Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
Assemblée Génerale
Campaign
Convergence
Edito
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
International
International @fr
Mediterranée
nc
News
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
Rencontre Une seule Planète du 23 juin 2017
septembre 19, 2017
0

« Il est trop tard pour être pessimiste »

Le CRID et Une seule planète ont organisé le vendredi 23 juin 2017 une journée de réflexion et d’échanges sur le thème «  les alternatives pour des transitions solidaires, du local à l’international »

75 personnes ont participé à cette rencontre qui avait le format d’un séminaire, représentant 69 organisations toutes impliquées selon diverses formes dans les alternatives. Read more

FORUM DE COOPÉRATION EURO-AFRICAIN SUR LA FORMATION EN ESS, MARRAKECH, MAI 2017

Ayant réuni 380 participants de 22 pays, 55 universités, 87 structures de l’ESS (Associations, coopératives, mutuelles, fondations…), le Forum international intitulé «Engagement, citoyenneté et développement : comment former à l’économie sociale et solidaire ?» s’est tenu à Marrakech du 22 au 24 mai dernier.  

Cet événement d’envergure de trois jours est un projet issu d’une coopération franco-marocaine fructueuse entre l’Université Cadi Ayyad de Marrakech (UCAM) et celle de Haute-Alsace de Mulhouse, à l’occasion de la dix-septième rencontre du réseau inter universitaire de l’économie solidaire (RIUESS, un réseau qui regroupe des universités et des laboratoires développant des formations et recherches dédiées à l’ESS). Cette convergence a permis la rencontre de plusieurs chercheurs et acteurs de terrain issus du RIUESS, du Réseau Marocain de l’ESS (REMESS) et du Réseau Africain de l’ESS (le RAESS) dont le REMESS fait partie. Le forum a offert une belle occasion de rencontre entre des acteurs membres des deux réseaux continentaux du RIPESS (Réseau Intercontinental pour la Promotion de l’ESS), d’Europe (RIPESS EU) et d’Afrique (RAESS).

Cette opportunité répond au besoin de trouver régulièrement des espaces de rencontre physique qui permettent un partage international d’expériences et de visions, pour inspirer des idées nouvelles de collaboration, au-delà de nourrir un sentiment d’ appartenance à un mouvement mondial. Ce mouvement de l’ESS apporte notamment des innovations sociales dans tous les secteurs de la vie quotidienne et sa grande force réside sans conteste dans sa capacité à réinterroger l’économie et à montrer que l’on peut entreprendre autrement. Le réseau du RIPESS et ses membres porte un projet politique, et met d’ailleurs peu à peu en œuvre une stratégie d’alliance avec d’autres mouvements qui portent la voix de la transformation du modèle social et économique actuel.

Dès la plénière d’ouverture les intervenants des deux réseaux, Eric Lavillumière (Coordinateur du RIPESS EU) et Madani Koumare (Président du RAESS) ont montré l’esprit de solidarité que promeut le RIPESS, travaillant main dans la main, au sens propre et figuré.

Au-delà de multiples réunions de travail parallèles aux nombreux ateliers et tables rondes, une rencontre s’est tenue entre le RAESS, RIPESS Europe, RIPESS Intercontinental, le RIUESS et le REMESS à la fin du Forum dans l’optique de poursuivre le travail d’inter connaissance et d’amorcer des suites à donner sous forme de coopérations EUROPE-AFRIQUE AUTOUR DE la formation à l’ESS.

Tel que mentionné dans un article du article du journal Le Matin de Marrakech du 24 Mai, en termes de contenusa été soulignée « la nécessité notamment de mettre en place des formations concrètes et adaptées associant les universités et les acteurs socioéconomiques, sans occulter la dimension citoyenne, et de soutenir la professionnalisation de l’encadrement de projets collectifs porteurs de solidarités à l’échelle des territoires. »

A noter l’intervention de Jean Louis Laville qui a introduit son nouveau livre (L’Économie sociale et solidaire. Pratiques, théories, débats, Points Seuil 2016), ainsi que celle de Jean Michel Servet à la plénière d’ouverture, qui ont souligné l’importance de l’Histoire pour rappeler dans quel parcours s’inscrit l’ESS, en tant que projet politique, et pas uniquement en tant qu’activités économiques.

