Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
450
582
597
598
93
Actu
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
AG2019
AG2019
Assemblée Génerale
Campagne
Convergence
cooperation
Edito
Editorial
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
GA2018
International
International @fr
Mediterranée
Membres
nc
Newsletter
Point de vue
Politiques publiques
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
Enseigner l’ESS dans l’éducation et la formation professionnelle (EFP).

Dans le cadre du programme européen Erasmus + SSEVET2, sept membres du RIPESS Europe coopèrent pour que l’ESS soit intégrée dans l’ensemble des programmes de l’EFP en Europe.

Suite a la conception d’un module de formation de 8 jours construit collectivement entre formateurs européens à Bergame en Italie en octobre 2019, chacun des membres du projet avait pour mission d’organiser une expérimentation pilote de ce module sur un ou deux territoires de son pays entre mars et mai 2020.

Pour le Mouvement pour l’économie solidaire, j’ai donc organisé deux formations expérimentales avec deux groupes de cinq personnes sur Paris et Toulouse. Rattrapés par la crise du Covid 19 après seulement deux journées en présentiel, nous avons décidé de maintenir la formation en utilisant des outils de formation à distance..Ces outils de visioconférence et d’intelligence collective nous ont permis de réaliser ces deux formations en pleine période de confinement tout en renforçant le mode de travail coopératif entre les stagiaires.

L’objectif attendu était de tester auprès d’un groupe de professionnel de l’ESS ou de l’EFP, le programme élaboré collectivement à Bergame, afin de valider la pertinence de la démarche pédagogique et de confirmer que ce module permettait de renforcer les capacités des formateurs de l’EFP a intégrer l’économie sociale et solidaire dans leurs programmes de formation.

Plusieurs éléments confortent le module initial. on est parti de l’apport théorique pour amener les formateurs à élaborer par eux-mêmes et collectivement durant la formation une définition partagée de l’ESS et de l’EFP. L’utilisation de méthodes de travail collaboratives a permis que les contributions individuelles des stagiaires et du formateur fusionnent dans la construction collective grâce notamment à l’apport des outils informatiques : espace partagé ( Wiki, Moodle), prise de notes collectives (pad) , élaboration de tableau en commun (google sheet), construction partagée d’une bibliothèque documentaire numérique ( Zotero)…

Ainsi les résultats issus de la formation sont une production commune dont la responsabilité incombe au groupe pris dans sa totalité. La méthode de formation plutôt transversale et solidaire, implique interactivité, motivation et confiance interpersonnelle entre tous les membres du groupe et le formateur agit comme un animateur, un catalyseur et non comme le seul sachant.

Un des enjeux de notre programme est d’appréhender collectivement ce que sont les compétences spécifiques mises en œuvre dans l’ESS et de comprendre comment ces compétences peuvent se transmettre aux stagiaires de l’EFP mais surtout en quoi elles seront un atout pour leur futur intégration professionnelle. Le processus de la formation-action et le croisement entre réflexion théorique et immersion dans des visites d’initiatives de terrain est un des leviers de cette appropriation collective, un autre est l’apprentissage des méthodes d’animation coopératives.

N’ayant pu réaliser l’ensemble des visites initialement prévues nous avons pu enrichir notre réflexion en invitant dans notre espace collaboratif deux professeurs universitaires, Gilles Caire et Sandrine Rosbapé, qui en venant abonder notre réflexion collective de leurs recherches nous ont offert de nouvelles perspectives de diffusion de nos travaux. Enfin ces deux expérimentations ont été le démarrage de la construction d’une communauté apprenante qui va perdurer et se développer dans la suite de notre projet.

Un bilan positif pour ces deux expérimentations qui nous permettent de valider une proposition de module enrichi et que nous nous réjouissons de faire remonter au groupe de formateurs européens.

Bruno Lasnier, Formateur SSEVET2

Projet Erasmus + BUSSE & Forum sur la souveraineté alimentaire en Pologne
BUSSE - Building up SSE

Elena Tzamouranou, qui travaille à Dock, membre grecque de RIPESS Europe, nous raconte :

“Il y a quelques jours, nous avons fait un voyage de 3 jours à Varsovie, en Pologne, dans le cadre du programme BUSSE (Construire l’ESS) auquel nous participons. Le programme est une collaboration stratégique des acteurs de l’ESS pour le développement de l’innovation et l’échange de bonnes pratiques, tout en visant à diffuser les pratiques et les activités de l’ESS, en fournissant des connaissances, des aptitudes et des compétences pertinentes.

