps troublés, Coronavirus oblige, socioeco.org a créé le mot-clé #COVID-19 avec des articles d’analyse sur le monde d’après la crise et sur la solidarité pendant la crise sanitaire. Par exemple :

  • Le livre : Économie utile pour des temps difficiles, Abhijit V. Banerjee, Esther Duflo, 2020 [lire]
  • « Relocaliser n’est plus une option mais une condition de survie de nos systèmes économiques et sociaux », Tribune de Maxime Combes, Geneviève Azam, Thomas Coutrot et Christophe Aguiton, Le Monde, 22 mars 2020 [lire]
  • Corona-Krise als Chance zu sozial-ökologischer Transformation? Bernhard Leubolt, 2020 [lire]
  • Here and ready: the value of peasant agriculture in the context of COVID-19, Article European Coordination Via Campesina 26/03/2020 [lire]
  • Video : 2020 Aula Magistral #1 « Entre a utopia e a miopia »: Boaventura de Sousa Santos [lire}
  • Positionnement du RIPESS Intercontinental [lire]
Les médias alternatifs parlent de l’ESS
Viñeta Miguel brieva

Les médias indépendants sont proches de l’ESS, souvent par leurs statuts et surtout par les valeurs qu’ils défendent. Mais comment l’abordent-ils? Voilà une sélection d’articles de médias indépendants principalement sur le coronavirus. Vous pouvez aussi les retrouver sur la carte de socioeco.org : Journaliste des solutions (les articles sont situés sur la ville où se déroule l’expérience ou, en cas d’article généraliste, dans la ville où siège le média).

Comme vous le verrez, les articles sont dans leur langue d’origine, diversité des pays d’Europe oblige. Cela vous permettra de percevoir quelles sont les thématiques traitées par ces médias: développement durable, réfugiés, autogestion, coopératives, agriculture bio, etc. N’hésitez surtout pas à nous faire parvenir un article ou le site d’un media pour améliorer la carte et notre connaissance de l’ESS. Ecrire à Françoise Wautiez : fwautiez[at]socioeco.org

Français

  • Magazine Autre Terre n°5 – L’entreprenariat social, mars 2020 [Lire]
  • Résistance climatique : c’est le moment ! Article de Reporterre, 23 mars 2020 [lire]
  • TRIBUNE. « Plus jamais ça ! » : 18 responsables d’organisations syndicales, associatives et environnementales appellent à préparer « le jour d’après » Tribune de Francetvinfo 27/03/2020 [lire]
  • Au Québec, la crise du coronavirus pourrait ouvrir « le grand chantier de l’autosuffisance » alimentaire, Article de Reporterre, 31 mars 2020 [lire]

Español

  • Revista Alternativas Económicas n°79 – Abril 2020 [Lire]
  • Una cura de solidaridad, Artículo de El Salto Diario, Abril 2020 [lire]
  • Qué mundo queremos, Tribuna de El salto Diario, Abril 2020 [lire}

English

  • Stir Magazine: Spring 2020 : Alternatives for the crisis & Beyond [Lire]
  • Stir to Action New Economy Programme Webinar Series from April to July 2020
  • How Spanish flu helped create Sweden’s modern welfare state, Article of The Guardian, 29/08/2018 [lire]
  • The horror films got it wrong. This virus has turned us into caring neighbours, Article of The Guardian, 31/03/2020 [lire]
Ressources de mars 2020 (en collaboration avec socioeco.org)
Socioeco

Ce mois-ci, nous souhaitons mettre en avant les documents suivants :

Les Actes du Séminaire du MES, dont nous vous parlions dans la Lettre d’information de février 2020 :

  • Les Actes du séminaire COCONSTRUIRE L’ÉCONOMIE SOLIDAIRE 2020 [lire]

Le rapport 2018 de Fair Trade Polska

  • Fair Trade Polska Report for 2018, the Foundation of the “Fair Trade Coalition” – Fairtrade Polska, September 2019 [lire]

Le document de Pour la Solidarité – PLS – sur le Green Deal ou Pacte Vert présenté par la Commission Européenne, dont parle l’article de Josette Combes, “Un Pacte Vert pour l’Europe. Chiche!” :

