Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
450
597
598
93
Actu
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
Assemblée Génerale
Campagne
Convergence
Edito
Editorial
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
GA2018
International
International @fr
Mediterranée
nc
Newsletter
Politiques publiques
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
XIXe Rencontres du RIUESS : « ESS de la culture et culture de l’ESS »

Les XIXe Rencontres du Réseau Interuniversitaire de l’Economie Sociale et Solidaire  auront pour thème « ESS
de la culture et culture de l’ESS »
. Elles se dérouleront les 15, 16 et
17 mai 2019 à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée.
Vous trouverez l’ appel à communication sur le site
des rencontres : http://riuess2019.sciencesconf.org.
La date de réception des communications est fixée au 12 janvier 2019.
 

Manifeste du RIUESS
janvier 2, 2018
0

Créé en 2000, le Réseau Inter-Universitaire de l’Economie Sociale et Solidaire, le RIUESS, compte plus d’une trentaine d’universités et s’ouvre largement à l’international. Il permet aux enseignants et chercheurs francophones de diverses disciplines – économie, sociologie, gestion, droit, communication, sciences politiques, géographie… – de confronter leurs travaux, notamment à travers ses Rencontres annuelles , et d’enrichir leur offre de formation (vous trouverez toutes les communications des Rencontres sur socioeco.org).

En se constituant en association depuis 2016, le RIUESS entend prolonger et renforcer la démarche qui est la sienne depuis l’origine. Il se donne ainsi pour ambition de participer pleinement aux débats collectifs actuels sur les devenirs possibles de l’ESS, notamment par une plus grande visibilité de ses positions et analyses. 

La recherche et la formation universitaires sont des composantes à part entière du dynamisme de l’ESS, c’est pourquoi elles ont besoin de la reconnaissance pleine et entière des pouvoirs publics. Le manifeste ci-dessous – disponible en version courte (1 page) et en version longue (3 pages) – constitue le premier pas vers une telle reconnaissance. 

Contact : manifeste@riuess.org 

 Manifeste RIUESS Version courte 

 Manifeste RIUESS Version longue 

 

Forum de Coopération EURO-AFRICAIN sur la formation en ESS

Ayant réuni 380 participants de 22 pays, 55 universités, 87 structures de l’ESS (Associations, coopératives, mutuelles, fondations…), le Forum international intitulé «Engagement, citoyenneté et développement : comment former à l’économie sociale et solidaire ?» s’est tenu à Marrakech du 22 au 24 mai dernier.  

Cet événement d’envergure de trois jours est un projet issu d’une coopération franco-marocaine fructueuse entre l’Université Cadi Ayyad de Marrakech (UCAM) et celle de Haute-Alsace de Mulhouse, à l’occasion de la dix-septième rencontre du réseau inter universitaire de l’économie solidaire (RIUESS, un réseau qui regroupe des universités et des laboratoires développant des formations et recherches dédiées à l’ESS). Cette convergence a permis la rencontre de plusieurs chercheurs et acteurs de terrain issus du RIUESS, du Réseau Marocain de l’ESS (REMESS) et du Réseau Africain de l’ESS (le RAESS) dont le REMESS fait partie. Le forum a offert une belle occasion de rencontre entre des acteurs membres des deux réseaux continentaux du RIPESS (Réseau Intercontinental pour la Promotion de l’ESS), d’Europe (RIPESS EU) et d’Afrique (RAESS).

Cette opportunité répond au besoin de trouver régulièrement des espaces de rencontre physique qui permettent un partage international d’expériences et de visions, pour inspirer des idées nouvelles de collaboration, au-delà de nourrir un sentiment d’ appartenance à un mouvement mondial. Ce mouvement de l’ESS apporte notamment des innovations sociales dans tous les secteurs de la vie quotidienne et sa grande force réside sans conteste dans sa capacité à réinterroger l’économie et à montrer que l’on peut entreprendre autrement. Le réseau du RIPESS et ses membres porte un projet politique, et met d’ailleurs peu à peu en œuvre une stratégie d’alliance avec d’autres mouvements qui portent la voix de la transformation du modèle social et économique actuel.

Dès la plénière d’ouverture les intervenants des deux réseaux, Eric Lavillumière (Coordinateur du RIPESS EU) et Madani Koumare (Président du RAESS) ont montré l’esprit de solidarité que promeut le RIPESS, travaillant main dans la main, au sens propre et figuré.

