Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
450
598
93
Actu
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
Assemblée Génerale
Campagne
Convergence
Edito
Editorial
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
GA2018
International
International @fr
Mediterranée
nc
Newsletter
Politiques publiques
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
Transformer l’Europe pour le monde que nous voulons
Drawing New World

Par Josette Combes

Tous les ans en janvier, le Comité de coordination du RIPESS Europe se réunit, accueilli par Eric Lavillunière dans le joli village d’Elne afin de travailler sur la stratégie du mouvement. Cette année deux sujets importants étaient à l’ordre du jour : les élections européennes qui auront lieu en mai et la rencontre de préparation du Forum Social Mondial des Économies Transformatrices (FSMET) en avril à Barcelone. Chacun est persuadé qu’une course de vitesse est entamée pour inverser le cours d’une économie outrageusement prédatrice du capital naturel de la planète engendrant des déséquilibres de plus en plus graves dans les relations des humains à leur biotope et entre eux. Le rôle du parlement européen devient fondamental pour harmoniser les réponses que les pays européens doivent mettre en place d’urgence pour lutter contre le changement climatique et les dérives autoritaires qui menacent la démocratie, en Europe mais pas seulement.

Depuis plusieurs années nous avons travaillé au rapprochement avec les élus locaux pour bâtir à partir des territoires des politiques publiques soutenant les initiatives citoyennes d’économie solidaire. Mais il est tout aussi fondamental de s’adresser aux responsables politiques européens pour qu’ils encouragent tous les dispositifs qui agissent positivement pour maintenir la santé démocratique et écologique des pays européens. Nous sommes en train d’élaborer un texte que chacun peut adresser à ses candidat.es pour les élections du Parlement Européen. Plus nous serons nombreux à le faire, plus il leur sera difficile d’en ignorer les revendications. On lira également à ce sujet la proposition d’Alain Caillé pour une « République européenne« .

Le RIPESS Europe participe aussi a une campagne pour ces élections sur la production et la consommation durable avec d’autres réseaux comme lz FTAO et IFOAM et avec Friends of the Earth et plusieurs autres organisations, nous avons élaboré un guide sur comment parler de « l’Europe que nous voulons ».

C’est également l’objectif central du FORUM SOCIAL MONDIAL DES ECONOMIES TRANSFORMATRICES de rassembler toutes les forces de résistance et de proposition pour un meilleur futur du monde. Prenez connaissance de l’appel à participation et retenez la date.

Heureusement, les initiatives ne manquent pas et sont revigorantes pour regonfler l’énergie et l’espoir. Qu’il s’agisse des monnaies locales, de l’énergie renouvelable, de l’organisation des communs, les mobilisations sont bien là.

Les projets européens qui permettent des coopérations entre membres sont centrés sur la transmission grâce à la formation. Il est essentiel de former de nouvelles générations pour continuer à inventer les solutions du futur.

Par ailleurs, au cours de la réunion à Elne, Jean Louis Laville , membre du Conseil consultatif du RIPESS EU, nous a rejoints pour envisager de quelle façon le Conseil Consultatif pouvait contribuer à la recherche au sein du réseau. On trouvera ici les liens vers 3 vidéos qu’il avait réalisées pour le Forum Régional de l’Economie Sociale et Solidaire, sur le « changement d’échelle« .Ce changement d’échelle doit être envisagé non comme une course à la croissance mais bien comme un processus intense de dissémination des fondamentaux de l’ESS pour qu’ils remplacent de façon virale la culture de la compétition, du profit à tout prix, des concentrations de pouvoir et de fortune au détriment de la qualité de vie de la majorité des humains.

Comment parler des sociétés que nous voulons en Europe – un nouveau guide
Europe we want

Nous croyons qu’il existe un appétit pour le changement et que trouver de nouveaux récits constitue une pièce importante du casse-tête.

Nous sommes heureux de partager avec vous un nouveau guide sur les façons de parler des sociétés durables, équitables, inclusives et démocratiques que nous voulons en Europe.

Ce guide a été élaboré par un ensemble de groupes de la société civile et de syndicats engagés dans la construction de sociétés meilleures en Europe.