BUSSE est sur le point de développer un programme de formation innovant en 4 modules et du matériel de soutien pertinent pour les formateurs et les stagiaires. Les modules de formation sont les suivants:

1) Le développement et Conversion d’un vecteur en un projet d’ESS

2) valorisation des Communautés dans le cadre de l’ESS

3) Principes de L’ESS dans les coopératives

4) Pratiques de l’ESS basées sur les valeurs de la Souveraineté alimentaire

Les deux premiers jours ont été consacrés au programme BUSSE, notamment au travail sur les 4 modules tels qu’ils ont été formés jusqu’à présent, à la discussion des défis qui se sont présentés, à l’identification des lacunes et à l’amélioration de celles-ci.

Le troisième jour, nous avons visité la coopérative de Dobrze en Pologne, qui possède deux épiceries dans le centre de Varsovie, et nous avons échangé nos expériences sur des questions telles que la gouvernance, la participation, l’organisation et le fonctionnement d’une coopérative alimentaire.

Par la suite, nous avons visité le 2e Forum polonais sur la souveraineté alimentaire. Nous avons participé à l’atelier sur la mise en réseau pour les partenariats régionaux et interrégionaux. L’atelier comprenait trois axes principaux :

1) Valorisation de l’ESS grâce à des programmes régionaux,

2) Synergies pour la souveraineté alimentaire et l’éducation agro-écologique et

3) Synergies entre les réseaux d’alimentation alternative.

Nous tenons à remercier nos partenaires du projet BUSSE, Ekumenická Akademie (République tchèque), Dobrze (Pologne), Utopia (Ukraine), Ksoe (Autriche) pour l’opportunité d’apprendre et de discuter sur l’économie sociale et solidaire en Europe centrale et orientale et pour toute l’expérience que nous avons acquise sur les sujets mentionnés ci-dessus”.

Vous travaillez dans la formation dans le domaine de l’ESS ?

Vous faites face à la question de la souveraineté alimentaire ?

Vous voulez en savoir plus sur le programme et ses modules de formation ?

Si oui, veuillez vous rendre sur la page du programme

Guide pour entreprendre en ESS avec une perspective de genre

Un article de RIPESS Intercontinental, 20 novembre 2019

Quartiers du Monde (QDM) publie le guide « Accompagnement à l’entrepreneuriat social et solidaire avec perspective de genre ». Ce document a pour objectif d’offrir des outils pour entreprendre autrement pour l’autonomie socio-économique des femmes.

Quartiers du Monde (QDM), ONG française de solidarité internationale et membre du groupe de travail du RIPESS « Femmes et l’ESS », publie le guide « Accompagnement à l’entrepreneuriat social et solidaire avec perspective de genre » dans le but de proposer des outils pour entreprendre autrement pour l’autonomie socio-économique des femmes. Ce guide est le produit d’une co-construction avec des organisations d’Amérique Latine, Afrique et de France.

Pourquoi les femmes accordent-elles plus d’attention à l’autre qu’elles n’en reçoivent ? La profonde inégalité dans l’utilisation des temps qui marquent nos sociétés doit nous interpeller tous et toutes. Notons que le temps des femmes est encore considéré comme une ressource inépuisable, une variable d’ajustement entre les logiques inconciliables de l’économie de marché et de la vie.

Il est donc essentiel de réfléchir à la manière de construire d’autres façons de faire de l’économie, à partir de la réflexion des femmes impliquées dans les entreprises de l’Économie Sociale Solidaire (ESS). Ainsi, ce guide a été créé sur la base du programme en réseau Sud-Sud-Nord « Femmes du monde : un réseau d’entrepreneures solidaires » et repose sur deux piliers : l’ESS et la perspective de genre (PG). Cette orientation vise à répondre à l’observation selon laquelle l’enregistrement d’une activité dans le domaine de l’ESS ne suffit pas à promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes malgré les valeurs établies au sein de l’ESS.

