Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
450
597
598
93
Actu
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
Assemblée Génerale
Campagne
Convergence
Edito
Editorial
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
GA2018
International
International @fr
Mediterranée
nc
Newsletter
Politiques publiques
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
Les grandes entreprises et les organisations de l’ESS relèvent-elles le défi des ODD ?

La mesure du développement durable et l’établissement de rapports à ce sujet se sont beaucoup améliorés au cours des dernières décennies, mais sont-ils adaptés aux défis du XXIe siècle et aux Objectifs de Développement Durable ? Cette conférence internationale qui aura lieu à Genève les 3 et 4 juin 2019, sera l’occasion pour les principales parties prenantes des institutions des Nations Unies, des organes nationaux de décision politique et des praticiens dans les domaines de la mesure et de l’établissement de rapports de discuter des meilleures pratiques, des principales préoccupations et des moyens de mieux prendre en compte les dimensions sociales du développement durable.

L’Economie sociale et solidaire: une force qui monte?
janvier 9, 2015
0

Dans cette mise à jour sur les progrès réalisés dans l’économie sociale et solidaire sur l’ordre du jour des Nations Unies, l’analyste de recherche Marie-Adélaïde Mathei (l’UNRISD) examine sa position dans les débats post-2015 et des activités de politique et de recherche de l’UNRISD.

Comme le contour de l’agenda post-2015 devient plus claire, et les objectifs de développement durable (ODD) sont définis, de nombreux acteurs demandent maintenant la question: comment allons-nous mettre en œuvre les nouvelles ODD? Les décideurs politiques, l’ONU et la société civile auront bientôt pour identifier des règlements existants, les formes de production et de la consommation et de partenariats qui épousent l’idéal du développement durable. L’Économie sociale et solidaire (ESS) a beaucoup de potentiel dans ce domaine. Guidé par les principes de coopération et de prise de décision démocratique, la production de biens et services par les organisations de l’ESS est livré avec des objectifs sociaux et environnementaux souvent explicites. Cela rend l’ESS un approche fondamentalement intégratrice et inclusive. Cependant, dans les débats sur un agenda post-2015, le potentiel de l’ESS a été jusqu’ici négligé.

Mais c’est en train de changer. Organisations de la société civile qui ont été Plaidoyer pour l’ESS pendant de nombreuses années ont maintenant accès à des plates-formes où leur voix peuvent être entendues. Le Réseau Intercontinental de Promotion de l’Economie Sociale et Solidaire (RIPESS) , par exemple, est maintenant en train de tisser des liens plus étroits avec le Conseil du commerce et du développement de la CNUCED. Les lois nationales régissant le domaine de la ESS sont de plus en plus commun. La France, par exemple, a adopté une loi-cadre globale en Août 2014, qui reconnaît officiellement l’ESS et vise à renforcer les réseaux d’organisations de l’ESS et de stimuler l’esprit d’entreprise de type coopératif. Depuis la loi sur la promotion sociale des entreprises est entrée en vigueur en 2007 en Corée du Sud, le gouvernement a mis en lieu la réduction d’impôt et de mécanismes de soutien financier. En conséquence, de nombreuses entreprises sociales sont apparus sur le marché, et le champ a reçu un énorme intérêt du milieu universitaire et de la société civile créant une scène dynamique SSE en Corée du Sud.

Aller à la barre d’outils