Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Categories
Actu
Actu
AG2016 ateliers
AG2017
Assemblée Génerale
Campagne
Convergence
Edito
Education et recherche
Etat de l'art
Europe
Evénément
Events
Featured
Formation
GA2018
International
International @fr
Mediterranée
nc
Newsletter
Politiques publiques
Politiques publiques
Ressources
Solikon2015
UniverSSE2017
Video @fr
Porto, 13 Juillet: un nouveau paradigme en formation professionnelle initiale
juin 14, 2018
0

APDES (organisation membre de RedPES, le réseau portuguese de l’ES) et le RIPESS Europe viennent vous inviter le 13 Juillet à Porto (Portugal) à participer au Séminaire International sur l’activité de projet Social Solidarity Economy in Europe: Affirming a New Paradigm through IVET Curricula Innovation, financée par Erasmus + et où ils visent à explorer la potentiel d’économie sociale solidaire sur sa connexion avec le domaine de la formation professionnelle initiale.

Dans ce événement, il y aura l’occasion à réfléchir dans des sessions et des ateliers-sur quatre domaines thématiques :

  • Les objectifs de développement durable et l’ESS
  • Les valeurs et les principes de l’ESS dans l’éducation
  • Innovation parascolaires : le programme de flexibilité parascolaires et l’autonomie
  • L’ESS en Europe

Il est prévu que cet événement soit un point de réflexion et de débat, destiné aux décideurs et représentants des pouvoirs publics, les organismes de formation, les organismes du tiers secteur, initiatives communautaires et d’économie solidaire et universitaires.

Le programme de l’événement peut être trouvé ici.
Suivez les mises à jour de l’événement via la page Facebook de l’événement.

L’entrée est gratuite et l’inscription doit être faite ici.

 

CNLRQ: Appel action dans les quartiers populaires
juin 8, 2018
0
Vous êtes acteur de l’économie sociale et solidaire dans votre pays ? Vous portez un projet de développement local dans les quartiers populaires ?

Le Comité National de Liaison des Régies de Quartier, regroupant plus de 133 associations en France cherche à connaitre les acteurs européens des quartiers populaires portant un projet similaire au notre. Si vous portez des actions en faveur de l’insertion professionnelle, de l’économie solidaire ou de l’éducation populaire dans les quartiers, parlons-en !

Pour en savoir plus, aller ici

 

Printemps solidaire du MES : compte-rendu
mai 30, 2018
0

Les 22 et 23 mars 2018, le Mouvement pour l’Economie Solidaire organisait son Printemps solidaire, autour de la problématique : Quels modèles socio-économique pour l’Économie solidaire ?

Une cinquantaine de personnes se sont donc retrouvées à la Maison des réseaux artistiques et culturels à Paris, pour réfléchir ensemble aux perspectives de développement de l’Économie solidaire et de notre mouvement.

A l’occasion de la publication des actes de la rencontre retrouvez ici  une synthèse de nos échanges et téléchargez les actes de la rencontre.

Les communautés qui transforment l’économie
mai 22, 2018
0

Article de Comune-info : Le Comunità che trasformano l’economia, Monica di Sisto e Ricardo Troisi, 16 mai 2018

Une grande tapisserie où se sont tissées de nombreuses recherches sur les territoires (et l’élaboration qui s’en suit) avec le témoignage d’une centaine d’expériences du savoir-faire qui aspirent à tisser le dessin inédit d’une société et d’une économie capables de transformer l’ordre actuel des choses. En les regardant l’une à côté de l’autre, toutes ces grandes affiches marquées au feutre, résultat de nombreuses heures de discussions ouvertes, fructueuses et denses, renvoient l’idée d’une alternative possible, fruit d’un travail rigoureux et finalement creusé en profondeur. Voilà ce qu’il est ressorti, et bien plus encore, des deux journées de l’évènement Histoires du Possible (Storie del Possibile) qui ont eu lieu à l’Ex-Lavanderia de Santa Maria della Pietà, à Rome et dont la rédaction, considérablement «élargie », a été réalisée par Comune-info. Tout le contraire d’un atelier froid qui construirait des alliances solennelles et fragiles ancrées dans un document final. Une communauté temporaire, mais potentiellement capable de se disséminer en beaucoup d’autres, qui a montré de manière dynamique et conviviale son pouvoir d’agir et de choisir sans la nécessité de définir ou de créer une hiérarchie ou des représentants. Une communauté qui se forme jour après jour, s’autogouverne mais qui ne se délimitent pas par l’intermédiaire de l’exclusion, les limites d’un groupe ou d’un espace. Ce fut un plaisant week-end de printemps, cela va sans dire, les changements systémiques auxquels vous aspirez se construisent avec une patience artisanale dans la vie de tous les jours, mais il nous semble qu’il y avait grand besoin de cette grande tapisserie.

