Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
Actu
AG2016 ateliers
Assemblée Génerale
Campaign
Convergence
Edito
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
International
International @fr
Mediterranée
nc
News
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
Video @fr
Congrès européen : les partenaires de l’Universse 2017
UNIVERSSE2017

Le RIPESS Europe organise le 4ème Congrès Européen sur l’Economie Sociale et Solidaire à Athènes du 9 au 11 juin 2017.

Des coopératives, des initiatives de terrain, des organisations de l’ESS, des collectifs, des réseaux et des personnes qui travaillent pour promouvoir et faire avancer l’ESS à travers toute l’Europe se réuniront lors de cet événement.

Le RIPESS (Réseau Intercontinental pour la Promotion de L’Economie Sociale Solidaire) est un Réseau de réseaux et d’initiatives pour la promotion de l’Economie Solidaire en Europe et dans le monde.

Le RIPESS rassemble en Europe (ainsi que dans les 5 continents), des milliers d’expériences concrètes qui s’identifient comme économie solidaire : coopératives de production autogérées, marchés solidaires, consommation responsable et souveraineté alimentaire, banques du temps, services de proximité, initiatives environnementales et écologiques, alternatives financières (monnaies locales, finance éthique), structures pour la promotion de l’égalité de genre, expériences éducatives innovantes, entreprises de commerce équitable, associations de développement local, etc..

LE RIPESS Europe organise tous les deux ans un Congrès d’Economie Solidaire avec les réseaux locaux membres (Barcelona 2011, Lille 2013, Berlin 2015).

En 2017 le RIPESS Europe organise UNIVERSSE 2017 le 4ème Congrès Européen sur l’Economie Sociale et Solidaire à Athènes du 9 au 11 juin 2017 en partenariats avec des réseaux grecs :

Dock ‘Social Solidarity Economy Zone’une infrastructure permanente qui appuie les projets d’Economie Sociale Solidaire. Ses membres sont actifs dans le domaine de l’Economie Sociale Solidaire par l’intermédiaire d’une participation constante dans les entreprises coopératives, les actions sociales et le réseautage de l’écosystème.

Hub (Komvos) for the Social Economy, Empowerment and Innovation collectif pour le développement et l’empowerment de projet dans le domaine de l’Economie Sociale Solidaire. Par l’intermédiaire de la production de programmes et d’échange de savoirs, Komvos vise à renforcer les capacités opérationnelles des projets et l’expansion du champs de l’Economie Sociale Solidaire. Son action la plus récente a été l’organisation de séminaires de formation à l’Economie Sociale et Solidaire en coopération avec l’Université Simon Fraser du Canada.

Festival pour la Solidarité et l’Economie Coopérative, le Festival a contribué depuis 2012 à la promotion et au développement de la Solidarité et de l’Economie Coopérative en Grèce, notamment en termes de réseautage et d’émergence de nouvelles initiatives.

Coordination de KOINSEP représente les entreprises coopératives sociales. Dont le but n’est pas de faire des bénéfices mais de créer des projets pour les travailleurs au chômage qui avec leurs propres forces tentent -durant la crise- d’assurer leur survie quotidienne avec dignité, tout en présentant un autre standard de vie, travail et création collectifs.

Coordination Nationale des Ecoles Solidaires, lancée en 2015 a l’initiative de l’Ecole Solidaire de Mesopotamia, et de l’Ecole Solidaire de Keratsini. Pour tenter de coordonner au niveau national les structures impliquées dans l’éducation à la solidarité.

Efsyn GR “Le journal des Editeurs”, publié par la “Coopérative de travailleurs des journaux et magasines”, par l’intermédiaire de ‘Independent mass media Inc”.

Pro.s.k.al.o. initiative de coopération pour l’Economie Sociale Solidairedont l’objectif est de construire un éco système intégral de travail et de consommation qui mènera à la libération sociale de l’être humain sur une planète durable.

People’s University of Social Solidarity Economy (UnivSSE), coopérative autogérée, créée à Thessalonique en 2013, qui vise à promouvoir l’éducation, la formation, et la requalification selon les valeurs et principes de l’économie sociale et solidaire.

Ces 3 jours de Congrès, sont l’opportunité de débattre et échanger des idées, des expériences, des expertises et des stratégies communes autour de l’ESS.