Ainsi, en intégrant l’ESS dans une perspective de genre, ce guide suit une approche conceptuelle et une méthode d’intervention qui vise une réelle égalité entre les femmes et les hommes pour contrer les effets de certaines initiatives à travers l’intégration du genre, afin de transformer l’inégalité de genre générée par les systèmes patriarcaux et néolibéraux dans le monde.

Buts et objectifs

Le guide « Accompagnement à l’entrepreneuriat social et solidaire avec perspective de genre » permet la formation et le renforcement des compétences linguistiques qui accompagnent toute initiative entrepreneuriale sociale solidaire dans une perspective de genre des animateurs. Ainsi qu’une réflexion collective sur les problématiques abordées, qui place les femmes entrepreneures comme protagonistes dans chacune des étapes de leurs initiatives d’entreprise, de la création à la consolidation.

Le guide permet également aux entrepreneurs de prendre des décisions en fonction de leur territoire, en leur donnant une vision financière viable et une justice sociale, en tendant vers la transformation des activités économiques des femmes en initiatives commerciales viables et en créatrices de richesse collective.

Les principaux objectifs, tels que présentés lors d’un webinaire du groupe Femmes et ESS du RIPESS de fin 2017 sont les suivants :

  • Outiller et renforcer les capacités des facilitatrices/teurs, animateurs/trices et leader-e-s de groupes et de réseaux à l’accompagnement à l’entreprenariat sociale et solidaire avec perspective genre.
  • Outiller et renforcer les capacités des femmes au sein de collectifs ayant des activités génératrices de revenus et d’initiatives d’ESS avec PG.
  • Contribuer au renforcement et à la transformation des activités économiques des femmes vers, des initiatives entrepreneuriales viables et créatrices de richesse collective.

Il comporte 4 principales sections :

  1. Introduction à l’économie plurielle
  2. Préparation à l’entrepreneuriat
  3. Étapes de développement d’une initiative entrepreneuriale ESS avec perspective de genre
  4. Information et outils additionnels

Et chaque section inclue tant des propositions de dynamiques, des contenus descriptifs, des exemples réels, ainsi que des exercices et divers autres matériels additionnels sous forme de vidéos, fiches, etc.

Le guide peut être utilisé par différents collectifs, femmes ou mixtes, coopératives, organisations sociales, etc., et peut être mis en œuvre avec d’autres méthodes qui accompagnent les créations d’entreprenariat social solidaire, car sa contribution se concentre sur la transformation des femmes et des hommes.

Enfin, il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’un guide et qu’il peut et doit être adapté à chaque contexte, car il représente une base solide pour l’évolution et le soutien des processus au moment de créer la justice et l’égalité dans les quartiers et communautés.

Les facilitateurs et facilitatrices qui utilisent ces ressources favorisent la discussion, la réflexion et la planification pour promouvoir une ESS plus inclusive, plus juste et plus égale entre les femmes et les hommes ; la chose la plus importante réside donc dans ce fait.

Le processus de réflexion et de travail derrière la mise en place du guide

Le guide est le résultat d’un processus de réflexion et d’apprentissage qui a duré soixante mois. Au cours de cette période, neuf associations de femmes et dix animatrices – présentes dans des quartiers populaires d’Amérique latine, d’Afrique de l’Est et du Nord de la France – ont travaillé à intégrer la perspective genre dans l’ESS à l’aide de divers outils.

Les référentes, la coordination internationale du programme et les facilitatrices se sont réunies lors de cinq rencontres présentielles formatives (en Bolivie 2017 et 2013, Maroc en 2014, en Colombie en 2015, à Paris en 2016).

De plus, elles se sont contactées de manière virtuelle, par l’intermédiaire du forum du réseau et d’une plateforme de webinaire, pour échanger sur l’application des outils, la pertinence et la réaction des femmes, ainsi que pour systématiser les apprentissages. Les ressources ont été coconstruites par toutes les parties prenantes, et les associations ont fait une adaptation culturelle et traduit dans leurs langues d’origine.

RIPESS et Quartier du Monde s’allient autour du guide

En 2018 une formation pilote à partir du guide a été réalisée au Mali, au sein du réseau d’ESS, RENAPESS.

