Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
450
597
598
93
Actu
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
Assemblée Génerale
Campagne
Convergence
Edito
Editorial
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
GA2018
International
International @fr
Mediterranée
nc
Newsletter
Politiques publiques
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
Elections européennes : la vision de l’Europe, à travers le commerce équitable et l’ESS

Le 10 mai 2019, en collaboration avec Bostani (une communauté de producteurs-consommateurs qui fonctionne dans le cadre d’une production et d’une consommation durables et responsables) et dans le cadre de notre participation aux élections européennes  » Fair Times Campaign « , le membre grec du RIPESS Europe DOCK a organisé la manifestation  » Trade Fair, Live Fair  » à Athènes, un débat public sur la vision européenne, de justice économique et de durabilité environnementale

Les intervenantes invitées, Francesca Guibilo pour la WFTO (World Fair Trade Organisation) et Marketa Vinkelhoferova de Fair&Bio coop / Ripess EU (République tchèque) ont fait part de leur expérience dans ces domaines. Francesca a fait une présentation de l’histoire du commerce équitable et a informé sur la stratégie du WFTO dans la construction d’alliances et de réseaux en Europe et dans le monde, tandis que Marketa a donné quelques exemples et illustré des pratiques dans lesquelles la relation commerce équitable et SSE est de plus en plus présente.

Elles se sont focalisées sur une meilleure compréhension de l’histoire et des progrès du mouvement du commerce équitable en ce qui concerne le développement des réseaux dans différentes pratiques dans le monde, mais aussi sur la manière dont les politiques publiques de production et consommation durables sont appliquées dans le contexte actuel et comment elles devraient évoluer dans l’avenir en Europe.

Fair Times : pour une Europe juste et durable

Fair Times est une campagne paneuropéenne coordonnée par cinq organisations en réseaux de la société civile appelant à un agenda européen de consommation et de production justes et durables.

Avec la FTAO, qui dirige le plaidoyer du mouvement mondial du commerce équitable au niveau de l’UE, IFOAM UE (organisation faîtière européenne pour l’alimentation et l’agriculture biologiques), CIDSE (famille internationale des organisations catholiques de justice sociale), RIPESS-Europe (réseau européen pour la promotion de l’économie sociale solidaire) et ECOLISE (réseau européen pour les initiatives communautaires
pour la durabilité et le changement climatique) représentent leurs mouvements respectifs à travers une campagne un peu différente.

La campagne s’articule autour d’un numéro spécial du journal  » The Fair Times  » de 2024, la fin de la prochaine législature du Parlement européen. Le journal vise à fournir des exemples de politiques que l’UE pourrait mettre en œuvre en matière de consommation et de production durables et espère inspirer les candidat.es à s’engager à prendre des mesures s’ils/elles sont élu.es.

La Commision européenne s’engage devant le Parlement Européen à renforcer l’Economie Sociale
novembre 7, 2017
0

Le Parlement européen et la Commission coïncident sur l’importance et l’essor de l’Economie Sociale, en tant qu’entreprises possédant un fort taux de réussite pour construire une Union Européenne plus prospère et sociale. Cette affirmation a pu être constatée dans la réponse à la question orale que le Parlement a fait à la Commission et qui a été répondue para la Commissaire à la Justice et à l’Egalité des Genres et formulée par le co-Président de l’Intergroupe de l’Economie Sociale du Parlement Européen, Jens Nilsson.

El Salmoncontracorriente, mardi 10 octobre 2017, A.A.

Le Parlement Européen et la Commission ont coïncidé à Strasbourg sur l’importance et l’essor de l’Economie Sociale, en tant qu’entreprises possédant un fort taux de réussite pour construire une Union Européenne plus prospère et sociale.

Cette affirmation a pu être constatée dans la réponse à la question orale que le Parlement a fait à la Commission et qui a été répondue para la Commissaire à la Justice, aux Consommateurs et à l’Egalité des Genres et formulée par le co-Président de l’Intergroupe de l’Economie Sociale du Parlement Européen, Jens Nilsson.

La question interpellait sur le « suivi de la Commission Européenne des Demandes des différentes Institutions (Conseil, Parlement, Conseil Economique et Social Européen et plusieurs Etats membres) pour promouvoir l’Economie Sociale, et en même temps, s’il était prévu de mettre en œuvre un Plan d’Action Européen ambitieux pour l’Economie Sociale, ».

