Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
450
582
597
598
93
Actu
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
AG2019
AG2019
Assemblée Génerale
Campagne
Convergence
Edito
Editorial
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
GA2018
International
International @fr
Mediterranée
Membres
nc
Newsletter
Politiques publiques
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
Levez-nous pour Rojava
Rise up for Rojava

Le RIPESS Europe rassemble des centaines d’initiatives agissant à travers l’économie solidaire, alliées pour développer la justice sociale et économique. En tant que réseau, nous rassemblons plus de 40 réseaux nationaux, sectoriels et intersectoriels dans plusieurs pays européens. 

L’expérience de Rojava, la « Fédération démocratique du nord de la Syrie », incarne l’espoir par la coopération démocratique.

Les femmes et les hommes de Rojava ont montré au monde qu’il est possible d’organiser la justice sociale et économique en articulant des conseils, des communes et des coopératives autogérés. Démontrer qu’il est possible de construire une société multiethnique et multireligieuse. Démontrer qu’il est possible de mettre en œuvre un projet politique éco-féministe. 

Certains membres du RIPESS travaillent – directement ou indirectement – avec des groupes de Rojava, comme la Solidarity Economy Association (UK) qui participe à un projet appelé Coopération en Mésopotamie, « Favoriser la solidarité internationale entre le mouvement coopératif britannique et l’économie solidaire à prédominance féminine qui se crée dans le nord-est de la Syrie ».

La Turquie est maintenant prête à détruire le peuple de la Fédération démocratique de Rojava, et l’ISIS utilise les attaques turques comme insurrection.

Nous avons appris de la ténacité du peuple Rojava à organiser la justice et la liberté dans une société en guerre et dans une région attaquée de toutes parts. Nous avons appris des gens de Rojava le sens de la coopération et de l’émancipation.

Nous nous joignons aux mouvements démocratiques du monde entier pour résister et arrêter la guerre contre le peuple de Rojava : Levez-nous pour Rojava maintenant.>

Rencontre de l’Impact Social, 28 novembre 2019 à Villeneuve d’Ascq, France
L’impact social au-delà des chiffres
Les partenaires du projet européen VISES organisent leurs 3èmes rencontres de l’impact social : « L’impact social au-delà des chiffres « .
Cet évènement se tiendra le jeudi 28 novembre 2019 de 9h30 à 14h à Villeneuve d´Ascq.

Après 4 ans de recherche-action, les partenaires du projet européen VISES dévoilent leurs résultats. Entreprises-testeuses, centres de recherche, fédérations d’entreprises d’économie sociale et solidaire de France et de Belgique vous expliqueront ce qu’ils ont apporté au projet et en quoi VISES leur a été utile ! Sera également présent le TIESS (Territoires Innovants en Economie Sociale et Solidaire – centre de transfert Québécois en innovation sociale), qui nous partagera sa vision de l’évaluation de l’impact social, l’idée étant d’ouvrir la réflexion sur une vision commune de l’impact social, au delà des frontières.
Pour plus d’infos sur le projet Vises, n’hésitez pas à vous rendre sur le site dédié : http://www.projetvisesproject.eu/

Pour vous inscrire ou pour plus d’informations, contacter l’Apes – Olivia Ruel-Mailfert : oliviamailfert@apes-hdf.org

Le FSMET se tiendra du 25 au 28 juin 2020 à Barcelone

Le Forum Social Mondial des Économies transformatrices se tiendra du 25 au 28 juin 2020 à Barcelone. C’est ce qui a été décidé par les membres de la convergence locale de Barcelone, hôtesse de la manifestation, composée d’un groupe d’activistes issu.e.s de différents secteurs des économies transformatrices (économies féministes, souveraineté alimentaire et agroécologie, pro-communs et économie sociale et solidaire, commerce équitable et finances éthiques, entre autres).

La date a été choisie en tenant compte des calendriers des manifestations internationales auxquelles participent les différents réseaux faisant partie du Comité de Coordination et anime le processus au niveau international, de manière à ce que ces activités n’empiètent pas les unes sur les autres, et afin donc de favoriser la participation du plus grand nombre de personnes possible.

Avec un calendrier de neuf mois, les membres de la convergence de Barcelone et ceux, celles du Comité de Coordination s’organisent déjà dans différentes commissions de travail pour assumer des tâches telles que la logistique, les contenus du Forum, la communication ou encore l’accueil des participant.e.s du monde entier qui viendront à Barcelone pour participer aux rencontres.

