Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
450
597
598
93
Actu
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
Assemblée Génerale
Campagne
Convergence
Edito
Editorial
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
GA2018
International
International @fr
Mediterranée
nc
Newsletter
Politiques publiques
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
Radical et inclusif
décembre 19, 2017
0

Six ans après notre Congrès de fondation à Barcelone en Catalogne (que ce peuple se forge un avenir apaisé), le RIPESS EU – Solidarity Economy Europe continue son petit bonhomme de chemin. Nous nous sommes affirmés identitairement comme la force européenne de l’économie solidaire. Nous continuons nos efforts d’élargissements (dernier conseil à Helsinki, nous ont rejoint des membres Tchèques, de Lettonie, Bulgarie, Grèce et du Portugal) et de consolidation du réseau. Notre dernier Congrès en Juin à Athènes fut une réussite en ce sens, qu’au-delà de la participation (plus de 1000 participants), il nous a permis de nous inscrire dans un agenda à la fois local (avec la création de Dock, la plateforme grecque) et européen, que nous avons pu poursuivre lors du 2ème Forum Européen de l’ESS en novembre à Bruxelles, à l’initiative de la Gauche Européenne. 

Le projet européen est en panne : crise de confiance, crise d’identité, crise migratoire, crise économique et sociale… sur fonds de réchauffement climatique ! Une partie de la population européenne est prête à relever ces défis. Qu’elle soit engagée dans les réseaux d’économie solidaire, des communs, de la transition, de la décroissance ou autre importe peu. Elle incarne un avenir durable et de paix pour la planète. Cette reconnaissance de la part des institutions est encore balbutiante. Accrochées à d’anciens modèles, elles s’évertuent à trouver de nouvelles solutions dans le vieux paradigme du modèle économique capitaliste, la croissance et la compétitivité. Au mieux pour promouvoir les formes d’innovations sociales qui, certes libèrent des énergies, mais risquent également d’augmenter la fracture sociale entre ceux qui maîtrisent les technologies et les autres. Le RIPESS Europe s’engage résolument vers toutes formes d’innovations sociales plus disruptives (« on n’a pas inventé l’électricité en améliorant la bougie » – Niels Bohr), pour s’affranchir du marché et de la compétitivité et surtout ouvrir de nouvelles perspectives, à construire collectivement. 

C’est notre défi : la radicalité comme base de rassemblement, parce que nous refusons de croire que les développements des droites extrêmes, qui se forgent sur l’incapacité du politique à construire des solutions partagées et rassembleuses, sont inéluctables. Faire avec les gens, là où ils en sont, dans des initiatives concrètes de terrain est notre credo. Les projets européens dans lesquels nous sommes engagés visent cela (cf. article IVET et Erasmus +). Propager et partager nos visions et manières de faire. Pour le bien des communautés. Pour le bien de l’Humanité. 

Eric Lavillunière – Coordinateur Général 

P.S. : Toutes mes félicitations à Jason Nardi, secrétaire général du RIPESS Europe, qui est devenu Coordinateur du RIPESS Intercontinental. Nous comptons sur lui et le secrétariat d’appui basé à Barcelone, pour coordonner et relancer le projet global de l’économie solidaire. 

 

This post is also available in / aussi en: Anglais


Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.

Aller à la barre d’outils