Enfin cet événement démontre, qu’au-delà des adaptations selon les réalités historiques et géographiques des territoires,  les initiatives d’ESS s’organisent avec un fonds  commun de valeurs et de principes valorisant  la coopération et L’INTELLIGENCE COLLECTIVE POUR permettre aux  humains de construire un monde bienveillant à l’égard de tous ses habitants et vigilant sur l’intégrité de la
planète.

 

Laure Jongejans et Josette Combes

Economie solidaire, associations citoyennes et mouvements sociaux

Le 26 et 27 juin 2017 se tenait au Musée Social à Paris, une rencontre autour des thèmes de l’Economie Solidaire, des associations citoyennes et des mouvements sociaux, qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative de recherche «  Démocratie et économie plurielles » coordonnée notamment par Jean-Louis Laville.  Pour ce dernier, l’idée du séminaire est d’opérer une rupture avec la recherche traditionnelle  qui ignore les liens sociologiques politiques et historiques qui relient les trois sujets d’étude. Dans la version officielle de l’histoire, le découpage hybride atteint des limites qu’il faut dépasser pour Michèle Riot Sarcey, historienne du féminisme, de la politique et des révolutions du XIXème siècle,  grâce à la transdisciplinarité c’est-à-dire notre capacité à aller comprendre et utiliser les concepts d’autres disciplines avec des connaissances partagées.

Elle insiste ensuite sur l’importance de rompre avec la continuité progressiste de l’Histoire pour entrevoir les moments oubliés.  En effet  Fukuyama et d’autres, ont tenté d’imposer un sens à l’histoire qui nous empêche d’accéder à ces expériences perdues du passé comme l’associationnisme ouvrier, le socialisme utopique ou encore le rôle des femmes ouvrières.  Il est donc essentiel de les reconnecter au présent d’une part car ils sont un éclairage précieux à nos pratiques et réflexions actuelles mais aussi parce que ce sont dans ces discontinuités, que l’on trouve l’utopie, créatrice d’un moment de liberté et de chaos où tout devient possible.

Read more

UniverSSE 2017: un programme inter-galactique!

L’Economie solidaire est vivant et prospère, si ce que vous pouvez voir à travers le télescope du 4ème Congrès européen sur l’ESS est juste une petite partie de ce qui bouge en Europe et dans le monde entier.  Voici le programme du Congrès, avec une multitude de réunions, mise en réseau, ateliers et tables rondes qui illustrent la richesse des initiatives et organisations derrière.  Et puisque les technologies sont là, le UNIVERSSE a aussi une application pour téléphones et tablettes :

UniverSSE 2017: evenements des membres du RIPESS Europe

Dans le cadre de l’UniverSSE2017, RIPESS EU est fière de annoncer  le grand investissement des membres sur les enjeux et les débats sur l’économie sociale solidaire en Europe.

Voici la liste des événements promus / avec la participation des membres de RIPESS Europe.

 

VENDREDI 9, 18:00 – 21:00

SEANCE d’OUVERTURE: La matière et l’énergie de l’UniverSSE: démocratisation de l’économie, émancipation de la société, autonomisation du changement

Patricia Coler, Mouvement pour l’économie Solidaire, MES, France

Jason Nardi, délégué général pour RIPESS Europe

 

SAMEDI 10 10h00 – 12h00

L’agroécologie: un élément clé pour la production et la consommation responsables, et la lutte contre le changement climatique

Judith Hitchman, présidente d’Urgenci (International CSA Network)

Gaelle Bigler, membre Urgenci Kernel, European CSA Research Group, représentant du réseau suisse CSA

 

L’avenir de l’ESS en Europe: comment co-construisons-nous les politiques publiques avec les institutions ?