Cette expérience a débouché sur une idée de projet conjointe entre RIPESS et Quartiers du Monde, en cours d’élaboration. L’idée centrale serait la formation de réseaux pilotes d’ESS du RIPESS dans l’approche de genre de divers pays et continents. Ce projet inclurait l’application des connaissances et des compétences acquises dans le fonctionnement même des réseaux, dans leurs activités d’accompagnement aux collectifs, et dans leur travail de plaidoyer sur l’ESS et le genre. Sans oublier la convergence avec d’autres mouvements d’économies transformatrices autour du sujet grâce aux visions et habilités acquises, en faisant écho à la dynamique actuelle de convergences des économies transformatrices auxquelles participent tant RIPESS que Quartiers du Monde (Forum Social Mondial des Économies Transformatrices)

Le RIPESS organise une tournée d’apprentissage et de formation croisée en économie solidaire aux Etats-Unis

Article du RIPESS International, 8 novembre 2011

Cette semaine, du 8 au 11 novembre, le groupe de travail Éducation du RIPESS organise une tournée pilote d’apprentissage et de formation croisée sur l’économie solidaire organisée par Cooperative Jackson (Etats-Unis) avec la participation de formateurs locaux et internationaux des Etats-Unis, d’Amérique latine et des Caraïbes, du Canada, d’Europe et d’Asie orientale.

L’objectif est de permettre un échange de connaissances entre les formateurs en économie solidaire (ES) et de travailler à l’élaboration d’un programme d’études en ES. Le format de la tournée d’apprentissage, basé sur une expérience locale de ES, et le développement du curriculum seront mis à la disposition d’autres réseaux et initiatives d’ES pour être utilisés et adaptés à leur contexte local. La compréhension de l’ES est un moyen de changer le paradigme économique et social capitaliste actuel vers un monde plus juste et durable.

Pendant ces quatre jours, les participants combineront l’apprentissage en classe pour fournir une base théorique, pratique et des stratégies d’organisation pour construire l’économie solidaire avec des visites de projets sur le terrain pour voir et s’engager dans des pratiques réelles d’économie solidaire.

Parmi les objectifs, ce projet veut piloter et co-développer un programme d’études en ES, ce qui comprend la création de matériel, des méthodologies et des lignes directrices, et animé par des éducateurs en ES du monde entier, ainsi que des gens de la Cooperation Jackson. Et aussi, pour se connecter et apprendre à se connaître et s’engager dans un processus de transformation personnelle : « nous connaître nous-mêmes en relation avec les autres – une compréhension du  » nous  » et de la mutualité ».

En étant une formation de formateurs, ce cours vise également à générer un dialogue de connaissances entre les formateurs qui sont connectés aux mouvements de base de l’ES du monde entier. En adoptant une approche d’éducation populaire, les participants commenceront par la connaissance de chacun d’entre eux et comprendront que chacun est un enseignant et un apprenant.

Cette approche, bien alignée sur l’ES en termes de principes, de fondements et de méthodes, est un processus d’analyse – recherche de modèles, accès à de nouvelles connaissances au besoin, élaboration d’une stratégie d’action, mise en œuvre de cette action, puis retour à une réflexion sur l’expérience, analyse, collecte de nouvelles connaissances pour transformer l’économie locale et mondiale en une société nouvelle fondée sur la justice, l’égalité et l’amour, etc.

L’objectif de l’éducation populaire est de s’engager dans un processus continu de réflexion et d’action afin de transformer la réalité par une libération économique, sociale et politique.

Cooperation Jackson, Mississippi (États-Unis)

Le cours est organisé par la Cooperation Jackson, un projet qui suscite beaucoup d’enthousiasme aux États-Unis et à l’échelle internationale, car il s’inscrit dans une vision plus large visant à transformer l’économie et la société locales et régionales par une stratégie politico-électorale, une organisation populaire par le biais d’assemblées populaires et la construction de l’ES par un réseau coopératif composé de quatre institutions interdépendantes : une fédération des coopératives locales de travail, un incubateur coopératif, un centre de formation et d’éducation coopératives et une banque ou institution financière coopérative.

Pour ces raisons, le groupe de travail sur l’éducation du RIPESS a décidé de collaborer avec Cooperation Jackson pour organiser ce cours et commencer à développer un programme d’économie solidaire qui pourra être utilisé dans le futur par des personnes du monde entier.