Lire le reste de l’article sur https://comune-info.net/2018/05/le-comunita-trasformano-leconomia

Retrouvez toutes les informations et les outils sur la section du site qui lui est réservée : https://comune-info.net/2018/02/storie-del-possibile-storie-del-possibile

Nous récupérons la souveraineté journalistique
avril 26, 2018
0
Article de « Setembre », 24/04/2018 par Sara Blázquez


« Récupérer la souveraineté journalistique, pour moi, c’est changer la puce et comprendre le journalisme comme une activité et non comme un produit de consommation ou une marchandise, et le reconnaître comme une pratique collective »
« Récupérer la propriété des médias, c’est essentiellement aussi échapper au journalisme commercial et docile qui va de pair avec les annonceurs et les institutions qui appuient pratiquement tous les médias actuels »
Septembre, parmi les moteurs d’un nouveau réseau européen de médias alternatifs et coopératifs

Blâmer l’Internet et les nouvelles technologies de la crise du journalisme est littéralement une excroissance de ceux qui font partie de ce qui cause vraiment la crise des médias: le capitalisme. Et non pas la désintégration d’un modèle économique.. Selon les mots de Pere Rusiñol (Alternativas Económicas), «Le problème est que là où il y avait auparavant des entreprises appartenant à des éditeurs de journaux, il existe aujourd’hui des sociétés appartenant au secteur financier. Le problème est que la banque s’est transformée en éditeur de la presse ».

Il est vrai que les recettes publicitaires, qui financent largement de nombreux médias, ont chuté, mais il est également vrai que la crise des grands médias est due à la mauvaise gestion de ses dirigeants, qui ont trop souvent oublié les valeurs du journalisme pour être trop proches du capital et du pouvoir. En échange, souvent, d’une petite tape dans le dos.

Read more

FundAction : le financement pour et par des acteurs du changement!
avril 19, 2018
0

160 activistes venus de toute l’Europe sont membres de FundAction, un nouveau fonds participatif qui subventionne la transformation sociale. Organisé autour d’une communauté d’activistes basés en Europe, ce fonds soutient les mouvements sociaux qui participent à une transition vers un monde plus juste et équitable.

Environ un tiers d’entre eux se sont rencontrés près de Paris début avril 2018 pour la deuxième assemblée de cette méthode de financement  innovante. Des membres du RIPESS Europe ont participé à cette rencontre et ont contribué au développement du fonds.

Généralement, l’avenir de l’argent philanthropique est décidé par les employés et les membres du comité. Le financement participatif, quant à lui,  vise à impliquer dans le processus de décision, ceux étant directement affectés par les enjeux en question. La démarche s’intéresse à ce que les personnes aidées par le fonds, souhaitent faire avec la somme allouée.

Le but de FundAction est d’évincer le pouvoir décisionnaire de financement des fondations au profit de ceux étant plus près des enjeux, renforçant la coopération et le support mutuel parmi les activistes européens. L’objectif est de favoriser la capacité d’action des activistes et celle mouvement social sur lequel ils travaillent.