Jean-Louis Laville, CNAM et Conseil consultatif de RIPESS EU, France

Laura Aufrere, Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles – France (UFISC / RIPESS)

Patricia Andriot, réseau français d’autorités locales pour la mise en œuvre de l’économie sociale dans les politiques publiques – RTES

Coordination: Eric Lavilluniere, Coordonnateur général – RIPESS Europe

 

Financement de la révolution solidaire: concepts et outils de financement de l’univers de l’ESS

Carlos Askunze: REAS RdR, Spain

Coordination: Jason Nardi, Solidarius / Ripess EU

 

Promotion de l’ESS dans différents domaines de formation pour accélérer la transition sociale

Josette Combes, RIUESS / MES. Fr, enseignant l’ESS au niveau universitaire

Rogerio Roque Amaro, école d’été sur ESS au Portugal

Coordination: Bruno Lasnier, MES (Mouvement pour l’économie solidaire), France

Soana Tortora, (Solidarius Italia) Éducation et formation populaires des acteurs locaux pour la création de réseaux collaboratifs d’économie solidaire

 

SAMEDI 10 12h15 – 14h15

Commerce équitable et solidaire: passé, présent et avenir

Gabriella D’Amico, Organisation mondiale du commerce équitable en Europe

Contributeur: Membre de Solidarity 4all

 

Pratiques des commons I: Les communs naturels

Mathieu Richard, RESCOOP (European network of Energy cooperatives

 

Faire fonctionner les lois pour le développement de SSE: comparer les expériences entre l’Espagne, la France et la Grèce. Organisé par la Fondation Heinrich Böll

Françoise Wautiez, Socioeco.org

Patricia Coler, MES-Movement for Solidarity Economy, France

Carlos Askunze, REAS RdR, Réseau de réseaux pour l’économie de solidarité, Espagne

Contributeur: Membre de Solidarité 4 tous

 

SAMEDI 10 16h30 – 18h30

Le défi quotidien de la collaboration “existante” dans les initiatives coopératives

Laura Aufrere, UFISC- Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles, France

Gouvernement local et SSE: direction politique et synergies

Nora Inwinkl, Solidarius Italia

Patricia Andriot, Réseau des pouvoirs locaux pour l’économie sociale de la France – RTES

Ivan Miró, Réseau d’économie solidaire de Catalogne – XES

 

Une autre économie est possible! Time Banking – P2P Devises

Ruby Van der Wekken, Commons.fi – Time Bank en Finlande

Membre de Solidarity 4 all

 

Le mouvement de localisation – décroissance – transition comme alternative à la destruction de l’environnement et des communautés locales

Eric Lavilluniere, Coordonnateur général – RIPESS Europe, projet de réconciliation Réseau de transition du Luxembourg

 

SAMEDI 10  18h45 – 21h00

Vers une démocratie des biens communs: approches et activités

Ruby Van der Wekken, Fondation Siemenpuu et Commons.fi, Finlande

 

Le défi de l’ESS dans des conditions sociopolitiques particulières

Markéta Vinkelhoferová, académie œcuménique, Fair & Bio Cooperative Roastery, République tchèque

Lana Zdravkovi, Institut de la paix, Slovénie

Zanda Skuja, Green Liberty, Lettonie

Colm Massey, Solidarity Economy Association, Royaume-Uni

Pavlina Petrova, Factory Ideas, Bulgarie

Contributeur: membre de Solidarity 4all

Coordination: Jason Nardi, Solidarius / Ripess EU

 

1er European Alternative Media and SSE Meeting (1ère partie)

Organisé et coordonné par Ripess EU et The Journalists ‘Journal (EF.SYN)

 

Approches, méthodes et indicateurs d’auto-surveillance et de mesure d’impact social. Exemples de l’Espagne, de l’Italie, de la Grèce et de la France

Ruben Suriñach Padilla (XES) / Alba Hierro, Outils et méthodologie développés par XES, réseau catalan d’économie solidaire

Soana Tortora, Solidarius Italie

Bérénice Dondeyne, EVALUMIP / ADEPES

 

DIMANCHE 11  10: 00-12: 00

1er European Alternative Media and SSE Meeting (2ème partie)

Organisé par Ripess EU et The Journalists ‘Journal (EF.SYN)

 