Matériel pédagogique sur l’ES disponible sur Socioeco

Le groupe de travail Éducation du RIPESS a dressé une liste du matériel de formation sur l’ES qui sera mis à la disposition de toute personne intéressée ou travaillant dans le domaine de l’ES et de l’éducation. Tout le matériel se trouve dans Socioeco, le centre de ressources du RIPESS et nous invitons tous les formateurs et les réseaux d’ES à envoyer du nouveau matériel à socioeco.org pour être inclus dans la section sur le matériel de formation en ES ou sur la carte spéciale des outils pédagogiques.

Le RIPESS publiera des mises à jour pendant le cours sur nos comptes de médias sociaux Twitter et Facebook. Restez donc à l’écoute pour suivre l’élaboration du programme d’études en ES et les apprentissages de tous les participants au cours de ces quatre journées intenses.

EPOG+ – Les politiques économiques pour la transition mondiale Master conjoint Erasmus Mundus

Appel à candidatures

Economic POlicies for the Global Transition (EPOG+) est un master conjoint Erasmus Mundus en économie, soutenu par l’Union européenne. Il propose un master intégré de niveau mondial sur les processus de transition (numérique, socio-économique, écologique) avec une approche pluraliste et des perspectives interdisciplinaires.

L’objectif principal du programme est de donner naissance à une nouvelle génération d’experts internationaux, capables de définir et d’évaluer les politiques économiques et d’évoluer dans différents contextes politiques, sociaux et régionaux. Pour atteindre cet objectif, le programme de master EPOG+ va au-delà de la théorie économique classique pour inclure diverses approches hétérodoxes/institutionnalistes.

Les partenaires à part entière (établissements décernant des diplômes) comprennent un large éventail d’établissements prestigieux :

  • Université de Technologie de Compiègne (UTC),
  • la Sorbonne,
  • Université de Paris,
  • Université de Turin,
  • École d’économie et de droit de Berlin,
  • Université de Rome 3,
  • Université d’économie et de commerce de Vienne,
  • Université du Witwatersrand (Wits).

Il implique également plus de 30 partenaires associés (universitaires et non universitaires) en Europe et dans le monde.

Bourses d’études

Les meilleurs étudiants du monde entier seront éligibles pour des bourses d’études de 2 ans attribuées par la Commission européenne, sur la base de notre sélection :

  • Les bourses ” Pays du programme ” pour les étudiants des Etats membres de l’Union européenne (UE) ainsi que de l’ex-Yougoslavie, Islande, Liechtenstein, Norvège, République de Macédoine, Turquie ;
  • Les bourses ” Pays partenaires ” pour les étudiants de tous les autres pays. Plus de détails ici.

Quand postuler ?

Date limite d’inscription : 30 janvier 2020 – 14h00 (heure de Paris). Veuillez noter que deux lettres de recommandation sont nécessaires pour présenter une demande et doivent être fournies avant la date limite.
Le cours débutera en septembre 2020. Plus d’informations
www.epog.eu La sélection sera organisée conjointement avec le programme EPOG 2.0.

Ripess Europe est partenaire du Programme.

Postuler

ESS & communs: 1er Master “Economie et gestion des communs” à Paris 13 – CEPN

Le parcours Économie et Gestion des Communs est la première et unique formation en France dédiée à l’économie politique des communs et à la gestion des organisations alternatives auxquelles ces communs donnent lieu.

Les communs couvrent un ensemble de ressources, de modes organisationnels et de transaction qui ne relèvent ni de l’économie publique ni de l’économie de marché. Ils réclament donc des régimes juridiques alternatifs à l’appropriation privée (ressources naturelles, connaissances); des formes d’organisation du travail et de coopération rompant avec la hiérarchie managériale de la forme capitaliste (le nouveau coopérativisme, l’économie collaborative et du partage, les groupes activistes) et adossées à des politiques sociales nouvelles ; des nouveaux modes de financement et d’échange en marge du système monétaire et financier dominant (monnaies alternatives, technologie du blockchain).

Cette formation s’appuie sur un important réseau d’intervenants professionnels et académiques spécialistes de ces secteurs émergents de l’activité économique et sociale.