Pour la Commission, Jourová a répondu que « l’Economie Sociale est une priorité de la Commission » et a en même temps affirmé qu’ « elle représente une manière de faire du commerce de façon durable ». Elle a constaté la nécessité d’investir et de travailler pour que la voix de l’Economie Sociale se fasse entendre dans toute l’Europe ».

La commissaire européenne a rappelé la feuille de route actuelle de la Commission pour rehausser le rôle de l’Economie Sociale. Elle a signalé que « nous suivrons de près l’évolution de nos mesures pour aborder dans le futur celles qui sont nécessaires ». Elle a rappelé par ailleurs que la Commission Européenne a exhorté les Etats à mettre en place les conditions qui facilitent le développement de l’Economie Sociale.

Nilsson a rappelé les demandes du Conseil, du Parlement et du Comité Economique et Social Européen « pour rehausser ce modèle d’entreprise qui a eu et possède toujours un impact dans la création d’emploi dans toute l’Europe », il a rappelé aussi l’existence des 2,5 millions d’entreprises en Europe de ce secteur qui emploient plus de 14 millions de personnes et représente 8 % du PIB.

L’eurodéputée espagnole Izaskun Bilbao a indiqué que « l’Economie Sociale apporte des valeurs positives au reste du système économique et de l’espoir avec une forme de concevoir et utiliser les bénéfices pour rendre au capital son rôle d’instrument au service de l’économie réelle et non l’inverse».

Marie-Christine Vergiat a coïncidé avec Bilbao sur l’importance de doter l’Economie Sociale d’un cadre légal qui reconnaisse sa diversité et ses spécificités, pour lui donner toute la visibilité qu’elle mérite. Elle a souligné tout particulièrement que les entreprises de l’économie sociale agissent dans toutes les sphères de l’économie avec des entreprises de toutes les tailles.

Juan Antonio Pedreño, président du CEPES, a remercié le Parlement Européen à propos du débat qui a eu lieu en plénière le jour précédent, et a aussi montré sa satisfaction pour les interventions et a appuyé les propositions des eurodéputés et eurodéputées « pour que la Commission Européenne avance de manière ambitieuse vers la mise en œuvre d’un Plan d’Action Européen pour l’Economie Sociale ».

Pedreño a rappelé la Déclaration de Madrid 2017 appuyée par 11 Gouvernements de l’Union Européenne dans laquelle la Commission Européenne se voyait sollicitée pour qu’elle inclue dans son plan de travail pour 2018 un Plan d’Action Européen 2018-2020, financé de manière adéquate, qui fasse la promotion des entreprises de l’Economie Sociale en Europe et encourage l’innovation sociale.

Source: www.elsalmoncontracorriente.es

EFSSE 2016: un premier pas en avant pour l’ESS en Europe

Le 28 janvier 2016 s’est tenu le premier Forum Européen de l’Economie Sociale et Solidaire organisé au sein du Parlement à Bruxelles par des parlementaires de La Gauche Unie Européenne et de la Gauche Verte Nordique (GUE / NGL)avec la participation de plus de 200 représentants et militants des réseaux et organisations de l’ESS (environ trente délégués de membres du RIPESS). Le RIPESS était invité à la séance d’ouverture aux côtés des parlementaires et de représentants de réseaux européens (Social Economy Europe, Cooperatives Europe).

Au cours de la table ronde qui a suivi, Jean-Louis Laville a rappelé l’historique de l’évolution de l’économie sociale et solidaire et notamment les changements de paradigmes sociaux, culturels, politiques qui ont transformé l’approche même de la notion d’économie. Le Conseil consultatif a produit une note conceptuelle sur « Innovation social : quelle relation avec l’économie solidaire » (pdf), qui a été distribuée pendant le rencontre.

Riccardo Petrella dans un langage sans ambiguïté a exhorté les parlementaires à «renverser la table», c’est à dire à engager un changement radical de méthodes et de conceptions dans la gestion des affaires publiques. Judith Hichman et Yvon Poirier ont dressé les perspectives internationales notamment dans la vision globale d’un post développement 2015.

Read more

Aller à la barre d’outils