L’approche SSE pour la réception, l’accueil et l’intégration sociale des réfugiés. Exemples de coexistence et d’autonomisation

Karl Birkhoelzer, Technet Berlin

 

Politique européenne pour SSE et les Communs. Organisé par l’Assemblée des Communs européens

Contributeurs de la CEA: Laura Aufrère RIPESS; Ana Margarida Esteves RedPES  Réseau portugais de l’économie sociale et solidaire

 

DIMANCHE 11  12:15 – 14:15

Ripess: Atelier pour le “Panorama de SSE en Europe”

Luca Asperius, cartographie de l’Allemagne et Italia Che Cambia

Jason Nardi, RIPESS et le panorama inter-cartographique de l’ESS en Europe

 

Congrès européen : les partenaires de l’Universse 2017
UNIVERSSE2017

Le RIPESS Europe organise le 4ème Congrès Européen sur l’Economie Sociale et Solidaire à Athènes du 9 au 11 juin 2017.

Des coopératives, des initiatives de terrain, des organisations de l’ESS, des collectifs, des réseaux et des personnes qui travaillent pour promouvoir et faire avancer l’ESS à travers toute l’Europe se réuniront lors de cet événement.

Le RIPESS (Réseau Intercontinental pour la Promotion de L’Economie Sociale Solidaire) est un Réseau de réseaux et d’initiatives pour la promotion de l’Economie Solidaire en Europe et dans le monde.

Le RIPESS rassemble en Europe (ainsi que dans les 5 continents), des milliers d’expériences concrètes qui s’identifient comme économie solidaire : coopératives de production autogérées, marchés solidaires, consommation responsable et souveraineté alimentaire, banques du temps, services de proximité, initiatives environnementales et écologiques, alternatives financières (monnaies locales, finance éthique), structures pour la promotion de l’égalité de genre, expériences éducatives innovantes, entreprises de commerce équitable, associations de développement local, etc..

LE RIPESS Europe organise tous les deux ans un Congrès d’Economie Solidaire avec les réseaux locaux membres (Barcelona 2011, Lille 2013, Berlin 2015).

En 2017 le RIPESS Europe organise UNIVERSSE 2017 le 4ème Congrès Européen sur l’Economie Sociale et Solidaire à Athènes du 9 au 11 juin 2017 en partenariats avec des réseaux grecs :

Dock ‘Social Solidarity Economy Zone’une infrastructure permanente qui appuie les projets d’Economie Sociale Solidaire. Ses membres sont actifs dans le domaine de l’Economie Sociale Solidaire par l’intermédiaire d’une participation constante dans les entreprises coopératives, les actions sociales et le réseautage de l’écosystème.

Hub (Komvos) for the Social Economy, Empowerment and Innovation collectif pour le développement et l’empowerment de projet dans le domaine de l’Economie Sociale Solidaire. Par l’intermédiaire de la production de programmes et d’échange de savoirs, Komvos vise à renforcer les capacités opérationnelles des projets et l’expansion du champs de l’Economie Sociale Solidaire. Son action la plus récente a été l’organisation de séminaires de formation à l’Economie Sociale et Solidaire en coopération avec l’Université Simon Fraser du Canada.

Festival pour la Solidarité et l’Economie Coopérative, le Festival a contribué depuis 2012 à la promotion et au développement de la Solidarité et de l’Economie Coopérative en Grèce, notamment en termes de réseautage et d’émergence de nouvelles initiatives.

Coordination de KOINSEP représente les entreprises coopératives sociales. Dont le but n’est pas de faire des bénéfices mais de créer des projets pour les travailleurs au chômage qui avec leurs propres forces tentent -durant la crise- d’assurer leur survie quotidienne avec dignité, tout en présentant un autre standard de vie, travail et création collectifs.

Coordination Nationale des Ecoles Solidaires, lancée en 2015 a l’initiative de l’Ecole Solidaire de Mesopotamia, et de l’Ecole Solidaire de Keratsini. Pour tenter de coordonner au niveau national les structures impliquées dans l’éducation à la solidarité.

