Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
450
597
598
93
Actu
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
Assemblée Génerale
Campagne
Convergence
Edito
Editorial
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
GA2018
International
International @fr
Mediterranée
nc
Newsletter
Politiques publiques
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
L’UFISC et ses membres vous donnent rendez-vous à Avignon en Juillet 2019

Cette année encore pendant le festival d’Avignon, l’UFISC propose plusieurs temps forts, rencontres, ateliers et formations les 11, 15 et 17 juillet à la salle ISTS, Ceci dans le cadre de la Maison des professionnels du Spectacle Vivant et du Village des professionnels du OFF, et notamment un temps fort organisé en lien avec le Collectif pour démarche de progrès par les droits culturels et Opale CRDLA-Culture.

En savoir plus

Solidarity Oxford cartographie l’économie solidaire de la ville

Solidarity Oxford est un site web et une carte numérique qui ont été produits dans le cadre du projet pilote Mapping the Solidarity Economy in Oxford de la Solidarity Economy Association.

Oxford (UK) dispose d’un grand nombre d’organisations, de projets et de personnes qui travaillent pour créer une ville juste et durable. Qu’il s’agisse de boutiques d’échange, de cercles de garde d’enfants, de coopératives d’habitation ou de fermes communautaires, nous avons un réseau prospère d’initiatives qui répondent aux besoins de nos collectivités d’une manière qui accorde la priorité aux gens et à notre environnement.

Partout dans le monde, une telle activité est connue sous le nom d’économie solidaire. Dans de nombreuses villes et pays – de New York à Barcelone, du Mali au Brésil – les initiatives d’économie solidaire jouent un rôle fondamental dans la vie des gens.

New York, un groupe de personnes s’est réuni pour créer une carte de leur économie solidaire, et cette carte a contribué à rendre les communautés de leur ville plus connectées, leurs projets et initiatives plus forts, et a aidé davantage de personnes à accéder aux produits et services dont elles ont besoin de manière éthique et durable.

Nous avons cherché à savoir si la création d’une carte à Oxford est tout aussi utile pour nos collectivités.

Une grande partie de la mission de SEA est de renforcer l’économie solidaire au Royaume-Uni et d’encourager un plus grand nombre de personnes à s’informer et à se soutenir dans leur région. Notre projet pilote Mapping the Solidarity Economy in Oxford vise à célébrer ce qui est important dans les communautés de notre ville et à montrer comment les différents projets, initiatives et organisations contribuent à créer un monde plus juste et durable.

Ensemble, nous créons une économie alternative fondée sur la coopération et l’autodétermination, qui donne à chacun les moyens d’agir, indépendamment de sa race, de son orientation sexuelle, de son sexe ou de ses antécédents, et qui a à cœur la santé et le bien-être des gens et de la planète.

Notre vision à plus long terme est également de montrer comment l’économie solidaire qui existe dans les communautés, les villes et les régions du Royaume-Uni fait partie d’un mouvement beaucoup plus vaste de personnes dans le monde entier, qui travaillent toutes à transformer notre système économique en un système qui fonctionne pour tous.

Téléchargez notre rapport sur le projet pilote

En savoir plus

Ce que nous avons appris de la 10e Académie d’ESS de l’OIT
ILO SSE Academy Turin 2019

Par Elena Tzamouranou, DOCK (Grèce)

Plusieurs membres de Ripess Europe ont participé à la 10ème édition de l’Académie de l’OIT sur l’ESS qui s’est tenue à Turin, Italie, du 3 au 7 juin 2019. Nous avons élargi nos connaissances conceptuels et discuté de l’ESS et de l’avenir du travail avec plus de 100 personnes du monde entier responsables de la promotion de l’ESS, notamment des décideurs politiques, des praticiens, des chercheurs et des représentants d’organisations de travailleurs et d’employeurs.

Un aperçu des questions abordées

Le programme très bien organisé et diversifié comprenait des discussions sur les politiques dans différents pays et contextes, les défis et les opportunités, des visites d’étude, mais portait aussi sur la façon dont l’économie sociale et solidaire est liée aux questions sociales et environnementales, telles que les soins, l’économie informelle, verte, rurale et l’égalité des sexes.

Les trois principaux thèmes clés abordés et liés à l’économie sociale et solidaire ont été :

Ce que nous avons appris

  • l’avenir du travail
  • l’approche d’une technologie avec ‘l’humain aux manettes
  • l’inclusion sociale des groupes vulnérables

Bien que chaque séance et discussion comportait des informations et des conclusions utiles, nous avons choisi de nous concentrer sur certains points que nous considérons fondamentaux :

  • Comme on a pu le voir dans plusieurs cas, deux conditions préalables doivent être remplies pour que l’ESS soit visible et se développe au niveau national : une législation adécuate et des instruments financiers porteurs.
  • Le développement de l’ESS au niveau national est significatif mais pas suffisant. Elle nécessite également la participation des autorités locales, car de nombreuses villes connaissent une transition dans leur paysage social et économique. Des exemples des différentes réalités locales sont les villes de : Milan (Italie), Amsterdam (Pays-Bas), Guro (Séoul) et Kef (Tunisie)
  • La question de la définition de l’ESS reste d’actualité et fait toujours l’objet de débats créatifs ! Quatre possibilités de définition de l’ESS ont été évoquées par Marcelo Vieta :

◦ S’adapte au système capitaliste ; comble les lacunes dues à la diminution de l’État et aux inégalités croissantes (vision néolibérale)

◦ Réforme ou atténue le système capitaliste (vision social-démocrate)

◦ Repense et reconfigure la vie socio-économique (vision révolutionnaire)

◦ Activités et atouts communautaires déjà existants, faisant croître l’ESS en tant que pluralité de l’économie dans « diverses économies » (voir : Elgue,2015 ; J.K. Gibson-Graham, 2005 ; Miller, 2010 ; EURICSE ; EMES ; CIRIEC, etc.)