Il résume les résultats d’une collaboration de six mois incluant des groupes de discussion dans cinq pays visant à trouver de nouveaux récits pleins d’espoir, et fait ces recommandations de base :  
– Créez des conversations.
– Rapprochez l’Europe des citoyens et de leurs communautés.
– Équilibrez l’urgence et l’espoir.
– Dirigez avec beaucoup d’empathie et des valeurs d’égalité.
– Encouragez la participation et mettez l’accent sur le pouvoir qu’ont les gens de changer les choses, mais, dans la mesure du possible, mettez l’accent sur la motivation empathique derrière la mobilisation.
– Soyez prudent lorsque vous parlez de la nécessité d’une  » plus grande participation « , cela peut rapidement conduire à des associations négatives avec des échecs démocratiques et la montée de l’extrême droite.
– Utilisez l’imagerie de la construction pour parler de la communauté, de la coopération et du soutien.
– Méfiez-vous de la difficulté de la reformulation, par exemple lorsque nous parlons de  » frontières ouvertes « , les gens entendent encore  » frontières « .
– Utilisez des exemples concrets et porteurs d’espoir de sociétés européennes plus humaines et plus égalitaires.

Lire l’intégralité des conclusions et recommandations à l’adresse suivante : www.foeeurope.org/how-to-talk-about-the-societies-we-want-in-Europe

Nos recommandations s’adressent aux militant.es, aux communicateurs, aux activistes et à tous ceux et celles qui veulent créer des occasions pour les citoyens d’avoir des conversations sur le type d’Europe dans laquelle ils/elles veulent vivre. Nous espérons que vous les utiliserez et les transmettrez.
Nous serions heureux d’avoir vos commentaires et d’entendre parler d’autres efforts visant à inspirer des conversations pleines d’espoir sur les sociétés que nous voulons. Vous pouvez nous contacter à new.narratives@protonmail.com

Avec espoir

Francesca Gater, Amis de la Terre Europe

Au nom de CONCORD – Confédération européenne des ONG d’urgence et de développement, Bureau de promotion du commerce équitable, Confédération européenne des syndicats, Lobby européen des femmes, Forum européen de la jeunesse, RIPESS EU-Solidarity Economy Europe, WeMove.eu et Public Interest Research Centre.

Les médias indépendants parlent de l’ESS
Cover of Stir Magazine Winter 2019

Les médias indépendants sont proches de l’ESS, souvent par leurs statuts et surtout par les valeurs qu’ils défendent. Mais comment l’abordent-ils? Voilà une sélection d’articles de médias indépendants des trois derniers mois. Vous pouvez aussi les retrouver sur la carte de socioeco.org : Journaliste des solutions.(Les articles sont situés sur la ville où se déroule l’expérience ou, en cas d’article généraliste, dans la ville où siège le média).

Comme vous le verrez, les articles sont dans leur langue d’origine, diversité des pays d’Europe oblige. Pour le grec, pour lequel le journal Efsyn est particulièrement présent avec parfois plusieurs articles par semaine sur l’ESS, un résumé en anglais est inclus. Cela vous permettra de percevoir quelles sont les thématiques traitées par ces médias: développement durable, réfugiés, autogestion, coopératives, agriculture bio, etc.  N’hésitez surtout pas à nous faire parvenir un article ou le site d’un media pour améliorer la carte et notre connaissance de l’ESS. Ecrire à Françoise Wautiez : fwautiez[at]socioeco.org

Image : Couverture de Stir Magazine, Winter 19

Français

  • Les luttes non-violentes de Rajagopal, activiste indien bientôt à Paris Michel Bernard, Anne-Sophie Clémençon, Article de Reporterre, 22 nov 2018 [lire]
  • Étude de chaîne de valeur soja biologique au Togo, Pierre W. Johnson, Article de Transition et Coopération Pierre Johnson, 2018 [lire]
  • « Nous sommes une start-up anarcho-communiste » : Coopcycle auto-organise les coursiers à vélo, Benoît Borritz, Article de Basta!, 16 janvier 2019 [lire]
  • Ethique Les baskets Veja tiennent-elles leurs promesses ?, Justin Délépine, Article de Alternatives économiques, 29/01/2019, [lire]

English

  • Creating a Solidarity Economy Giving Project, Cheyenna Layne Weber, Article in Philantrhopy Women, 28 January 2019 [lire]
  • Beyond the Market: Housing Alternatives from the Grassroots, H. Jacob Carlson, Marnie Brady, Gianpaolo Baiocchi, Article of Dissent Magazine, Fall 2018[lire]
  • Stir Magazine: winter edition 2019: Looking back, looking forwards [lire]

Espagnol

  • Mercados sociales, la unión hace la fuerza, Brenda Chávez, Artículo de El Salto,23/12/2018 [lire]
  • Más allá del mercado: alternativas de vivienda desde las bases, H. Jacob Carlson, Marnie Brady, Gianpaolo Baiocchi, Artículo de El Salto,18/12/2018[lire]