Efsyn GR “Le journal des Editeurs”, publié par la “Coopérative de travailleurs des journaux et magasines”, par l’intermédiaire de ‘Independent mass media Inc”.

Pro.s.k.al.o. initiative de coopération pour l’Economie Sociale Solidairedont l’objectif est de construire un éco système intégral de travail et de consommation qui mènera à la libération sociale de l’être humain sur une planète durable.

People’s University of Social Solidarity Economy (UnivSSE), coopérative autogérée, créée à Thessalonique en 2013, qui vise à promouvoir l’éducation, la formation, et la requalification selon les valeurs et principes de l’économie sociale et solidaire.

Ces 3 jours de Congrès, sont l’opportunité de débattre et échanger des idées, des expériences, des expertises et des stratégies communes autour de l’ESS.

Le RIPESS Europe considère que l’ESS est un espace dynamique qui s’étend à toute l’Europe, dans lequel les personnes organisent leur activité sociale et économique de nombreuses façons différentes.

Cet événement est l’occasion d’améliorer la visibilité de l’ESS en Grèce et de construire des connexions entre les personnes, les structures et les réseaux de l’économie solidaires au niveau européen.

Nous sommes aussi heureux de vous annoncer que la 6ème Assemblée générale du RIPESS EU se tiendra également à Athènes, dans le cadre du Congrès.

Le programme du Congrès en cours de préparation se structure autour des axes suivants :

1) Concepts, formes et champs de l’économie sociale et solidaire et coopérativisme

2) Consommation responsable, production et réchauffement climatique

3) Pratiques d’ESS liées à l’intégration sociale avec un focus spécial sur les thématiques des réfugiés

4) Innovation sociale : Recherche, technologies, éducation et outils pour l’ESS

5) Les Communs : Approches et pratiques liés aux biens communs digitaux, naturels, urbains, culturels

6) Politiques publiques (au niveau local, national, européen) de promotion de l’ESS : De qui, pour qui, pour quoi.

7) Espace ouvert/ Free Zone

Suivez les mises à jour et n’hésitez pas à nous contacter :

Contact équipe organisatrice : call@universse2017.org – www.universse2017.org

Contact Ripess EU : info@ripess.eu – www.ripess.eu

Croatie: 4ème Conférence sur la Good Economy

La 4ème Conférence sur la Good Economy a eu lieu pendant 3 jours pleins avec de nombreuses interventions, discussions libres et un atelier pratique. En plus des 140 entrées payantes, avec les membres de ZMAG, les invités à la conférence et les intervenants, les journalistes et les collaborateurs, ce sont plus de 200 personnes qui ont participé à la conférence; dit autrement c’est le plus grand événement de ce type en Croatie ouvert à tous et à toutes. A la conférence, étaient présents de nombreux invités de pays de la région des Balkans et 11 intervenants principaux internationaux. En plus du programme principal cette année, nous avons aussi organisé un atelier pratique sur la bioarchitecture dans notre local le centre éducatif éco-social Recycled Estate.

Par ailleurs, comme chaque année nous avons publié un nouveau rapport Good Economy in Good Stories qui comporte 9 nouvelles meilleures pratiques de Croatie.

Les principaux thèmes abordés lors de la conférence de cette année avaient été sélectionnées pour être en phase avec la situation actuelle en Croatie et les sujets brûlants du moment : les pratiques d’”économie collaborative”, le concept d’une “usine ouverte” aux mains de ses ouvriers, les entreprises sociales écologiques, les hôtels gérés par des ex immigrants et réfugiés, des exemples inspirants de gouvernance participative au sein d’une ville comme concept de communs, et les plateformes coopératives – un mouvement pour la gouvernance démocratique, la propriété collective et pour le futur un secteur du travail plus équitable, basé sur la riche tradition des coopératives et les nouvelles technologies du 21ème siècle. Les participants à la conférence ont saisi l’opportunité de participer activement au programme de la conférence , ce qui a pu se voir dans les nombreuses questions posées aux principaux intervenants et les longues discussions qui en sont ressorties.