Au-delà de multiples réunions de travail parallèles aux nombreux ateliers et tables rondes, une rencontre s’est tenue entre le RAESS, RIPESS Europe, RIPESS Intercontinental, le RIUESS et le REMESS à la fin du Forum dans l’optique de poursuivre le travail d’inter connaissance et d’amorcer des suites à donner sous forme de coopérations EUROPE-AFRIQUE AUTOUR DE la formation à l’ESS.

Tel que mentionné dans un article du article du journal Le Matin de Marrakech du 24 Mai, en termes de contenusa été soulignée « la nécessité notamment de mettre en place des formations concrètes et adaptées associant les universités et les acteurs socioéconomiques, sans occulter la dimension citoyenne, et de soutenir la professionnalisation de l’encadrement de projets collectifs porteurs de solidarités à l’échelle des territoires. »

A noter l’intervention de Jean Louis Laville qui a introduit son nouveau livre (L’Économie sociale et solidaire. Pratiques, théories, débats, Points Seuil 2016), ainsi que celle de Jean Michel Servet à la plénière d’ouverture, qui ont souligné l’importance de l’Histoire pour rappeler dans quel parcours s’inscrit l’ESS, en tant que projet politique, et pas uniquement en tant qu’activités économiques.

Enfin cet événement démontre, qu’au-delà des adaptations selon les réalités historiques et géographiques des territoires,  les initiatives d’ESS s’organisent avec un fonds  commun de valeurs et de principes valorisant  la coopération et L’INTELLIGENCE COLLECTIVE POUR permettre aux  humains de construire un monde bienveillant à l’égard de tous ses habitants et vigilant sur l’intégrité de la
planète.

 

Laure Jongejans et Josette Combes

Colloque annuel du Réseau Inter universitaire de l’économie sociale et solidaire (RIUESS) à Marrakech du 22 au 24 Mai 2017
Universite Cadi Ayyad - Marrakesh

L’Université Cadi Ayyad de Marrakech et l’Université de Haute-Alsace, organisent le colloque annuel du Réseau Inter universitaire de l’économie sociale et solidaire (RIUESS) à Marrakech en lien avec Le Réseau euro-méditerranéen Développement Durable et Lien social (2DLiS), Le Réseau Marocain de l’Economie Sociale et Solidaire (REMESS) à Marrakech du 22 au 24 Mai 2017 (Maroc).

Read more

Les communs et l’ESS. Le colloque 2016 du RIUESS
RIUESS Colloques 2016 - Communs et ESS

Les XVIèmes rencontres du Réseau Inter Universitaire de l’Economie Sociale et Solidaire (RIUESS) se sont tenues à l’Université Paul Valéry de Montpellier. Cette année le thème était Les « communs » et l’économie sociale et solidaire. Quelles identités et quelles dynamiques communes ?

Il n’est pas possible de rendre compte ici de la richesse et de la diversité des échanges autour des concepts qui se sont assez récemment (ré)introduits dans le discours aussi bien des économistes et plus largement des intellectuels que des gens de terrain qui portent des initiatives qu’ils considèrent comme une réhabilitation des communs.

Fabienne Orsi en ouverture a introduit le propos par une présentation très pédagogique de la notion telle qu’elle a été développée par l’école de Bloomington et par l’équipe d’Elenor Ostrom . Ostrom a été abondamment citée, naturellement puisque son travail sur les communs a remis à l’ordre du jour une notion qui était surtout utilisée pour évoquer avec Polanyi l’épisode des « enclosures », la privatisation des communs comme acte fondateur de la société de marché. En privatisant les communaux, le XIXè siècle industriel a jeté dans l’exode rural les petits paysans qui iront s’employer à bas prix dans les usines. Ce phénomène a initialisé le désencastrement de l’économie de la société en instituant comme marchandises fictives le travail, la terre et la monnaie.