  • Policy paper. Green deal et Économie Sociale : Enjeux et perspectives Théo BURATTI,, Tatyana WARNIER, 2020 [lire]

Ripess Europe collabore cette année avec Ecolise sur le Status report 2020. Voici celui de 2019 (en anglais) :

  • Status report 2019 : Reshaping the future. How local communities are catalysing social, economic and ecological transformation in Europe 2019 [lire]

Un entretien à propos de l’associationnisme et deux livres de Jean-Louis Laville

  • Interview de JL Laville par Jean Bastien pour Nonfiction, 2020 [lire]
  • Réinventer l’association. Contre la société du mépris. Jean-Louis Laville, 2019 [lire]
  • Du social business à l’économie solidaire. Critique de l’innovation sociale. Maité Juan, Jean-Louis Laville, Joan Subirats Humet 2020 [lire]

Jean-Louis Laville réalise aussi une Chronique sur l’économie solidaire dans l’émission Carnets de campagne de France Inter.

  • Vous pouvez retrouver les audios ici.

Deux rapports de la Commission Européenne :

  • Social enterprises and their ecosystems in Europe – Comparative synthesis report, Carlo Borzaga, Giulia Galera, Barbara Franchini, Stefania Chiomento, Rocío Nogales, Chiara Carini, European Union Programme for Employment and Social Innovation « EaSI » (2014-2020) [lire]
  • Buying for social impact Good practice from around the EU, Luigi Martignetti, Valentina Caimi, Dorotea Daniele, Executive Agency for Small and Medium-sized Enterprises (European Commission), 2020 [lire]

Le rapport envoyé par la collaboratrice du RIPESS Europe, Isa Álvarez

  • Dimensión social del municipalismo, AA.VV. , 2020 [lire]

Une vidéo sur l’ESS à Barcelone

  • Documentaire « L’Economie solidaire à Barcelone », Miguel Yasuyuki Hirota, 2020 [lire]

La résolution sur les Coopératives adoptée au niveau des Nations Unies

  • 74/119 Rôle des coopératives dans le développement social Résolution adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 18 décembre 2019 [lire]
La dimension sociale du municipalisme

La dimension sociale du municipalisme est un rapport du réseau REDINAM (Red de Investigación y Apoyo al municipalismo) qui constitue un point de vue de ce que nous avons appelé l’aspect social du municipalisme. Cette partie qui, dans l’État espagnol, n’est pas entrée pleinement dans l’institution visible, (les mairies), et qui a pu s’observer ces dernières années depuis la périphérie et avec des loupes critiques, mais non sans appréciation pour les personnes qui s’y sont mis à bras le corps au cours de cette même période.

L’objectif du rapport est de recueillir et de systématiser leur travail, mais aussi leurs ressentis dans une perspective de transformation sociale et d’identifier les points clés d’une véritable construction communautaire dans le futur à partir du territoire.

Accès au rapport (en espagnol) : ici ou sur socioeco.org.

Les médias alternatifs parlent de l’ESS
février 28, 2020
0
PLEINE MER : Pour une pêche durable – Fondation Humus

Les médias indépendants sont proches de l’ESS, souvent par leurs statuts et surtout par les valeurs qu’ils défendent. Mais comment l’abordent-ils? Voilà une sélection d’articles de médias indépendants de février. Vous pouvez aussi les retrouver sur la carte de socioeco.org : Journaliste des solutions (les articles sont situés sur la ville où se déroule l’expérience ou, en cas d’article généraliste, dans la ville où siège le média).

