Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
450
582
597
598
93
Actu
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
AG2019
AG2019
Assemblée Génerale
Campagne
Convergence
Edito
Editorial
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
GA2018
International
International @fr
Mediterranée
Membres
nc
Newsletter
Politiques publiques
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
L’ESS dans la formation initiale et professionnelle (IVET)
décembre 9, 2016
0

Le 30 novembre 2016 à Rome a eu lieu la première rencontre du projet Erasmus+ « SSEE IVET », qui a pour but de promouvoir l’Économie Sociale Solidaire (ESS) en Europe par le biais d’une recherche action initiant un programme d’étude innovant sur la formation initiale et professionnelle (IVET). Il s’agit de formuler et d’évaluer un cursus de formation professionnelle en ESS destiné aux jeunes qui sortent du système éducatif sans diplôme.

La coordination du projet est fait par APDESun organisme portugais d’éducation et de prévention dans le domaine de la santé, de l’insertion professionnelle et du développement local associé à la coopération et le soutien au développement au Sud, qui est aussi membre fondateur du RedPES, le nouveau réseau Portugais de l’ESS.

L’APDES a souhaité que le RIPESS Europe soit partenaire du projet, avec autres 7 partners, dont 3 membres de RIPESS: Technet Berlin, CRIES et Solidarius Italia.

Ce programme est basé sur les constats suivants:

L’ESS est un modèle en plein essor dans l’UE et ailleurs dans le monde fondé sur l’engagement citoyen pour une économie soutenable.

La formation initiale et professionnelle est un outil pertinent pour permettre l’évolution des jeunes citoyens vers un engagement dans le développement de cette économie, leur permettant d’être bien informés et conscients des défis que les sociétés européennes rencontrent.

Pour cela, les programmes de formation initiale et professionnelle doivent être innovants dans leurs contenus et dans leurs méthodes.

Le projet se déroulera en trois étapes :

  1. La réalisation d’une enquête permettant d’établir l’existence et les potentialités ou l’absence de curricula dédié à l’ESS au niveau de la formation initiale et professionnelle et en établir une carte.
  2. Produire une série de modules communs et les mettre à l’épreuve au sein des organismes partenaires et des pays dont ils sont membres.
  3. Évaluer le dispositif et en faire la promotion auprès des instances européennes en publiant les résultats de la recherche -action.

La projet débute officiellement en octobre 2016 et devra être finalisé en septembre 2018.

Le RIPESS est attendu dans la rédaction des outils d’enquête (déjà réalisée) et le travail de compilation des résultats, la rédaction du document mettant en lumière les convergences entre l’ESS et la Formation initiale et professionnelle ainsi que dans l’évaluation et la compilation des outils de la formation.

La première réunion de travail a eu lieu à Rome organisée dans ses locaux par Solidarius. Elle a permis l’interconnaissance entre les huit partenaires et la mise au point de l’agenda et du contenu des prochaines phases. L’APDES a rendu compte des appréciations formulées par les experts européens pour valider le projet : innovant, bien structuré, rassemblant une diversité de partenaires porteurs de compétences attestées et aux différents niveaux local, national, européen, prolongation durable au delà du projet, une planification et une évaluation claires ainsi que la prise en compte lucide des risques.

millepianiA la fin de la réunion de travail, Solidarius nous a invités à visiter deux établissements particulièrement intéressants. L’un est un lieu de co-working, un fablab et un lieu culturel installé dans une ancienne garage.

Millepiani est une structure qui protège les travailleurs et les microentreprises, avant tout du marché, en les plaçant dans un écosystème collaboratif. Le lieu fonctionne grâce aux membres qui le constituent. C’est un patrimoine collectif qui répond à des besoins objectifs, c’est un bien commun. L’intention majeure est de changer les paradigmes de l’entrepreneuriat en favorisant la coopération, les mutualisations et l’intelligence collective.

moby-dickLe deuxième lieu, Moby Dick est une bibliothèque virtuelle installée dans un très bel espace, un ancien bain-douche rénové. Cette bibliothèque sans livre, sauf ceux qu’on peut emprunter et déposer n’importe où ailleurs dans le monde, a été mise en œuvre par l’université Rome trois, elle est dédiée à la littérature sud-américaine, est reliée au réseau des bibliothèques universitaires, comprend des archives locales, une salle de conférence, d’expositions et de performances, On accède à l’ensemble du patrimoine des bibliothèques, on commande par wifi et on retire les livres selon la commande. Le lieu procure en effet un accès au wifi, aux journaux et un petit espace dédié aux jeux d’enfants. Un bien commun !

Nous avons également goûté à la cuisine locale grâce à Soana Tortora et l’équipe de Solidarius qui ont organisé -et fort bien- l’ensemble de la logistique d’accueil.

A suivre donc, ce projet particulièrement riche et prometteur.

Télécharger la présentation du projet ssee ivet erasmus

[Par Josette Combes, MES]

This post is also available in / aussi en: Anglais


Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.

Aller à la barre d’outils