Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
Actu
AG2016 ateliers
Assemblée Génerale
Campaign
Convergence
Edito
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
International
International @fr
Mediterranée
nc
News
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
Video @fr
L’Économie Sociale et Solidaire (ESS): un Objet Politique Non Identifié
janvier 7, 2016
0

Comme la nouvelle année commence, nous renouvelons nos défis et objectifs communs vers une bonne économie et un réel changement dans la société. Faisons de 2016 une année de convergence pour le changement systémique !

Le 28 Janvier 2016 à Bruxelles, aura lieu le Forum Européen de l’Économie Sociale et Solidaire au Parlement Européen à Bruxelles à l’initiative du Groupe GUE/NGL (Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique). Le RIPESS Europe y voit l’opportunité de porter au sein des Institutions Européennes une vision transformatrice de l’ESS pour un changement de paradigme et d’imaginaire économique, telle que nous la défendons au sein de nos réseaux (cf. Document stratégique adopté lors de Solikon à Berlin en septembre 2015).

Le RIPESS Europe n’est pas affilié à un parti politique et construit toutes les alliances possibles avec les forces de progrès qui contribuent à apporter des réponses concrètes aux enjeux sociétaux du moment. Ces derniers prennent des dimensions extrêmes en ce moment. Urgences écologique, migratoire, financière, sociale… dont les traitements administrés par les gouvernements à tous les niveaux sont rarement à la hauteur des maux dont souffrent directement des citoyen-ne-s (chômage, pauvreté, mal-être, persécutions, pollutions …).

L’ESS qui prétend répondre à ces souffrances peine également à apparaître comme une réponse globale positive. Elle est encore moins perçue comme un concept mobilisateur de résistance et porteur d’alternatives, ce qui est normal parce qu’elle ne construit pas de message politique clairement identifié en ce sens. Pourtant historiquement les structures de l’ESS se sont fondées d’emblée comme mouvement associant

  • une pluralité d’initiatives et de pratiques en une constellation très diverse organisée en réseaux avec de multiples formes d’inter-coopérations ;

  • l’émancipation des travailleurs et des travailleuses, l’organisation collective des citoyen-ne-s, une répartition plus juste des richesses, des managements démocratiques et plus récemment des solidarités avec les chômeurs, le respect de l’environnement ou l’équité Nord/Sud. Elles portent donc un projet global de transformation sociale.

Qu’en est-il aujourd’hui ? A force de courir après la banalisation de son image (« nous sommes des entreprises comme les autres »), une partie des entreprises de l’ESS a fini par diluer son projet politique fondateur dans le marché. Ainsi, il ne faut pas s’étonner des confusions sémantiques répétées entre ESS, entreprises sociales, social business … qui sont le reflet de nos propres errements et du manque de clarté de nos positionnements. Si l’entreprise sociale n’est que le vecteur du désengagement des autorités publiques pour privatiser un secteur social qui serait financé par du mécénat (déductible des impôts) alors ce n’est clairement pas notre projet !

Nous comptons beaucoup sur cette conférence du 28 janvier prochain, pour identifier les forces sociales de l’ESS porteuses de changement dans le respect des réseaux et histoires des différents pays et mouvements. Nous voulons réaffirmer notre volonté de changer de paradigme économique qui est directement issu du XXème siècle basé sur la croissance et les logiques de capitaux qui génèrent des désastres écologiques, sociaux et des inéquités incommensurables.

L’ESS défend un projet politique qu’il faut mieux mettre en évidence et appuyer par des politiques publiques adaptées. Nous voulons participer, à notre niveau, à ce renouveau démocratique citoyen qui construit des alternatives concrètes, crédibles et porteuses d’avenir et de cohésion sociale. Tout n’est pas perdu si nous nous mobilisons toutes et tous dans une logique d’ouverture et de respect mutuel.

Parce qu’ensemble si nous voulons changer le monde, nous le pouvons !

Eric Lavillunière ,Coordinateur général du RIPESS Europe

This post is also available in / aussi en: Anglais


Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.

Aller à la barre d’outils