Comme vous le verrez, les articles sont dans leur langue d’origine, diversité des pays d’Europe oblige. Cela vous permettra de percevoir quelles sont les thématiques traitées par ces médias: développement durable, réfugiés, autogestion, coopératives, agriculture bio, etc. N’hésitez surtout pas à nous faire parvenir un article ou le site d’un media pour améliorer la carte et notre connaissance de l’ESS. Ecrire à Françoise Wautiez : fwautiez[at]socioeco.org

Français

  • Grande-Synthe, laboratoire du revenu universel, Anne Fairise, Article de Alternatives Economiques, 04/02/2020 [lire]
  • En Isère, un centre de santé autogéré et populaire repense le soin, Martha Gilson, Article de Reporterre, 4 février 2020 [lire]
  • En Tunisie, des petits paysans s’organisent contre la bio industrielle, Matthias Raynal, Article de Reporterre,7 février 2020 [lire]
  • L’association Pleine Mer publie une carte des circuits courts de la filière pêche, Blog Médiapart, 14 février 2020 [lire]
  • Au Pays basque, les paysans ont créé leur chambre d’agriculture alternative, Chloé Rébillard, Article de Reporterre, 17 février 2020 [lire]
  • Le kit de Reporterre pour aider les maires (et les citoyens) à devenir écolo, Lorène Lavocat, Article de Reporterre, 17 février 2020 [lire]

Español

  • Xavi Rubio: “La economía social y solidaria la hace la ciudadanía y la administración tiene los elementos y capacidades para fortalecerla” Núria Segura Insa, María Sanz Domínguez, Articulo de el Salto diario, 29/01/2020 [lire]
  • Los supermercados cooperativos revolucionan Madrid: una cesta de la compra más sostenible y barata, Susana Perez, Artículo de Madridiario, 15 de enero 2020 [lire]

Català

  • Entrevista a Jordi Via: “L’ESS és una part de la solució que permet avançar cap a un altre model socioeconòmic”, Articulo de Ecos Grup Cooperatiu, 25/01/2020 [lire]

Ressources de janvier 2020 (en collaboration avec socioeco.org)
janvier 30, 2020
0
Socioeco

Savez-vous que :

outre les éléments collectés par socioeco.org (environ 16000 références), le site renvoie à de nombreux autres documents, grâce à un partenariat avec différents sites et bases de données en lien avec l’ESS. Ce sont ainsi près de 31000 références qui sont accessibles depuis socioeco.org.

Comment cela fonctionne-t-il?

Il suffit de mettre un mot dans le moteur de recherche et les résultats affichent tout aussi bien ce qui se trouve dans socioeco.org que dans les autres bases de données. Le logo de chaque site précède le titre de chaque document et si vous cliquez dessus, vous vous retrouvez sur le site en question. Une façon de diffuser les contenus de chacun et de donner envie d’explorer un peu plus les sites référencés.

Ces sites, pour le moment au nombre de 15 sont:

Par exemple, au cours des 20 derniers jours, ce sont

7 documents en plus chez les partenaires

[fr}

  • “Politique, marre de s’en foutre !” : quand les élèves exercent leur pouvoir citoyen
    Oxfam-Magasins du monde
    2020 [lire]
  • Les stratégies de mobilisation citoyenne des ONG
    Oxfam-Magasins du monde
    2020 [lire]
  • Les directeurs et enseignants du supérieur appellent à l’intégration des enjeux écologiques dans les formations
    2020 [lire]
  • L’Economie solidaire en Turquie et son écosystème : un avenir encore incertain – GAJAC O., PELEK S. , 2020 [lire]

[en]

  • Building Sustainable Local Food Solutions: How Canadian Indigenous Communities are Using the Social and Solidarity Economy to Implement Zero Hunger
    SUMNER J., TARHAN M. D., McMURTRY J. J.
    2020 [lire]
  • Overview of social economy development in Slovakia and its promoting as the employment solution for long-term unemployed and disabled ones
    PČOLINSKÁ L.
    2019 [lire]

[es}

  • Falsas cooperativas de trabajadores y medidas adoptadas por los poderes públicos en España para combatirlas – FAJARDO GARCÍA G. 2019 [lire]
Les médias indépendants parlent de l’ESS

Photo de Bastamag, 29 novembre 2019 “Vieillir autrement”

Les médias indépendants sont proches de l’ESS, souvent par leurs statuts et surtout par les valeurs qu’ils défendent. Mais comment l’abordent-ils? Voilà une sélection d’articles de médias indépendants des trois derniers mois. Vous pouvez aussi les retrouver sur la carte de socioeco.org : Journaliste des solutions.(Les articles sont situés sur la ville où se déroule l’expérience ou, en cas d’article généraliste, dans la ville où siège le média).