Pour lire notre point de vue sur les convergences et les différences entre les concepts, les définitions et les cadres conceptuels, veuillez consulter la Vision Global de RIPESS (2015):

  • L’importance de l’éducation et de la formation dans l’ESS et dans les matières liées à l’ESS a été soulignée comme un besoin par la majorité des participants à différentes occasions lors de la 10ème Académie de l’OIT.
  • Un autre point est de savoir si le secteur privé pourrait jouer un rôle positif dans la transformation du modèle socio-économique. Quelques exemples de collaboration au-delà des frontières du secteur privé et non privé ont été présentés. De tels exemples pourraient-ils constituer des modèles durables ou dans quelle mesure de telles collaborations sont-elles impératives ?

Conclusion

L’ESS ne garantit pas que tout sera parfait (Jean Fabre) ! En effet, comme nous l’avons souligné à de nombreuses reprises lors de l’Académie de l’OIT, travailler différemment, partager la propriété et l’autogestion est un impératif, mais cela ne change pas à lui seul le paradigme socio-économique. Nous devons déplacer l’attention de l’entreprise vers la communauté et penser d’une manière complètement différente (comme Jason Nardi l’a souligné).

À quoi ressemble une initiative ou une coopérative réussie ? Définissons-nous le succès par le nombre de membres ? Définissons-nous le succès par le bénéfice généré l’année précédente ? La durabilité, ce n’est pas seulement être rentable aujourd’hui, c’est aussi être durable sur les plans économique, social et environnemental. Nous devons redéfinir la réussite. Le succès peut et doit être défini par le changement social, les résultats sociaux et l’impact social de l’activité économique.

De plus, nous devons nous concentrer sur les communautés : sur les besoins du territoire, sur la façon de transformer nos économies dans chaque contexte différent et non nous baser sur un modèle de marché indéterminé. Ce n’est qu’alors que nous pourrons vraiment changer le paradigme d’un paradigme axé sur la croissance et le marché à un paradigme de bien-être communautaire, et c’est là la véritable transformation que nous attendons.

L’académie de l’OIT a été organisée par le Centre international de formation de l’OIT (ITCILO). Partenaires : Le Ministère italien du travail et des politiques sociales et ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale, l’Institut européen de recherche sur l’entreprise coopérative et sociale (EURICSE), le Centre international de recherche en économie sociale et coopérative (CIRIEC) et la Fondazione Italia Sociale.
Pour accéder aux documents de la 10e édition de l’Académie de l’OIT sur l’ESS, veuillez consulter le site de l’Academie.

Conférence internationale de l’UNTFSSE sur le rôle de l’ESS dans la mise en œuvre des ODD
ess_odd

Du 24 au 26 juin 2019, le RIPESS était à Genève (Suisse) pour assister à cette importante conférence internationale où les participants ont discuté les résultats et le rôle de l’Économie Sociale Solidaire (ESS) dans la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD)

Comment l’Économie Sociale Solidaire (ESS) peut-elle contribuer à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) ? Les projets locaux d’ESS peuvent-ils avoir un impact sur le développement mondial ? Les réponses à ces questions et à bien d’autres était discutées lors de la Conférence internationale Les membres du RIPESS ont présenté plusieurs communications et organisé la session parallèle « Construire le mouvement ESS du local au global ».

Ce fut l’occasion d’expliquer le modèle de développement alternatif préconisé par le RIPESS, ainsi que le processus de convergence mondiale qui est actuellement promu avec le Forum social mondial des économies transformatrices 2020.

Et puis, nous avons eu deux présentations des membres du RIPESS. Tout d’abord, Yvon Poirier de RIPESS North America a présenté l’étude de cas « Association for Sarva Seva Farms – ASSEFA-India : 50 ans de développement durable ». Vous pouvez consulter le document complet ici

Ensuite, Denison Jayasooria, Président de l’ASEC – RIPESS Asie, a présenté  » Community Forestry Projects in Malaysia : Participation de la population à la mise en œuvre des DSD « . Le document complet est disponible ici

La deuxième journée a débuté par la présentation de Judith Hitchman, présidente d’Urgenci, Community Supported Agriculture around the world et membre du conseil d’administration du RIPESS, intitulée  » How Community Supported Agriculture contributes to the realisation of Solidarity Economy in the SDGs « . Elle a montré les ramifications profondes qui sont possibles dans le secteur spécifique de l’agriculture soutenue par la communauté et les GDS. Le texte intégral de l’article peut être consulté ici.

Lors de la séance de clôture, Judith, Denison et Laura Cicciarelli, membres du RIPESS, ont souligné les principaux messages des deux derniers jours avec l’OCDE et l’Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social (UNRISD).

Dans l’ensemble, l’évaluation faite lors de la séance de clôture est que, tout au long des deux jours de la conférence, la contribution de l’ESS à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement a été soulignée dans les études de cas présentées.

Pour l’avenir, il a été convenu que l’UNTFSSE, à laquelle le RIPESS contribue activement, transmet des messages du terrain et se prépare à travailler sur une résolution de l’ONU sur le #ESS.

Vous pouvez retrouver les vidéos des différentes sessions #SSE4SDGS sur la page Facebook de l’Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social (UNRISD).

Aller à la barre d’outils