Citons, de façon liminaire la définition des communs d’Ostrom : « des ensembles de ressources collectivement gouvernées, au moyen d’une structure de gouvernance assurant une distribution des droits entre les partenaires participant au commun(commoneurs) et visant à l’exploitation ordonnée de la ressource, permettant sa reproduction sur le long terme » soit encore une ressource, une communauté et un ensemble de droits et d’obligations qui sont définis par le collectif selon des modalités de gouvernance spécifiques. La société de communs c’est d’abord la promesse de sortir de la crise de civilisation provoquée par le néolibéralisme et son scientiste contemporain, utilitariste et niant l’incidence du transcendental dans les comportements humains.

Une distinction majeure est soulignée entre « les communs » et « le commun », les communs considérés comme ressources et on insiste sur les processus de gouvernance qui permettent d’échapper à l’opposition entre propriété publique et propriété privée. Le commun relève davantage d’une appréciation sur ce qui fait communauté pour l’espèce (avec la difficulté qu’on éprouve en France avec ce terme). Il s’agit là de reprendre la main sur la gestion de biens naturels impartageables mais qui se trouvent gravement impactés par les activités de l’hyper production. Le climat, les océans, mais également la culture, etc. Il y a donc un double mouvement d’identification de ce qu’on peut gérer en commun pour le bien commun, biens communs qui sont cannibalisés par le Marché (Elisabetta Buccolo) et ce qui fait du commun c’est à dire ce qui construit de la relation et de la « philia ».

Comment se construit la confiance, quel est le rôle de la proximité géographique, cognitive , de projet, quelle homogénéité de perception sur les « attentes du futur » peut-on se passer de leader charismatique, comment prendre l’habitude d’évoluer dans un contexte d’incertitude, établir la légitimité des règles communes, développer une attitude positive aux apprentissages, reverser et actualiser des pratiques coutumières. Dans les ateliers, on pouvait examiner ces questions et beaucoup d’autres (une participante a interrogé le « mythe du localisme » ), les focales étaient variées On se reportera aux contributions (49) regroupées au sein de 18 ateliers en quatre sessions parallèles. Ces contenus sont disponibles sur le site de socioeco.org.

Le RIUESS a tenu au cours de la rencontre son assemblée générale (la première après la constitutive, en nombre réduit de novembre). Le réseau rassemble plus de 50 chercheurs, adhérents à titre individuel, en attendant l’adhésion de personnes morales. Il a élu son Comité d’animation et de gestion ( 7 hommes, 7 femmes). Il a annoncé la tenue des XVIIèmes rencontres à Marrakech en partenariat entre l’Université de Mulhouse et du Maroc. Il a décidé de renouveler son adhésion au RIPESS Europe.

Pour conclure, deux éminents universitaires ont donné une conférence en plénière. Benjamin Coriat (économiste à Université Paris 1) Communs et ESS: tensions et complémentarités et le jour suivant Christian LAVAL (sociologue, Université Paris Ouest Nanterre) Principe du commun et institution des communs.

On ne peut rendre compte en quelques lignes de leurs propos. Soulignons qu’aux yeux de Benjamin Coriat, l’émergence de la culture des communs et notamment des communs immatériels est un nécessaire aiguillon pour stimuler et ranimer l’ESS, alors qu’à nos yeux c’est l’ESS qui a été précurseure dans la mise à jour de cette notion.

Christian Laval a débuté sa conférence en citant Foucault « Les concepts viennent des luttes et sont destinés à y retourner » et pour Laval il est « artificiel de séparer la théorie de la pratique ».

Il a insisté sur la primauté de l’usage sur la propriété (abordé par plusieurs intervenants auparavant), la cité comme activité commune, principe politique de démocratie radicale. Le mouvement des communs renouvellerait la grammaire du socialisme et pourrait servir d’outil d’analyse et d’évaluation à l’ESS, de pilote pour opposer la forme commun à la forme entreprise.

Un ouvrage devrait rassembler l’ensemble des textes.

 

RIUESS – XVIe Rencontres: les « communs » et l’économie sociale et solidaire
décembre 20, 2015
0

Le Réseau interuniversitaire de l’économie sociale et solidaire (RIUESS) organise sa XVIe édition des rencontres à Montpellier du 25 au 27 mai 2016 (organisées par l’Université Paul-Valéry Montpellier 3).

Cette année, le thème est: « Les « communs » et l’économie sociale et solidaire. Quelles identités et quelles dynamiques communes ? »

La date limite de réception des propositions de communication est fixée au 16 janvier 2016.

 

Aller à la barre d’outils