Comme vous le verrez, les articles sont dans leur langue d’origine, diversité des pays d’Europe oblige. Cela vous permettra de percevoir quelles sont les thématiques traitées par ces médias: développement durable, réfugiés, autogestion, coopératives, agriculture bio, etc.  N’hésitez surtout pas à nous faire parvenir un article ou le site d’un media pour améliorer la carte et notre connaissance de l’ESS. Ecrire à Françoise Wautiez : fwautiez[at]socioeco.org

Français

  • Pour « bien vieillir », des retraités conçoivent leur propre habitat coopératif et écologique – Sophie Chapelle , Article de BastaMag, 29 novembre 2019 [lire]
  • Quel bilan pour Territoires zéro chômeur de longue durée  ? – Article de ATD Quart Monde, 2019 [lire]
  • En Bosnie, une coopérative de femmes efface les traces de la guerre Louis Seiller – Article de Reporterre, 4 novembre 2019 [lire]

Catalan

  • Cultura i cooperativisme, una aliança fèrtil, Carles Masià – Articulo de EL Critic, 22/12/2019 [lire]
  • El camí cap a la transformació social – Article de coopcamp.cat, 17/01/2020 [lire]

Español

  • Resiliencia urbana, MARES y marejadas, José Luis Fernández Casadevante – Articulo de El diario.es, 25/11/2019 [lire]
  • Diez titulares sobre economía solidaria que no verás en la prensa económica, Lourdes Jiménez – Articulo de el salto diario, 22/11/2019 [lire]
  • La oportunidad transformadora de las Comunidades de Energía Alfonso García – Articulo del Salto Diario, 13/01/2020 [lire]

English

  • What are ‘the commons’ in the 21st century? Interview with Pat Conaty – Article of lowimpact.org, 2019 [lire]
  • How millions of French shoppers are rejecting cut-price capitalism Jon Henley – Article of The Guardian, 04/12/2019 [lire]
  • Singapore’s co-operative movement – a thriving sector for over 90 years , Anca Voinea – Article of thenews.coop, 2 January2020 [lire]

Nouveau rapport de la WFTO – “Des modèles économiques qui placent l’homme et la planète au premier plan”
Communiqué de presse de la WFTO 22 janvier 2020, Genève Suisse

Un nouveau rapport important de l’Organisation mondiale du commerce équitable (WFTO), de Traidcraft Exchange, de l’Université de York et de l’Université de Cambridge met au défi les dirigeants réunis à Davos et ailleurs de promouvoir des modèles d’entreprise qui placent les gens et la planète au premier plan. Le rapport dévoile les principales caractéristiques de ces modèles commerciaux axés sur la mission et offre un contraste direct avec les entreprises à but lucratif.

Le rapport, intitulé « Creating the new economy : business models that put people and planet first » (Créer la nouvelle économie : des modèles d’entreprise qui placent les gens et la planète au premier plan), met au défi les dirigeants des gouvernements, des entreprises et des finances de promouvoir des modèles d’entreprise axés sur la mission et la primauté du profit afin de donner un coup de fouet à la nouvelle économie. Le rapport donne des précisions sur l’idée de capitalisme des parties prenantes (stakeholder capitalism), qui est au centre des préoccupations des dirigeants réunis à Davos cette semaine. Un large éventail de personnalités du monde universitaire et des organisations internationales ont déjà exprimé leur soutien aux idées contenues dans le rapport.

Roopa Mehta, la présidente de la WFTO, déclare : « La nouvelle économie est déjà là. Les entreprises du commerce équitable s’associent au mouvement plus large des entreprises sociales et à d’autres pour démontrer que les entreprises peuvent réellement faire passer les gens et la planète en premier. Nous devons tous embrasser cette révolution dans les affaires ».