Catalan

  • Mas Corcó: el pagès que fa de forner i el forner que fa de pagès, Articulo de Setembre, 05/01/2019 [Lire]

Italiano

  • “Se trovare soluzioni all’interno del sistema è impossibile, forse è meglio cambiare il sistema”, Pietro Raitano, Articolo de Altreconomia, 1 gennaio 2019 [lire]

Grec

  • ΚΑΛΟ: επένδυση για δίκαιη ανάπτυξη (ESS: investir pour une croissance juste)
    Aristotélis Andréou
    Article of EFSYN, 15/12/2018 [lire]
  • Το εναλλακτικό μοντέλο των πέντε ηπείρων (The alternative model of the five continents)
    Lena Kyriakidi
    Article of EFSYN, 10/12/2018 [lire]
  • Το εργοστάσιο που παράγει… αλληλεγγύη (The factory that produces … solidarity)
    Kostís Roússos, Vangélis Vragotéris, Cháris Malamídis
    Article of EFSYN, 10/12/2018 [lire]
  • Στήριξη με τρία κλικ (in three clicks)
    Article of EFSYN, 08/12/2018  [lire]
  • Προστατεύοντας τους σπόρους ως κοινό αγαθό (Protecting seeds as a common good)
    Lena Kyriakidi
    Article of EFSYN, 26/11/2018  [lire]
  • Ανοιχτή μέρα περμακουλτούρας στο χωράφι της Νέας Γουινέας (Open day in the field at the New Guinea farm)
    Article of EFSYN, 21/11/2018 [lire]
Le printemps démocratique de la Pologne : la lutte commence ici
Poland demo guardian

Article du Guardian, par Christian Davies, 30 janvier 2019

Quand Anna Gryta et Elżbieta Wąs ont lancé une campagne locale pour préserver une place publique dans le sud-est de la Pologne, elles n’avaient aucune idée que cela en ferait de puissants symboles du renouveau démocratique. Mais presque 10 ans après leur succès à Lubartów, les sœurs sont devenues des figures de proue pour des milliers de Polonais déterminés à assurer la gouvernance propre et démocratique qui leur avait été promise après l’effondrement du communisme il y a 30 ans.
C’est une révélation surprenante. Ces dernières années, la Pologne est devenue un symbole du populisme nationaliste, le parti au pouvoir, le parti Law and Justice, défiant les normes démocratiques européennes par ses attaques contre les médias et les tribunaux. Mais loin des feux de la rampe, il y a un mouvement populaire florissant contre les failles de la culture démocratique du pays dont se nourrissent les populistes. Des groupes restreints d’activistes civiques remportent succès après succès dans tout le pays sur une vaste gamme de questions différentes – de l’éducation sexuelle à la qualité de l’air et à la primauté du droit, des pistes cyclables et des espaces publics à la transparence et à la participation aux processus décisionnels locaux.
Lire l’article ici (en anglais).

Tandem Europe : appel ouvert au changement social par l’innovation culturelle
octobre 18, 2018
0
Tandem Europe open call

Ideas Factory – membre bulgare du RIPESS Europe – est l’un des promoteurs du programme de collaboration transfrontalière Tandem Europe qui vise le changement social par des activités d’innovation culturelle. Vous et votre initiative, organisation, institution ou entreprise sociale pouvez soumettre votre manifestation d’intérêt avant le 15 novembre 2018.

QU’EST-CE QUE LE TANDEM EUROPE ?

Pour notre nouvelle édition de Tandem Europe, nous recherchons des candidats qui travaillent dans des zones urbaines ou rurales et dans des contextes locaux variés partout en Europe.
Les futurs participants de Tandem Europe gèrent généralement des organisations culturelles plus petites ou plus grandes (à but non lucratif ou financées par des fonds publics), travaillent pour des administrations locales culturellement engagées ou dirigent des entreprises créatives à vocation sociale. Nos participants partagent un grand enthousiasme pour la découverte créative et l’innovation au-delà des frontières européennes, des sociétés, des cultures, des secteurs et des disciplines artistiques. Ils sont heureux de faire advenir de nouvelles choses ensemble en s’engageant dans des rencontres transnationales inhabituelles.

Avec Tandem, vous rejoignez une communauté croissante d’innovateurs culturels et d’acteurs du changement social, profondément engagés dans le maintien et le remodelage d’un avenir européen commun.