Le RIPESS Europe considère que l’ESS est un espace dynamique qui s’étend à toute l’Europe, dans lequel les personnes organisent leur activité sociale et économique de nombreuses façons différentes.

Cet événement est l’occasion d’améliorer la visibilité de l’ESS en Grèce et de construire des connexions entre les personnes, les structures et les réseaux de l’économie solidaires au niveau européen.

Nous sommes aussi heureux de vous annoncer que la 6ème Assemblée générale du RIPESS EU se tiendra également à Athènes, dans le cadre du Congrès.

Le programme du Congrès en cours de préparation se structure autour des axes suivants :

1) Concepts, formes et champs de l’économie sociale et solidaire et coopérativisme

2) Consommation responsable, production et réchauffement climatique

3) Pratiques d’ESS liées à l’intégration sociale avec un focus spécial sur les thématiques des réfugiés

4) Innovation sociale : Recherche, technologies, éducation et outils pour l’ESS

5) Les Communs : Approches et pratiques liés aux biens communs digitaux, naturels, urbains, culturels

6) Politiques publiques (au niveau local, national, européen) de promotion de l’ESS : De qui, pour qui, pour quoi.

7) Espace ouvert/ Free Zone

Suivez les mises à jour et n’hésitez pas à nous contacter :

Contact équipe organisatrice : call@universse2017.org – www.universse2017.org

Contact Ripess EU : info@ripess.eu – www.ripess.eu

Croatie: 4ème Conférence sur la Good Economy

La 4ème Conférence sur la Good Economy a eu lieu pendant 3 jours pleins avec de nombreuses interventions, discussions libres et un atelier pratique. En plus des 140 entrées payantes, avec les membres de ZMAG, les invités à la conférence et les intervenants, les journalistes et les collaborateurs, ce sont plus de 200 personnes qui ont participé à la conférence; dit autrement c’est le plus grand événement de ce type en Croatie ouvert à tous et à toutes. A la conférence, étaient présents de nombreux invités de pays de la région des Balkans et 11 intervenants principaux internationaux. En plus du programme principal cette année, nous avons aussi organisé un atelier pratique sur la bioarchitecture dans notre local le centre éducatif éco-social Recycled Estate.

Par ailleurs, comme chaque année nous avons publié un nouveau rapport Good Economy in Good Stories qui comporte 9 nouvelles meilleures pratiques de Croatie.

Les principaux thèmes abordés lors de la conférence de cette année avaient été sélectionnées pour être en phase avec la situation actuelle en Croatie et les sujets brûlants du moment : les pratiques d’”économie collaborative”, le concept d’une “usine ouverte” aux mains de ses ouvriers, les entreprises sociales écologiques, les hôtels gérés par des ex immigrants et réfugiés, des exemples inspirants de gouvernance participative au sein d’une ville comme concept de communs, et les plateformes coopératives – un mouvement pour la gouvernance démocratique, la propriété collective et pour le futur un secteur du travail plus équitable, basé sur la riche tradition des coopératives et les nouvelles technologies du 21ème siècle. Les participants à la conférence ont saisi l’opportunité de participer activement au programme de la conférence , ce qui a pu se voir dans les nombreuses questions posées aux principaux intervenants et les longues discussions qui en sont ressorties.

La Conférence une fois encore s’est positionnée comme un espace central pour le rassemblement/partage/collaboration de tous ceux et toutes celles intéressées par la solidarité et les modèles de good economy. Cela vaut la peine de mentionner aussi que les personnes d’autres villes en Croatie et de la région des Balkans viennent de plus en plus nombreux chaque année. La Conférence n’a pas simplement l’objectif d’informer et de rassembler des gens, mais aussi de mettre l’accent sur des solutions pratiques aux problèmes de chaque jour et aux défis auxquels les citoyens ordinaires doivent faire face. Et cet objectif s’est réalisé grâce aux réactions des participants.

Ce qu’on a pu remarquer cette année en particulier, c’est le nombre de « citoyens » ordinaires, des gens qui considèrent la conférence comme ce qu’elle se veut – ouverte à tous ceux et celles qui s’intéressent à la Good economy. Avec cet impact, la conférence n’a pas seulement réussi sa vocation habituelle de rassembler les « convaincus » mais s’est transformée en un espace pour que les acteurs qui ne font pas partie actuellement de la scène soient informés et éduqués et qu’au sein de la conférence ils rencontrent de nouvelles personnes et de futurs collaborateurs.