Pour soutenir ce rapport, les auteurs ont fait appel à plusieurs personnes issues des communautés du commerce équitable ou de l’économie sociale et solidaire. Parmi les citations de soutien, Jason Nardi, coordinateur de RIPESS Europe, n’a pas manqué à l’appel :

Le rapport sur les « modèles d’entreprise qui placent l’homme et la planète au premier plan » est une démonstration remarquable de la manière dont les entreprises « à mission », telles que les entreprises de commerce équitable, réussissent beaucoup mieux que celles qui cherchent à maximiser leurs profits lorsqu’il s’agit de créer un impact social positif, de réduire la pauvreté et d’accroître le bien-être, de réinvestir dans des causes sociales et environnementales, d’accroître les possibilités pour les agriculteurs, les travailleurs, les artisans et les communautés. Et pas seulement : l’égalité des genres est plus grande dans les entreprises de commerce équitable et, en général, elles ont des conseils d’administration plus diversifiés et plus représentatifs. En tant qu’entreprises de solidarité sociale, elles sont généralement plus résistantes financièrement. Qu’est-ce que tout cela signifie ? Cela signifie que dans l’économie de marché financière mondialisée et non durable d’aujourd’hui, non seulement il est possible de survivre avec différents modèles d’entreprise qui prennent soin de la communauté et de l’environnement, mais qu’à long terme, ces entreprises – en réseau les unes avec les autres et dans les circuits des coopératives et de l’ESS – auront de bien meilleures chances d’émerger et de participer au changement de système économique dont nous avons besoin de toute urgence ». – Jason Nardi, coordinateur européen du RIPESS

Guide pour entreprendre en ESS avec une perspective de genre

Un article de RIPESS Intercontinental, 20 novembre 2019

Quartiers du Monde (QDM) publie le guide « Accompagnement à l’entrepreneuriat social et solidaire avec perspective de genre ». Ce document a pour objectif d’offrir des outils pour entreprendre autrement pour l’autonomie socio-économique des femmes.

Quartiers du Monde (QDM), ONG française de solidarité internationale et membre du groupe de travail du RIPESS « Femmes et l’ESS », publie le guide « Accompagnement à l’entrepreneuriat social et solidaire avec perspective de genre » dans le but de proposer des outils pour entreprendre autrement pour l’autonomie socio-économique des femmes. Ce guide est le produit d’une co-construction avec des organisations d’Amérique Latine, Afrique et de France.

Pourquoi les femmes accordent-elles plus d’attention à l’autre qu’elles n’en reçoivent ? La profonde inégalité dans l’utilisation des temps qui marquent nos sociétés doit nous interpeller tous et toutes. Notons que le temps des femmes est encore considéré comme une ressource inépuisable, une variable d’ajustement entre les logiques inconciliables de l’économie de marché et de la vie.

Il est donc essentiel de réfléchir à la manière de construire d’autres façons de faire de l’économie, à partir de la réflexion des femmes impliquées dans les entreprises de l’Économie Sociale Solidaire (ESS). Ainsi, ce guide a été créé sur la base du programme en réseau Sud-Sud-Nord « Femmes du monde : un réseau d’entrepreneures solidaires » et repose sur deux piliers : l’ESS et la perspective de genre (PG). Cette orientation vise à répondre à l’observation selon laquelle l’enregistrement d’une activité dans le domaine de l’ESS ne suffit pas à promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes malgré les valeurs établies au sein de l’ESS.

Ainsi, en intégrant l’ESS dans une perspective de genre, ce guide suit une approche conceptuelle et une méthode d’intervention qui vise une réelle égalité entre les femmes et les hommes pour contrer les effets de certaines initiatives à travers l’intégration du genre, afin de transformer l’inégalité de genre générée par les systèmes patriarcaux et néolibéraux dans le monde.

Buts et objectifs

Le guide « Accompagnement à l’entrepreneuriat social et solidaire avec perspective de genre » permet la formation et le renforcement des compétences linguistiques qui accompagnent toute initiative entrepreneuriale sociale solidaire dans une perspective de genre des animateurs. Ainsi qu’une réflexion collective sur les problématiques abordées, qui place les femmes entrepreneures comme protagonistes dans chacune des étapes de leurs initiatives d’entreprise, de la création à la consolidation.

