Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
450
582
597
598
93
Actu
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
AG2019
AG2019
Assemblée Génerale
Campagne
Convergence
Edito
Editorial
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
GA2018
International
International @fr
Mediterranée
Membres
nc
Newsletter
Politiques publiques
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
L’économie solidaire montre à nouveau son cœur

Article de REAS, Red de Redes, 14 de noviembre 2019

Pour la cinquième année consécutive, Economía Solidaria montre une fois de plus son cœur en publiant le rapport annuel de la Campagne pour l’Audit Social , un outil de responsabilisation et de mesure de l’impact social, environnemental et de bonne gouvernance, qui est promu par les entreprises d’Économie Sociale et Solidaire (principalement, mais pas seulement, intégrées au REAS RdR). Les organisations qui le réalisent peuvent utiliser les résultats pour s’améliorer en interne tout en obtenant des données agrégées à partir des normes éthiques de l’économie solidaire et du marché social (mercado social).

Dans ce processus d’auto-évaluation, les six principes de l’ESS sont évalués systématiquement, objectivement et périodiquement : politique de gestion des bénéfices, démocratie et équité, durabilité environnementale, coopération, engagement pour l’environnement et qualité du travail. Cet outil permet également un processus de confluence des entreprises de l’Economie Solidaire au niveau de l’Etat espagnol, par lequel depuis 2014 les indicateurs des systèmes d’Audit Social développés sur leurs différents territoires et pilotés par le Groupe de Travail d’Audit Social du REAS RdR ont été harmonisés. C’est à partir de ce processus qu’en 2018, la plate-forme technologique que XES (Xarxa de Economía Solidaria de Catalunya) avait développée dans le cadre de son projet « Enseña el Corazón » a été mise en commun au niveau de l’État espagnol et depuis 2008, la Xarxa propose aux entités associées ou liées à ce réseau une auto-évaluation de leurs performances sur la base de variables regroupées en différents blocs : performance économique, qualité professionnelle, démocratie, égalité, qualité du travail, environnement, engagement social.

Les données que nous présentons correspondent à un total de 530 entités associées et liées aux différents réseaux territoriaux et sectoriels de REAS RdR qui ont mené la campagne cette année (19% de plus que l’année dernière), qui comprend : 191 mille personnes associées – non travailleuses -, près de 22 mille bénévoles qui collaborent au développement des projets sociaux et collectifs, plus de 4 mille trois cents qui participent à la représentation des organisations, et plus de 400 employeurs de sociétés. Si l’on réunit toutes les personnes liées aux entités – non travailleuses- aux salariés – membres ou non, on arrive à un chiffre total de 235 000 personnes liées aux 530 entités qui ont répondu aux questions de l’Audit Social de 2019.

Les résultats suivants peuvent être mis en évidence à partir du rapport global de ce processus d’auto-évaluation :

  • Équité : la différence salariale est de 1,5/1 entre le salaire le plus élevé et le salaire le plus bas de tous les travailleurs ; 60 % des femmes occupant des postes de responsabilité et 88 % des entités favorisent le langage inclusif.
  • Travail : 75 % améliorent les permis légaux de conciliation travail-vie personnelle, 64 % créent des espaces pour l’attention émotionnelle et les soins aux travailleurs, et 47 % ont des règlements internes pour la gestion des relations de travail.
  • Durabilité environnementale : 94 % appliquent des critères de consommation responsable lors de l’achat de produits, 37 % sont des entités à gestion environnementale et 46 % utilisent 100 % d’énergies renouvelables.
  • Coopération et engagement avec l’environnement : 64 % opèrent avec des finances éthiques, 7 % de leurs achats se font dans le cadre du marché social et 7 % dans des entités à but non lucratif.
  • Non lucratif : 63% des revenus proviennent de la facturation contre 28% des subventions. En ce qui concerne la répartition des bénéfices, 65% sont affectés aux réserves, à la compensation des pertes ou aux investissements propres, 10% aux initiatives pour la construction de biens communs et 4% aux investissements des entités financières de la SSE.

Sur la base de ces données et d’autres données dérivées de l’Audit Social 2019, le réseau de réseaux Reas veut rendre visible et valoriser l’activité des entreprises d’économie sociale et solidaire de l’État espagnol, en montrant qu’il existe d’autres modèles économiques réellement responsables et dont les objectifs ne sont pas uniquement axés sur la recherche du profit mais sur la transformation et le progrès de notre société. #EstamosEnlaBrecha

Voir le rapport complet.(en espagnol). Aussi sur socioeco.org

Jetez un œil sur l’infographie générale et l’infographie de genre.

This post is also available in / aussi en: Anglais Espagnol


Comments are closed.

Aller à la barre d’outils