Plus d’informations en croate ici

 

France: PTCE et citoyenneté, deux jours de réflexion.

Deux jours de réflexion sur la place du citoyen dans la dynamique économique des territoires.

Article de Josette Combes

Tels qu’ils sont définis dans la loi française de juillet 2014, les PTCE (pôles territoriaux de coopération économique) sont constitués du regroupement, sur un même territoire, d’entreprises de l’économie sociale et solidaire, de collectivités territoriales et de leurs groupements, de centres de recherche, d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche, d’organismes de formation et de toute autre personne physique ou morale.

Le MES (Mouvement pour l’Economie solidaire, membre fondateur du RIPESS europe) a organisé deux journées réunissant PTCE, collectivités territoriales, citoyens et membres de l’inter réseau, une cellule informelle d’animation et de soutien aux PTCE. L’ambition était de raviver la collaboration entre membres de l’inter réseau et PTCE autour d’une mobilisation citoyenne pour leur perennité.

Read more

Récupération des entreprises et autogestion : force et fragilité d’un mouvement social
décembre 23, 2016
0
EuroWorkers' Economy 2016

La première rencontre internationale “Worker’s économy » a eu lieu en 2007 en Argentine et a réuni les travailleurs des entreprises récupérées et des collectifs de travail, des militants politiques et sociaux, des syndicalistes et des universitaires.

Depuis lors, les réunions ont lieu tous les deux ans et constituent des espaces de rencontre, de discussion et de réflexion sur les défis auxquels sont confrontés les travailleurs dans leurs efforts pour défendre leurs moyens de subsistance à travers l’ auto-gestion, contre les assauts du capitalisme mondialisé.

La seconde rencontre euro méditerranéenne qui a eu lieu à Thessalonique du vendredi 28 au dimanche 30 octobre 2016 a rassemblé plus de 200 participants de nombreux pays d’Europe, d’Amérique latine, de Turquie et même de Syrie grâce au témoignage par skype de la lutte de la communauté kurde du Rojava syrien.

http://euromedworkerseconomy.net/pr…

La rencontre était centrée sur les luttes de travailleurs pour récupérer leurs entreprises, acte de résistance au capitalisme qui élimine les unités de production qui ne sont plus rentables c’est-à-dire ne dégageant pas de profits satisfaisants pour les retours sur investissement escomptés.

La récupération est donc en premier lieu le moyen de préserver les emplois mais elle est aussi sur le long terme un instrument de transformation sociale et de création d’une nouvelle économie libérée de l’exploitation et tournée vers la satisfaction des besoins sociaux. Il s’agit de changer de paradigme et de remplacer une économie prédatrice, fondée sur l’exploitation des travailleurs par une économie orientée vers les besoins de base et la justice sociale.

Beaucoup de témoignages étaient centrés sur les luttes et les formes d’organisation adoptées pour reconvertir les entreprises en coopératives autogérées.

La rencontre avait lieu dans l’usine VIOME qui est en lutte depuis 2011, suite à l’abandon de l’usine par les employeurs, laissant les travailleurs sans salaires dans un contexte de crise où le chômage atteint 30% de la population. VIOME est toujours menacée d’expulsion, l’État ayant mis l’usine aux enchères. La résistance des travailleurs est emblématique, soutenue par des sympathisants de la région mais bien au-delà. C’est d’ailleurs la mobilisation de ces sympathisants qui a permis le déroulement de la rencontre dans de bonnes conditions.

Au nombre des témoignages se trouvaient également des membres de Fralib (région de Marseille) qui après 1336 jours de lutte contre la multinationale Unilever (les thés éléphant) ont réussi à créer la ScopTI, et à vendre des thés et des infusions bio (la marque 1336 se retrouve désormais dans les grandes enseignes mais plutôt dans les biocoops et autres systèmes de l’économie solidaire).

Témoignaient également ceux de RIMa flow (banlieue de Milan), ou encore Kazova en Turquie ou Campichuelo coopérative graphique en Argentine et encore DITA en Bosnie Herzégovine et bien d’autres… (voir le programme ici).