Le FSMET veut être aussi le rendez-vous de la diversité où les cinq continents soient largement représentés et les collectifs présents le plus nombreux possible, avec par exemple, la paysannerie, les peuples autochtones, les LGTBI, les mouvements féministes, les mouvements de la jeunesse, les mouvements spirituels, les mouvements de squatters et squatteuses, ceux du monde de l’éducation, de l’économie du numérique, du journalisme alternatif ou du monde du travail tels que syndicats et unions de travailleuses et travailleurs.

L’idée est de faire connaître les projets d’économies transformatrices qui existent déjà et qui démontrent qu’il existe une alternative au modèle capitaliste. Ces rencontres cherchent en outre à construire des ponts entre des entités, des organisations ou des réseaux issus de toute la planète.

Il se veut également un espace utile pour l’interconnexion et la convergence des différents mouvements des économies transformatrices, où un agenda mondial commun soit défini à partir de l’engagement des collectifs et des accords spécifiques qui assurent la poursuite du mouvement après le processus de convergence.

Pour relever ces défis, le FSMET inclura une programmation basée sur différents itinéraires avec entre autres des ateliers, des conférences-débats, une programmation culturelle, des espaces dédiés à la créativité, la participation virtuelle ou encore des espaces pour enfants.

Pour suivre l’actualité du Forum, comment s’inscrire, les espaces de participation virtuelle, les événements locaux de convergences, des vidéos, voir https://transformadora.org/fr

Pour plus d’informations sur la réunion de juillet et la composition du nouveau Comité de Coordination de l’événement, voir https://transformadora.org/fr/node/241

Marches mondiales pour la Paix 2019-2020 depuis l’Inde et le Sénégal

​Le 2 octobre 2019 – le 150e anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi, une marche mondiale pour la justice et la paix de 14 000 km, appelée Jai Jagat 2020, débutera de New Delhi à Genève. Les participants seront accueillis par la Ville et Canton de Genève pour une semaine (26 septembre – 2 octobre 2020) d’ateliers, de réunions de plaidoyer et d’événements culturels, qui se dérouleront dans 10 pays avec une formation à la non-violence et des événements sur des thèmes clés de la justice, ainsi que des marches séparées à partir de plusieurs pays en Europe et Afrique du Nord-Ouest ainsi que des délégué.es venus du monde entier.

Cette initiative préconise la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies dans le cadre d’un dialogue avec les agences des Nations Unies à Genève. Quatre piliers du plaidoyer liés aux ODD sont au cœur de la campagne Jai Jagat. Il s’agit de l’éradication de la pauvreté, de l’inclusion sociale, de la justice climatique et de la résolution non violente des conflits.

Des comités locaux tout au long du parcours organiseront des événements quotidiens et des formations quotidiennes sur la non-violence, ce qui en fera une pratique de la non-violence tout au long de l’année. Dans certains pays, de nouvelles familles et de nouveaux individus avec des histoires différentes seront inclus dans la marche.

L’arrivée de la grande marche de Jai Jagat portant le message de Gandhi et la voix des sans-voix est l’occasion parfaite, à travers un dialogue non violent, de promouvoir diverses solutions pour un monde qui fonctionne pour tous. Pour accueillir la marche, un festival/forum de changement sera lancé ; combinant, selon la vision de Gandhi, transformation individuelle et changement collectif. Une contribution novatrice au rôle clé de Genève dans le succès de l’Agenda 2030 des Nations Unies.

La Caravane Pour Que Vive La Terre

La caravane POUR QUE VIVE LA TERRE propose à son public un espace de rencontre pour la diffusion et le partage d’actions porteuses d’espoir.

Dans l’agriculture, l’écologie, la politique, l’économie, le social, le culturel des solutions alternatives existent. La caravane crée un espace de partage pour que ces solutions grandissent par l’engagement de tou.te.s. Elle se pose en moyenne une semaine dans chaque lieu pour y proposer conférences, projections, spectacles, fêtes et ateliers. On y réfléchit, on s’y informe, on s’y forme, on y fait la fête.

POURQUOI ?

Face aux crises économiques, sociales et environnementales en cours, de nombreux individus souhaitent un changement en profondeur de notre manière de vivre nos sociétés. Mais beaucoup se sentent 
impuissant.e.s, désarmé.e.s. Que puis-je faire ?

Vecteurs de transformations positives, porteuses d’espoir, les alternatives diverses en cours déterminent dès maintenant l’avènement d’un monde meilleur où les valeurs humaines de solidarité, de sobriété et de respect de la nature seront au centre de nos projets et de nos entreprises.

La caravane est associée à la marche Delhi-Genève, Jai Jagat 2020, organisée par Ekta Parishad, qui arrivera à Genève en octobre 2020.

Aller à la barre d’outils