La Conférence une fois encore s’est positionnée comme un espace central pour le rassemblement/partage/collaboration de tous ceux et toutes celles intéressées par la solidarité et les modèles de good economy. Cela vaut la peine de mentionner aussi que les personnes d’autres villes en Croatie et de la région des Balkans viennent de plus en plus nombreux chaque année. La Conférence n’a pas simplement l’objectif d’informer et de rassembler des gens, mais aussi de mettre l’accent sur des solutions pratiques aux problèmes de chaque jour et aux défis auxquels les citoyens ordinaires doivent faire face. Et cet objectif s’est réalisé grâce aux réactions des participants.

Ce qu’on a pu remarquer cette année en particulier, c’est le nombre de « citoyens » ordinaires, des gens qui considèrent la conférence comme ce qu’elle se veut – ouverte à tous ceux et celles qui s’intéressent à la Good economy. Avec cet impact, la conférence n’a pas seulement réussi sa vocation habituelle de rassembler les « convaincus » mais s’est transformée en un espace pour que les acteurs qui ne font pas partie actuellement de la scène soient informés et éduqués et qu’au sein de la conférence ils rencontrent de nouvelles personnes et de futurs collaborateurs.

Plus d’informations en croate ici

 

France: PTCE et citoyenneté, deux jours de réflexion.

Deux jours de réflexion sur la place du citoyen dans la dynamique économique des territoires.

Article de Josette Combes

Tels qu’ils sont définis dans la loi française de juillet 2014, les PTCE (pôles territoriaux de coopération économique) sont constitués du regroupement, sur un même territoire, d’entreprises de l’économie sociale et solidaire, de collectivités territoriales et de leurs groupements, de centres de recherche, d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche, d’organismes de formation et de toute autre personne physique ou morale.

Le MES (Mouvement pour l’Economie solidaire, membre fondateur du RIPESS europe) a organisé deux journées réunissant PTCE, collectivités territoriales, citoyens et membres de l’inter réseau, une cellule informelle d’animation et de soutien aux PTCE. L’ambition était de raviver la collaboration entre membres de l’inter réseau et PTCE autour d’une mobilisation citoyenne pour leur perennité.

Read more

Récupération des entreprises et autogestion : force et fragilité d’un mouvement social
décembre 23, 2016
0
EuroWorkers' Economy 2016

La première rencontre internationale “Worker’s économy » a eu lieu en 2007 en Argentine et a réuni les travailleurs des entreprises récupérées et des collectifs de travail, des militants politiques et sociaux, des syndicalistes et des universitaires.

Depuis lors, les réunions ont lieu tous les deux ans et constituent des espaces de rencontre, de discussion et de réflexion sur les défis auxquels sont confrontés les travailleurs dans leurs efforts pour défendre leurs moyens de subsistance à travers l’ auto-gestion, contre les assauts du capitalisme mondialisé.

La seconde rencontre euro méditerranéenne qui a eu lieu à Thessalonique du vendredi 28 au dimanche 30 octobre 2016 a rassemblé plus de 200 participants de nombreux pays d’Europe, d’Amérique latine, de Turquie et même de Syrie grâce au témoignage par skype de la lutte de la communauté kurde du Rojava syrien.

http://euromedworkerseconomy.net/pr…

La rencontre était centrée sur les luttes de travailleurs pour récupérer leurs entreprises, acte de résistance au capitalisme qui élimine les unités de production qui ne sont plus rentables c’est-à-dire ne dégageant pas de profits satisfaisants pour les retours sur investissement escomptés.

La récupération est donc en premier lieu le moyen de préserver les emplois mais elle est aussi sur le long terme un instrument de transformation sociale et de création d’une nouvelle économie libérée de l’exploitation et tournée vers la satisfaction des besoins sociaux. Il s’agit de changer de paradigme et de remplacer une économie prédatrice, fondée sur l’exploitation des travailleurs par une économie orientée vers les besoins de base et la justice sociale.

Beaucoup de témoignages étaient centrés sur les luttes et les formes d’organisation adoptées pour reconvertir les entreprises en coopératives autogérées.