Outre ces témoignages, les participants ont pu examiner les valeurs en jeu. Ainsi une doctorante italienne a fait part de ses constats sous le prisme du genre dans l’entreprise autogérée (où on voit sans surprise que les femmes ont aussi du mal à prendre leur place en dépit des déclarations d’égalité), la maîtrise des émotions dans des groupes non régulés par l’autorité. Un groupe de femmes réfugiées qui s’organisent pour produire des tricots et ainsi assurer le ravitaillement dans le camp où elles sont parquées ont témoigné des complications harcelantes que le gouvernement introduit pour limiter leur autonomie.

L’autogestion était bien-sûr centrale, mais aussi les processus de reprise en main des biens communs : re-municipalisation des services de nettoyage à Madrid, sauvetage des plages en Grèce avec l’exemple du camping de Voula qui a été rendu aux habitants alors que la plage était menacée de privatisation (tout est bradé en Grèce).

Josette Combes représentante du MES au RIPESS Europe est intervenue dans le cadre de la table ronde : Les structures d’assistance juridique, sociale et politique pouvant aider à la récupérations en auto-de-gestion d’usine. Quel le rôle les syndicats, les réseaux internationaux, les consultants légaux et les mouvements de solidarité peuvent-ils jouer dans la connexion de luttes pour l’auto-gestion avec leur contexte social et politique, dédiée au rôle des réseaux dans le soutien aux initiatives de récupération où le débat portait également sur l’implication des collectivités locales auprès des citoyens dans un esprit de soutien à l’économie locale.

Le discours récurrent engageait à la lutte nécessaire pour faire progresser l’économie autogestionnaire, sans cesse menacée soit par des attaques venues des pouvoirs institués soit par le risque en interne de dévoiement de l’esprit initial de gouvernance horizontale et paritaire, soit encore sous les coups de boutoir du marché qui tente de barrer la route à ces entreprises atypiques qui remettent en question le modèle capitaliste d’accumulation forcené et d’exploitation à la fois des producteurs et des consommateurs.

Beaucoup d’énergie et beaucoup de fragilité mêlées et une vraie fraternité chaleureuse au cours de ces trois jours d’échanges qui incluaient musique locale et stands de vente des produits des coopératives présentes.

Participer au Forum NESI!
NESI manifesto

La priorité stratégique en matière de convergence du RIPESS Europe continuera l’année prochaine avec le Forum NESI, le Forum Global sur la Nouvelle Economie et l’Innovation Sociale (Forum on New Economy and Social Innovation – NESI), qui aura lieu à Málaga, en Espagne du 19 au 22 avril 2017, où se rassembleront quelques-uns des principaux mouvements économiques qui proposent une alternative réelle au système économique actuel pour cocréer un discours commun vers une Nouvelle Economie centrée sur les gens et qui servira de guide pour les gouvernements et les entreprises. Pour les membres et sympathisants du RIPESS, il y a un prix d’entrée réduit de 20%: #ripess+ (s’inscrire ici).

Read more

4ème Congrès Européen de l’ESS à Athènes du 9 au 11 Juin 2017

SAVE THE DATE!  Le prochain Congrès Européen de l’ESS (et Assemblée Générale du Ripess EU) aura lieu à Athènes, en Grèce les 9-10-11 juin 2017, comme décidé lors de la dernière Assemblée Générale à Paris.  Le comité organisateur local est coordonné par DOCK, Zone d’Economie Sociale et Solidaire.

DOCK est l’initiative grecque qui a émergé de Solidarity for All en tant que nouvelle organisation indépendante, dédiée à la promotion de l’ESS en Grèce et qui contribue à plus de réseautage tout en construisant une infrastructure d’accompagnement aux initiatives d’ESS existantes et potentielles.