Pour plus d’informations et pour faire une demande d’appel, cliquez ici.

 

Construire une économie sociale et solidaire en Europe Centrale et de l’Est

[Par Karolína Silná, Ředitelka| Directrice Ekumenické Akademii]

Lors du Congrès européen d’économie sociale et solidaire « UniverSSE », co-organisé par le RIPESS et tenu à Athènes en juin 2017, la nécessité de plaider pour une économie qui réponde aux besoins de toutes les personnes les traitant comme des citoyen.nes et des détenteurs de droits au lieu de les traiter simplement comme des consommateur.trices ou des parties prenantes, a été soulignée ainsi que la formation continue des compétences pratiques en économie sociale et solidaire (ES), non seulement sur comment créer une entreprise sociale et d’autres initiatives en ESS, mais aussi comment développer et innover et comment gérer les activités dans la durée dans la perspective du long terme. Il pourrait s’agir de créer un marché alternatif, un écosystème d’entreprises durables – d’une manière horizontale (chaîne d’approvisionnement durable) et verticale (approche intersectorielle). En outre, les compétences en matière de construction communautaire, les actions de plaidoyer ainsi que la campagne et la communication des valeurs de l’Economie Sociale et Solidaire sont essentielles.

Il s’agissait d’une impulsion pour développer un projet qui faciliterait la diffusion des activités d’ESS en fournissant des connaissances, des qualifications et des compétences, avec un accent régional particulier sur l’Europe centrale et de l’Est. Le projet commun du RIPESS Europe et d’organisations de la République tchèque, de la Slovaquie, de la Pologne et de l’Autriche s’intitule « Construire une économie sociale et solidaire » et a gagné l’appel 2018 du programme Erasmus + de l’UE. Le projet débutera en octobre 2018 et l’objectif principal est de créer un programme européen de formation informelle et innovante de 4 modules sur différents aspects de l’économie sociale et solidaire. Les matériels pédagogiques et les outils de formation seront produits dans les langues des pays concernés ainsi qu’en anglais, afin de les rendre accessibles à un public plus large. Une partie importante du projet consiste également à développer la coopération et la mise en réseau au niveau régional et européen lors de différents événements.

Les partenaires du projet représentent différentes formes de soutien à l’économie sociale et solidaire et à l’entreprenariat, placées dans des contextes différents et rassembleront des pratiques et expériences très innovantes.

Les partenaires du projet sont :RIPESS Europe, Ecumenical Academy (République tchèque), Coopérative alimentaire Dobrze (Pologne), Utopia (Slovaquie), Katholische Sozialakademie Österreichs (Autriche)

 

Bilbao: Le RIPESS au Forum Mondial de l’économie sociale GSEF 2018

Le Global Social Economy Forum GSEF 2018 s’est tenu à Bilbao (1 au 3 octobre 2018). C’est la quatrième édition après Séoul 2 fois et Montréal 2016. Il a réuni plus de 1700 personnes venues de 84 pays. A noter qu’un nombre important de maires et responsables de collectivités territoriales avaient fait le voyage pour témoigner de leur implication dans l’ESS. C’est un des axes forts du GSEF, de lier l’évolution du développement des villes à l’Economie sociale. Notons au passage que l’intitulé « économie sociale » a largement prédominé dans le discours, le terme solidarité étant dans certaines cultures considéré comme superflu parce qu’inclus. Néanmoins, le terme ESS à été utilisé dans plusieurs instances, soit en plénière soit dans les ateliers. Ce point peut et a donné lieu à quelques polémiques. On sait que pour le RIPESS, le terme de solidarité est central parce qu’il renvoie à une philosophie de contestation radicale du modèle ultra libéral en vigueur dans l’économie mondialisée. Le titre du Forum, « Valeurs et compétitivité pour un développement local inclusif et durable », voulu fortement par le gouvernement de Bilbao, a aussi été débattu.

Mondragon, partenaire de la manifestation, est un exemple emblématique du coopérativisme, et de l’économie sociale conçue comme un complexe systémique visant l’autonomie dans un contexte de résistance, à l’époque de sa création, au franquisme. M. Iñigo Ucin, Président du Conseil Général de Mondragon a présenté son expérience globale (production, finance, formation, distribution) et invité à des visites de terrain.

Les ateliers sur des thèmes très variés proposaient une large gamme d’expériences, ce qui constitue toujours un temps de stimulation de l’optimisme et l’occasion de rencontres qui pourront se prolonger dans le temps par des collaborations fructueuses. Le RIPESS a été présent avec plusieurs membres de tous le continents. L’opportunité de se mettre en contact direct avec des représentants de collectivités publiques et de la Commission Européenne a été bien saisie.