FundAction est construit dans un but démocratique et participatif. FundAction est né à partir de multiples conversations entre activistes et financeurs. Au retrait de l’EDGE Funders Alliance European  en 2016, quatre fondations (Fondation Charles Leopold Mayer, Fondation European Cultural, Fondation Guerrilla, Open Society Initiative for Europe) ont décidé de réaliser un fonds commun. Au cours de plusieurs rencontres, ils ont défini leurs intentions et leurs valeurs. Depuis mai 2017, un groupe de coordination a mis l’idée en action.

Trois types de subventions sont proposés : Renouveler, Repenser, Résister.

Plus d’infos sur : https://www.fundaction.eu

IPES Food et le RIPESS signe une lettre d’entente

Par Judith Hitchman, Présidente d’Urgenci

IPES FOOD (le Groupe international d’experts sur les systèmes alimentaires durables) travaille, depuis 2016, à l’établissement d’une politique alimentaire commune pour l’Union Européenne. Une méthodologie complexe, impliquant différentes Directions Générales Européennes (Santé, Environnement, Agriculture …) et un processus élargi ont été mis en route. Ce processus a démmaré avec des Laboratoires de Politiques Alimentaires sur des sujets spécifiques en Belgique et en Europe. Urgenci a participé à deux de ces Laboratoires, y compris comme contributeur dans le cadre du Laboratoire sur l’inclusion sociale.

La prochaine étape du processus a été de développer collectivement un « tableau de bord de l’alimentation durable ». A ce moment-là le RIPESS a été impliqué pour mettre en évidence les alternatives que peut proposer l’économie solidaire au secteur économique, et pour distinguer l’économie solidaire du secteur privé impliqué dans l’agriculture industrielle dominante.

Dražen Šimleša et Gaëlle Bigler représentent ainsi le RIPESS, tandis que Judith Hitchman participe en tant que représentante du réseau Urgenci. Différents aspects du tableau de bord furent co-construits par six groupes de travail. Dražen et Judith participant activement au groupe de travail numéro 5 «  Construire des moyens d’existences durables sur les fermes et des chaînes d’approvisionnement fonctionnelles », et Gaëlle au groupe de travail 3 : « Mobilisation du potentiel des politiques alimentaires urbaines, des planifications villes-régions et des systèmes alimentaires alternatifs. »

Le document final sera présenté et débattu publiquement à Bruxelles les 29 et 30 mai 2018, lors d’un événement d’importance majeur : le Forum Européen Alimentation et Agriculture (EU3F). Le but principal est de promouvoir des « propositions de politiques publiques adressées à l’Union Européenne pour une Politique Alimentaire Commune globale »

IPES FOOD et le RIPESS ont signé une lettre d’entente, en tant que partenaires dans ce processus, dans lequel le RIPESS et Urgenci s’assurent conjointement que les pratiques et les valeurs de l’économie sociale et solidaires soient incluses dans le tableau de bord.

http://www.ipes-food.org/eu-common-food-policy

Ouvertes les inscriptions pour le GSEF 2018

La Mairie de Bilbao a le plaisir de vous annoncer que l’appel à l´inscription pour l´ évènement GSEF2018 est maintenant ouvert. C´est un forum dynamique et participatif, construit avec la collaboration de partenaires locaux et internationaux. Il s’agit d’une opportunité unique d´échanger de perspectives et d´expériences au moyen de la collaboration et coopération transfrontalière. Le thème central du Forum est Économie Sociale et villes: valeurs et compétitivité pour un développement local inclusif et durable.

Nous espérons pouvoir compter sur votre participation, pour contribuer à cette 4ème édition du Forum Mondial de l’Economie Sociale, qui rassemble les gouvernements régionaux et locaux, les agents de l’économie sociale, la citoyenneté, les universités et les organisations sociales.