La rencontre avait lieu dans l’usine VIOME qui est en lutte depuis 2011, suite à l’abandon de l’usine par les employeurs, laissant les travailleurs sans salaires dans un contexte de crise où le chômage atteint 30% de la population. VIOME est toujours menacée d’expulsion, l’État ayant mis l’usine aux enchères. La résistance des travailleurs est emblématique, soutenue par des sympathisants de la région mais bien au-delà. C’est d’ailleurs la mobilisation de ces sympathisants qui a permis le déroulement de la rencontre dans de bonnes conditions.

Au nombre des témoignages se trouvaient également des membres de Fralib (région de Marseille) qui après 1336 jours de lutte contre la multinationale Unilever (les thés éléphant) ont réussi à créer la ScopTI, et à vendre des thés et des infusions bio (la marque 1336 se retrouve désormais dans les grandes enseignes mais plutôt dans les biocoops et autres systèmes de l’économie solidaire).

Témoignaient également ceux de RIMa flow (banlieue de Milan), ou encore Kazova en Turquie ou Campichuelo coopérative graphique en Argentine et encore DITA en Bosnie Herzégovine et bien d’autres… (voir le programme ici).

Outre ces témoignages, les participants ont pu examiner les valeurs en jeu. Ainsi une doctorante italienne a fait part de ses constats sous le prisme du genre dans l’entreprise autogérée (où on voit sans surprise que les femmes ont aussi du mal à prendre leur place en dépit des déclarations d’égalité), la maîtrise des émotions dans des groupes non régulés par l’autorité. Un groupe de femmes réfugiées qui s’organisent pour produire des tricots et ainsi assurer le ravitaillement dans le camp où elles sont parquées ont témoigné des complications harcelantes que le gouvernement introduit pour limiter leur autonomie.

L’autogestion était bien-sûr centrale, mais aussi les processus de reprise en main des biens communs : re-municipalisation des services de nettoyage à Madrid, sauvetage des plages en Grèce avec l’exemple du camping de Voula qui a été rendu aux habitants alors que la plage était menacée de privatisation (tout est bradé en Grèce).

Josette Combes représentante du MES au RIPESS Europe est intervenue dans le cadre de la table ronde : Les structures d’assistance juridique, sociale et politique pouvant aider à la récupérations en auto-de-gestion d’usine. Quel le rôle les syndicats, les réseaux internationaux, les consultants légaux et les mouvements de solidarité peuvent-ils jouer dans la connexion de luttes pour l’auto-gestion avec leur contexte social et politique, dédiée au rôle des réseaux dans le soutien aux initiatives de récupération où le débat portait également sur l’implication des collectivités locales auprès des citoyens dans un esprit de soutien à l’économie locale.

Le discours récurrent engageait à la lutte nécessaire pour faire progresser l’économie autogestionnaire, sans cesse menacée soit par des attaques venues des pouvoirs institués soit par le risque en interne de dévoiement de l’esprit initial de gouvernance horizontale et paritaire, soit encore sous les coups de boutoir du marché qui tente de barrer la route à ces entreprises atypiques qui remettent en question le modèle capitaliste d’accumulation forcené et d’exploitation à la fois des producteurs et des consommateurs.

Beaucoup d’énergie et beaucoup de fragilité mêlées et une vraie fraternité chaleureuse au cours de ces trois jours d’échanges qui incluaient musique locale et stands de vente des produits des coopératives présentes.

Participer au Forum NESI!
NESI manifesto

La priorité stratégique en matière de convergence du RIPESS Europe continuera l’année prochaine avec le Forum NESI, le Forum Global sur la Nouvelle Economie et l’Innovation Sociale (Forum on New Economy and Social Innovation – NESI), qui aura lieu à Málaga, en Espagne du 19 au 22 avril 2017, où se rassembleront quelques-uns des principaux mouvements économiques qui proposent une alternative réelle au système économique actuel pour cocréer un discours commun vers une Nouvelle Economie centrée sur les gens et qui servira de guide pour les gouvernements et les entreprises. Pour les membres et sympathisants du RIPESS, il y a un prix d’entrée réduit de 20%: #ripess+ (s’inscrire ici).

Read more

Aller à la barre d’outils