Voir

Une Politique alimentaire commune pour une transition écologique radicale

Article de Urgenci

URGENCI, le réseau de l’Agriculture soutenue par les citoyen-ne-s et ses réseaux membres issus de 12 pays d’Europe, viennent d’organiser, les 14-16 mai 2019, une formation au plaidoyer européen à Bruxelles. L’occasion de prendre position sur la réforme de la Politique agricole commune.

L’agriculture soutenue par les citoyen-ne-s (ASC) est un partenariat direct entre un groupe de consommateurs et un ou plusieurs agriculteur(s), qui fondent leurs échanges sur la relation humaine, en partageant les risques, les responsabilités et les fruits de l’activité agricole, à travers un engagement mutuel sur le long terme.

URGENCI et ses membres pensent qu’il est temps de porter la voix des ASC. Dans la dernière ligne droite avant les élections européennes, les candidats doivent écouter attentivement la voix des mouvements de terrain. “Notre mouvement explose de créativité. Les innovations sociales viennent de toutes les directions! Mais la spécificité de l’ASC c’est d’être un pas concret en avant vers un nouveau contrat social entre les producteurs et les sociétés qu’ils nourrissent, explique Mathias von Mirbach, un paysan allemand en ASC.

L’ASC est l’un des outils les plus effectifs pour aider les paysans et les consommateurs conscients à reprendre le contrôle des systèmes alimentaires locaux et territoriaux. Le modèle de l’ASC est efficace en matière de gaspillage alimentaire, de préservation de l’agrobiodiversité cultivée et de consolidation des économies et de l’emploi locaux. L’apport nutritionnel des fruits et légumes produits de manière agroécologique est maintenant reconnu la lutte contre les maladies non-transmissibles comme le diabète, l’obésité, les maladies cardio-vasculaires et le cancer. Les initiatives d’ASC contribuent de ce fait directement à l’amélioration de la santé des citoyens européens. Leurs contributions sociales et environnementales devraient être davantage reconnues. Ainsi, les paiements directs et d’autres mesures de soutien direct devraient être orientés vers les producteurs qui vendent en direct à travers l’ASC ou d’autres modèles de vente directe.

Ces voix se joignent au vibrant appel pour une Politique alimentaire commune: il existe un besoin urgent de réparer le manque de cohérence entre les politiques publiques menées par les différentes DG de la Commission européenne. Nous avons besoin de reconnecter l’agriculture avec la santé et la nutrition, l’inclusion sociale et l’environnement. Il est vital pour des milliers de fermes en ASC à travers l’Europe que l’agroécologie et la durabilité soient promues comme principes dominants, et qu’elles soient priorisées par rapport à l’agriculture industrielle, à sa logique de compétition et de profit. “En tant que composante du Mouvement Nyéléni Europe pour la Souveraineté alimentaire, nous   sommes convaincus qu’il est également essentiel de placer les petits producteurs en agroécologie au coeur du changement radical vers une Politique alimentaire commune”, souligne Isabel Alvarez, Vice-Présidente d’URGENCI.

Le temps d’un changement radical est venu. Un changement qui est déjà bien engagé dans le mouvement de l’ASC.

Contact: Jocelyn Parot, +33 6 84 68 52 82, jocelyn.parot@urgenci.net, www.urgenci.net

10ème Académie sur l’ESS de l’OIT, Turin, juin 2019

Économie sociale et solidaire. Un programme centré sur l’humain pour l’avenir du travail

L’Académie sur l’économie sociale et solidaire (ESS) vous donnera des idées pratiques pour stimuler l’innovation sociale par le biais de l’ESS. C’est un forum interactif et multidisciplinaire dans lequel les professionnels, les décideurs et les chercheurs pourront partager des idées novatrices et des expériences réelles.

Découvrez comment l’économie sociale et solidaire peut contribuer au développement de l’Agenda du travail décent dans votre pays.