Read more

Economie solidaire et Communs: une relation étroite… à construire
ECA European parliament nov16

Du 15 au 17 novembre dernier a eu lieu une réunion importante  dans et hors du Parlement Européen à Bruxelles, qui a réuni plus de 150 personnes impliquées dans la construction des biens communs et l’affirmation d’une nouvelle culture économique et politique. Voici le rapport de Sunna Kovannen et Ruby van der Wekken du réseau de l’Economie solidaire finlandais sur le processus de démarrage de l’Assemblée Européenne des Communs  (ECA): https://Commons.fi/2016/11/28/European-Commons-assembly.
Read more

Toulouse: le 16ème Forum Régional de l’ESS en Occitanie (FRESS) entre territoires et transition
décembre 14, 2016
0

Une belle ambiance et beaucoup d’enthousiasme les 18 et 19 novembre derniers pour le 16ème Forum Régional de l’Economie Sociale et Solidaire en Occitanie (FRESS) qui s’est déroulé à Toulouse. Porté par ADEPES, Mouvement pour l’Economie Solidaire en Occitanie, co-construit par près de 30 acteurs ESS et accompagné par plus de 20 bénévoles, le FRESS 2016 a rassemblé :

600 visiteurs tant professionnels que grand-public

55 exposants reflétant la diversité et la complémentarité des acteurs ESS

35 intervenants institutionnels, privés, associatifs, venant de toute l’Occitanie et au-delà

120 participants à 8 ateliers

16 ateliers, conférences, tables rondes …

dont 2 grandes animations citoyennes et participatives : le FlashLab éphémère – boost citoyen auprès de porteurs de projets et La Fabrik – les jeunes imaginent et décident dès à présent du monde de demain

Les questions de citoyenneté, de territoires et de transition ont été au cœur des rencontres et des débats du Forum dont le fil conducteur était «L’Economie, mon territoire et moi ».

Riche en rencontres, coopérations et innovations, ce FRESS a offert aux participants « des moments inoubliables, une richesse humaine incommensurable » comme l’indique Claudine Fasquel de l’association Passerelles et Compétences. Heureuse d’avoir offert de tels moments aux acteurs ESS d’Occitanie, ADEPES est déjà lancée pour préparer un FRESS 2017 encore plus impactant.

Attentive à encourager une citoyenneté réelle et vivante, ADEPES va faire vivre ces échanges tout au long de l’année, notamment en s’engageant pour Alternatiba 2017.  D’ores et déjà, l’équipe est en ébullition, le Flashlab et la Fabrik nous ont donné l’idée de créer un processus de participation novateur, à partir d’un Living lab solidaire. On vous concote tout ceci pour début 2017!

[Par Bérénice Dondeyne, ADEPES]

Rencontres et coopérations sur le FRESS 2016

Les porteurs de projet du Flashlab- FRESS 2016


La Fabrik du FRESS 2016

 

Retour sur le séminaire européen ‘Being WISE towards EU2020 strategy!’

Les mesures actives en faveur de l’emploi destinées aux entreprises sociales d’insertion sont efficaces pour insérer les personnes défavorisées sur le marché du travail. En effet, elles permettent aux personnes défavorisées de retrouver un emploi ou une formation qualifiante tout en favorisant l’augmentation de l’estime et de la confiance en soi via un parcours d’insertion adapté. En choisissant le modèle de l’entreprise sociale d’insertion, les autorités publiques transforment les coûts [i] liés à la personne défavorisée en un réel investissement générant un retour économique [ii] et social.

Read more

EMPATHEAST: repenser le bien social et co-créer des alternatives en Europe de l’Est
décembre 12, 2016
0
Empatheast 2016 circle

Jason Nardi at Empatheast 2016Le Forum pour le Changement Social poussé par l’Empathie en Europe de l’Est, EMPATHEAST, est un événement annuel organisé par Ideas Factory (Sofia, Bulgarie). La troisième édition a eu lieu entre le 11 et le 13 novembre dans la ville de Vratsa, en Bulgarie, dans la région la plus pauvre de l’UE. L’objectif du Forum était de briser le stéréotype d’une région de moins en moins peuplée en créant un espace pour la co-création d’alternatives dans l’économie, la culture et les innovations menées par les citoyens.

EMPATHEAST a rassemblé environ 200 invités d”Europe, de Bulgarie et de la population locale à la recherche de réponses innovantes à des défis sociaux brulants. Le sujet de cette année “This >> Connect: repenser le bien social à une époque de radicalisation” cherchait des réponses multidisciplinaires et multisecteurs et a réussi à soutenir 5 idées novatrices de changement de la ville.

La prochaine édition sera à nouveau en novembre, 2017 cette fois, en Bulgarie.

Plus d’informations ici: www.empatheast.net

Aller à la barre d’outils