Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
450
582
597
598
93
Actu
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
AG2019
AG2019
Assemblée Génerale
Campagne
Convergence
Edito
Editorial
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
GA2018
International
International @fr
Mediterranée
Membres
nc
Newsletter
Politiques publiques
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
Une Assemblée Générale sous le signe de l’ouverture

La Bergerie de Villarceaux, joli eco-centre et ferme biologique hors de Paris, a été le cadre convivial pour la 5éme Assemblée Générale du RIPESS Europe, qui a eu lieu du 20 au 22 juin 2016, grâce à l’hospitalité de la Fondation pour le Progrès de l’Homme. Plusieurs nouveaux membres et observateurs ont participé.

Au cours d’une session d’ouverture, Claudia Neubauer a présenté la FPH et son positionnement à l’égard de l’ESS. Jean Louis Laville a mis en perspective le potentiel de l’ESS pour jouer un rôle pour penser les ripostes face aux atteintes de plus en plus graves perpétrées par le système néolibéral mondialisé sur les équilibres économiques écologiques et sociaux. En insistant sur la nécessité d’établir les coopérations efficaces avec les institutions, il a souligné la possibilité et l’exigence que l’ESS travaille dans le sens d’une transition en suscitant de nouvelles combinaisons entre acteurs de l’ESS et des politiques publiques. Après le repas préparé par l’équipe du restaurant de la Bergerie avec la production locale, la soirée a été consacrée à la présentation des activités et des motivations de nouveaux participants souhaitant devenir membres du RIPESS Europe.

La deuxième journée à été consacrée aux débats sur plusieurs thématiques: l’inter-coopération entre les réseaux membres au niveau européen, repenser l’économie et le travail, comment mesurer l’impact de l’ESS, l’agroécologie dans l’ESS, la construction du Panorama de l’ESS pour sa visibilité et quelles politiques publiques sont réellement utiles dans les territoires en Europe.

Après les ateliers de la matinée, l’Assemblée a eu lieu dans l’après-midi avec le déroulé classique: présentation du rapport d’activité, du plan d’action et des budgets qui ont été approuvés. A noter qu’une modification des statuts dont l’enjeu était l’ouverture à des structures d’acteurs autres que des réseaux et aux membres individuels a donné lieu a débat et a finalement été acceptée après amendements.

Cette année, à la suite de notre stratégie d’élargissement vers l’Est et le Nord, nous avons eu le plaisir d’accueillir de nouveaux membres venant des parties de l’Europe, jusqu’ alors peu représentés. Ainsi la Finlande a participé, mais aussi la Tchéquie, s’ajoutant à la Croatie, la Slovaquie, la Pologne, la Roumanie, la Bulgarie et la Hongrie. Cinq nouveaux membres ont rejoint le réseau: l’italien Rete di Economia Solidale (Tavolo RES) et le réseau régional de Trentino (Trentino Arcobaleno), l’allemand Technologie Netzwerk Berlin, le réseau finlandais de l’économie solidaire (Commons.fi) et Enercoop, comme réseau sectoriel avec l’expérience innovante des coopératives énergétiques.

L’AG s’est déroulée dans une atmosphère d’ouverture et de convivialité. Le comité de coordination s’est réjoui de cet apport d’énergies nouvelles et d’un rajeunissement des personnes présentes souhaitant s’impliquer dans la dynamique du réseau. Les processus d’inter coopération s’amorcent, ils portent sur des échanges de savoirs, des projets transfrontaliers, mais également des échanges commerciaux entre coopératives. Le recueil de données pour la réalisation du Panorama de l’ESS a également été relancé.

En conclusion deux propositions d’accueil du prochain Congrès en 2017 sont à l’étude : l’une de Solidarity4all en Grèce en lien avec un événement porté par les acteurs grecs, l’autre par le Réseau Inter Universitaire de l’ESS (RIUESS) qui organisera son prochain colloque à Marrakech dans une optique de collaboration avec les pays de la Méditerranée.

La dernière journée a été consacrée à une table ronde et un débat sur l’ESS et les politiques publiques, du niveau local au national, européen et international, en comparant les expériences des collectivités locales (RTES) et la Loi de l’ESS en France, la création d’un cadre juridique pour l’ESS en Grèce, le débat européen promu également au Parlement avec le EFSSE (Forum européen sur l’économie sociale et solidaire) et enfin les espaces de sensibilisation dans l’ONU.

Nous remercions tous les participants et souhaitons que le mouvement d’élargissement se poursuive pour conforter l’assise de l’ESS en Europe et favoriser l’inter coopération y compris avec la Méditerranée.

This post is also available in / aussi en: Anglais


Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.

Aller à la barre d’outils