Au cours d’une session dédiée, il y a eu la lecture d’une déclaration préparée par REAS Euskadi et RIPESS sur l’ESS transformatrice, qui vise une réel changement systémique. Au cours de la cérémonie, des personnes de plusieurs cultures et continents ont lu le texte en 4 langues.

Au cours de la même session, Jason Nardi pour le RIPESS, Julia Grannel pour la XES et Carlos Askunze coordinateur du REAS Euskadi ont annoncé la préparation du Forum Social Mondial des Economies Transformatrices. Un premier temps préparatoire aura lieu en avril 2019 à Barcelone et l’édition finale de ce Forum mondial est prévu en 2020. La session s’est achevée par un « picoteo » (une sorte d’apéritif dînatoire) convié par le REAS à Hika Ateneo un lieu alternatif de Bilbao.

Dans la session de clôture Margeritte Mendell (Université de Concordia, Montréal) a usé d’un oxymore pour signifier que le personnel politique et aussi de la recherche universitaire, devrait assouplir les cadres et les règles qui étouffent l’initiative de terrain. Elle a recommandé « l’institutionnalisation de la flexibilité ».

Jason Nardi a été l’un des trois mandatés pour lire la déclaration finale du GSEF après avoir participé à sa rédaction. Une déclaration des jeunes qui ont participé au forum a été aussi présentée .

La prochaine édition du GSEF devrait avoir lieu à Ciudad de Mexico en 2020.

Formation initiale et professionnelle des jeunes: continuons avec un nouveau Erasmus+

A la suite du premier projet européen Erasmus+ SSE.E IVET qui s’est achevé par une rencontre internationale à Porto (Portugal) organisée en juillet 2018 par l’APDES (Agencia Piaget Para O Desenvolvimento), un nouveau projet a été soumis à l’Europe et a été approuvé. Il débutera officiellement par une rencontre de travail fin novembre à Timisoara (Roumanie) consacrée à la planification des différentes phases du projet

Read more

CIRIEC : « L’ESS vers un nouveau système économique  » – appel à contributions (20 janvier 2019)

Echéance reportée  pour la remise de contributions :

au 20 janvier 2019

La 7ème conférence internationale du CIRIEC sera l’occasion, du 6 au 9 juin 2019, d’une réflexion commune sur le rôle de l’économie sociale et solidaire face aux défis actuels et de la réalisation d’une  » vision de transformation  » telle que celle définie par les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies.

Tenue pour la première fois en Europe centrale et de l’Est, dans un pays post-communiste marqué par des changements politiques, sociaux et économiques majeurs au cours du siècle dernier – la Roumanie – et qui a récemment redécouvert les vertus de l’économie sociale et solidaire, la conférence vise à susciter un intérêt scientifique renouvelé pour ces thèmes dans la région. En réunissant le réseau mondial du CIRIEC de chercheurs seniors et en début de carrière intéressés par l’ensemble des composantes de l’économie sociale (coopératives, mutuelles, associations, fondations), ce sera une occasion unique pour l’Ouest de rencontrer l’Est et de contribuer avec les résultats des études à une vision de transformation pour un monde qui atteint ses objectifs de développement durable.

Plus d’infos, de thèmes, de soumissions de résumés et d’inscription (en anglais) ici.

Appel à communications ici.

 

Repèr’ESS du RTES : « Europe & ESS Enjeux et leviers d’actions pour les collectivités locales »
Europe et ESS

Alors que se négocie actuellement le cadre budgétaire de la prochaine programmation européenne (2021/2027), le RTES (Réseau français de collectivités territoriales pour une économie solidaire) a  publié un RepèrESS, « Europe&ESS – enjeux et leviers d’actions pour les collectivités locales », pour inciter collectivités et acteurs de l’ESS à mobiliser les financements européens et participer de la construction d’un projet européen plus solidaire.

A travers :

  • Un état des lieux de la place de l’économie sociale et solidaire dans le paysage européen;
  • Une présentation des différents fonds et programmes européens et des exemples de projets français d’économie sociale et solidaire bénéficiant de ces financements;
  • Des conseils méthodologiques pour le montage de projets- 10 propositions et perspectives pour une Europe plus solidaire- La prise en compte de l’ESS dans 7 Programmes Opérationnels Régionaux en France.

Vous trouverez le document ici.

Aller à la barre d’outils