Des outils, méthodes et stratégies pour adapter les initiatives sur l’avenir du travail au contexte local

– la numérisation du travail

– l’économie des seniors

– le travail décent pour les réfugiés

Des approches centrées sur l’humain pour l’élaboration de politiques innovatrices

Comment l’ESS s’intègre dans les questions sociales, y compris l’économie des soins, l’agriculture sociale et l’égalité des genres

Pour plus d’informations : https://readymag.com/ITCILO/1329313/what/

Date limite d’inscription: 30 avril 2019

#Comun_ESS: la période d’inscription s’ouvre
février 26, 2019
0
Comun ESS

La période d’inscription pour Comun_ESS, Rencontre de Communication et d’Economie Solidaire, qui fêtera sa troisième édition du 15 au 17 mars à Barcelone, est maintenant ouverte.

Organisées par la Xarxa de Economia Solidària et la REAS Red de Redes, ces dates serviront à se retrouver et à continuer à réfléchir et à construire un nouveau paradigme de communication qui reflète les valeurs de l’ESS et nous permet d’élargir notre portée, notre public et nos pratiques.

Sous le slogan “Ils parlent de nous”, cette édition de la rencontre comprendra des formations, des conférences, des tables rondes et des ateliers pratiques pour explorer de nouvelles tâches, ressources et stratégies pour la construction d’une communication en faveur des transformations sociales. Des initiatives et des projets de toute l’Espagne seront présents, ainsi que des personnes responsables de la communication des différentes initiatives en matière d’ESS.

Cours en ligne Synergia – Vers un bien-être collectif coopératif
Synergia MOOC 2019

Le nouveau cours en ligne de Synergia, “Towards Co-operative Commonwealth – Transition in a Perilous Century“, commence le 25 mars. L’inscription aux cours est maintenant ouverte.

Il s’agit d’un cours en ligne gratuit, massif et ouvert (MOOC) offert par Synergia Institute avec le soutien de l’Université Athabasca, qui explique ce que signifie un changement efficace des systèmes et les moyens les plus prometteurs de répondre aux besoins fondamentaux de nos communautés en ces temps de plus en plus difficiles. Il s’agit d’un cours de maître sur la construction d’un nouveau modèle d’économie politique durable, démocratique, socialement juste et fondé sur les principes de la coopération et du bien commun.

Chez Synergia, nous sommes également ravis d’annoncer que le cours a obtenu trois crédits de deuxième cycle de la maîtrise en études interdisciplinaires de l’Université Athabasca, dans les domaines des études communautaires ou du changement planétaire. Le cours offre également un certificat d’achèvement. Le cours est gratuit au niveau certificat. Le coût de l’accréditation des diplômes est de 269 CAD.

Le cours s’adresse aux nouveaux arrivants dans le domaine du changement social ainsi qu’aux militants chevronnés, aux praticiens, aux décideurs, aux étudiants et aux chercheurs. Individus et personnes travaillant pour le changement social par le biais d’organisations, de réseaux et de mouvements peuvent utiliser le matériel didactique et l’expertise accumulée par l’équipe Synergia et par les autres participants pour faire avancer leur propre travail.

Beaucoup d’entre vous connaissent déjà le travail de Synergia et collaborent avec nous afin de promouvoir le cours et d’atteindre à la fois les individus et les groupes pour y participer. Nous vous en sommes profondément reconnaissants et votre soutien continu sera indispensable pour faire de ce cours un succès et une ressource clé pour tous les acteurs du changement.

Pour faciliter cet effort, nous joignons à titre d’information une lettre d’information mise à jour et des descriptions du MOOC pour aider à faire passer le mot et à donner aux gens une idée de ce que nous visons.

     Pièces jointes

Lettre d’information de Synergia
Description du cours
Guide des cercles d’étude et d’action

  Plus d'informations

Pour vous inscrire, rendez-vous sur : canvas.net
Pour plus d’informations sur le MOOC, veuillez contacter : Mike Lewis, lewiscccr@shaw.ca
Pour obtenir des crédits universitaires, communiquez avec : Professeur Mike Gismondi, mailto:mikeg@athabascau.ca
Pour les mises à jour, suivez-nous sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/synergiainstitute/?ref=bookmarks
Site Web de Synergia : https://synergiainstitute.wordpress.com/
Veuillez nous faire savoir si vous avez des questions ou si vous souhaitez discuter de la façon dont nous pourrions collaborer davantage à cet effort.

John Restakis, Mike Lewis, Mike Gismondi, Pat Conaty

Aller à la barre d’outils