Le guide permet également aux entrepreneurs de prendre des décisions en fonction de leur territoire, en leur donnant une vision financière viable et une justice sociale, en tendant vers la transformation des activités économiques des femmes en initiatives commerciales viables et en créatrices de richesse collective.

Les principaux objectifs, tels que présentés lors d’un webinaire du groupe Femmes et ESS du RIPESS de fin 2017 sont les suivants :

  • Outiller et renforcer les capacités des facilitatrices/teurs, animateurs/trices et leader-e-s de groupes et de réseaux à l’accompagnement à l’entreprenariat sociale et solidaire avec perspective genre.
  • Outiller et renforcer les capacités des femmes au sein de collectifs ayant des activités génératrices de revenus et d’initiatives d’ESS avec PG.
  • Contribuer au renforcement et à la transformation des activités économiques des femmes vers, des initiatives entrepreneuriales viables et créatrices de richesse collective.

Il comporte 4 principales sections :

  1. Introduction à l’économie plurielle
  2. Préparation à l’entrepreneuriat
  3. Étapes de développement d’une initiative entrepreneuriale ESS avec perspective de genre
  4. Information et outils additionnels

Et chaque section inclue tant des propositions de dynamiques, des contenus descriptifs, des exemples réels, ainsi que des exercices et divers autres matériels additionnels sous forme de vidéos, fiches, etc.

Le guide peut être utilisé par différents collectifs, femmes ou mixtes, coopératives, organisations sociales, etc., et peut être mis en œuvre avec d’autres méthodes qui accompagnent les créations d’entreprenariat social solidaire, car sa contribution se concentre sur la transformation des femmes et des hommes.

Enfin, il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’un guide et qu’il peut et doit être adapté à chaque contexte, car il représente une base solide pour l’évolution et le soutien des processus au moment de créer la justice et l’égalité dans les quartiers et communautés.

Les facilitateurs et facilitatrices qui utilisent ces ressources favorisent la discussion, la réflexion et la planification pour promouvoir une ESS plus inclusive, plus juste et plus égale entre les femmes et les hommes ; la chose la plus importante réside donc dans ce fait.

Le processus de réflexion et de travail derrière la mise en place du guide

Le guide est le résultat d’un processus de réflexion et d’apprentissage qui a duré soixante mois. Au cours de cette période, neuf associations de femmes et dix animatrices – présentes dans des quartiers populaires d’Amérique latine, d’Afrique de l’Est et du Nord de la France – ont travaillé à intégrer la perspective genre dans l’ESS à l’aide de divers outils.

Les référentes, la coordination internationale du programme et les facilitatrices se sont réunies lors de cinq rencontres présentielles formatives (en Bolivie 2017 et 2013, Maroc en 2014, en Colombie en 2015, à Paris en 2016).

De plus, elles se sont contactées de manière virtuelle, par l’intermédiaire du forum du réseau et d’une plateforme de webinaire, pour échanger sur l’application des outils, la pertinence et la réaction des femmes, ainsi que pour systématiser les apprentissages. Les ressources ont été coconstruites par toutes les parties prenantes, et les associations ont fait une adaptation culturelle et traduit dans leurs langues d’origine.

RIPESS et Quartier du Monde s’allient autour du guide

En 2018 une formation pilote à partir du guide a été réalisée au Mali, au sein du réseau d’ESS, RENAPESS.

Cette expérience a débouché sur une idée de projet conjointe entre RIPESS et Quartiers du Monde, en cours d’élaboration. L’idée centrale serait la formation de réseaux pilotes d’ESS du RIPESS dans l’approche de genre de divers pays et continents. Ce projet inclurait l’application des connaissances et des compétences acquises dans le fonctionnement même des réseaux, dans leurs activités d’accompagnement aux collectifs, et dans leur travail de plaidoyer sur l’ESS et le genre. Sans oublier la convergence avec d’autres mouvements d’économies transformatrices autour du sujet grâce aux visions et habilités acquises, en faisant écho à la dynamique actuelle de convergences des économies transformatrices auxquelles participent tant RIPESS que Quartiers du Monde (Forum Social Mondial des Économies Transformatrices)

Aller à la barre d’outils