Veuillez faire votre inscription est ici  https://www.gsef2018.org/fr/inscription/

Adieu Professeur Paul Singer, promoteur de l’économie solidaire
Le Professeur Paul Singer, économiste d’origine autrichienne et infatigable promoteur de l’économie solidaire au Brésil est mort à l’âge de 86 ans. il a publié de nombreux ouvrages sur le sujet et constitue une référence pour les études sur le développement local. Sa performance au Brésil et sa production intellectuelle lui ont valu le Grand Ordre du Mérite de la République d’Autriche, reçu en 2009.
D’origine autrichienne, Paul Singer est arrivé au Brésil en 1940, à l’âge de huit ans. À 20 ans, il a travaillé comme électrotechnicien, a été affilié à l’Union des métallurgistes de São Paulo et a participé activement à la grève des 300 000 qui a paralysé la ville en 1953. Il est diplômé en économie de l’Université de São Paulo (USP). Docteur en sociologie, il devient professeur libre en démographie et professeur d’économie à la même université. Il fut l’un des fondateurs du Cebrap (qui rassembla des intellectuels contre la dictature militaire), du PT en 1980 et de l’Incubateur Technologique des Coopératives Populaires de l’USP.

De 2003 à 2016, il a été secrétaire national de l’économie solidaire, où il a travaillé en étroite collaboration avec la FBES (Foro Brasileiro de Economia Solidária) et où il a défendu, entre autres, la création de banques communautaires comme instrument d’éradication de la pauvreté. .

Au cours du mois où Paul Singer a eu 86 ans, le livre « Ensaios sobre Economia Solidária  » organisé par Rui Namorado de la Editora Almeidina a été lancé au Portugal. Le livre intègre une perspective théorique de l’économie solidaire, qui valorise sa profondeur historique, avec son ancrage dans la réalité brésilienne. Il est divisé en deux parties, chacune comprenant huit textes. Le premier est principalement constitué par des essais dans lesquels Singer montre comment il conçoit théoriquement l’économie solidaire, la valorisant comme une lutte contre l’exclusion des exploités et comme une opportunité d’émancipation, vers un futur consubstantiel à l’humanisme intégral. La seconde nous conduit à travers les expériences de l’économie solidaire au Brésil, en interaction avec la position politique de Singer, en tant que membre du gouvernement fédéral, en prenant comme toile de fond sa proximité fraternelle avec les organisations impliquées.

Voir son site pour ce livre, documents, interviews, articles et vidéos: (en portugais): http://paulsinger.com.br/

Voir les documents, interviews et vidéos de socioeco.org en espagnol, portugais, anglais, allemand et français: http://www.socioeco.org/bdf_auteur-71_fr.html, entre autres:

 

2ème rencontre européenne « Médias indépendants et ESS »
février 27, 2018
0
2nd European Alternative Media meeting

Au cours de la 1ère rencontre lors du Congrès UniverSSE en juin 2017 à Athènes, le RIPESS Europe a sollicité la 2ème rencontre européenne « Médias indépendants, alternatifs et coopératifs et ESS ». Cette rencontre a eu lieu à Villarceaux (près de Paris), en février 2018, où plusieurs médias indépendants (presse écrite et électronique) venant de plus de 10 pays d’Europe – ont participé (voir liste ici ). L’intention de cette rencontre était de réfléchir à la façon de réunir au sein d’un réseau – informel pour l’instant – des médias qui partagent une vision commune de la déontologie du « faire savoir » et notamment la question centrale de l’indépendance à l’égard des grandes puissances économiques et des pouvoirs politiques, une vision alternative de l’économie et une façon démocratique et coopérative de travailler.

La session d’interconnaissance entre les participants a montré un certain nombre de similitudes ou de différences portant sur l’ancienneté par exemple : la moitié des médias présents existent depuis moins de 5 ans; les contenus : certains ne produisent que des contenus papier, d’autres des vidéos, certains publient en plusieurs langues, d’autres en une seule, sous « creative commons » ou non, etc.

Le travail s’est déroulé selon la progression suivante : une première série d’ateliers dont les thématiques couvraient un large spectre de préoccupations communes englobant les formes de coopérations envisagées, les outils communs, les modèles commerciaux les entraves potentielles à la coopération, notamment la nécessité de gérer au mieux les contraintes de temps, les contenus qui peuvent circuler d’un média à un autre, la barrière de la langue, etc.

Read more

Aller à la barre d’outils